Publicités

Vous seriez tellement fier de votre chien s’il savait faire plein de tours ! Le problème est que vous n’avez aucune idée de la manière dont il faut procéder. Et si vous commenciez par lui apprendre à tourner, à rouler et à slalomer entre vos jambes ? Ces exercices sont à la portée de tous les maîtres et de tous les toutous, et ont le mérite d’en mettre plein les yeux. Il suffit simplement d’adopter la bonne attitude et d’y aller progressivement, étape par étape, pour ne pas semer la confusion dans l’esprit de votre fidèle canidé.

Pourquoi apprendre des tours à son chien ?

Pour épater votre entourage, il n’y a rien de mieux que d’avoir un chien qui sait tourner, faire une roulade sur commande ou encore zigzaguer entre vos jambes. Mais inculquer ce genre de tour à votre compagnon à quatre pattes va bien au-delà du simple fait de susciter l’admiration autour de vous. Et les bénéfices sont nombreux, autant pour vous que pour votre tendre boule de poils ! Tout d’abord, cela garantit une excellente dépense mentale pour le chien, qui est tout aussi essentielle à son bien-être que l’exercice physique, voire davantage. En effet, la stimulation cérébrale lui permet de relever des défis, ce qui renforce sa confiance en lui et en son maître. Ensuite, chaque séance d’apprentissage représente l’occasion de passer un moment privilégié ensemble et de consolider votre relation. Au fil des jours, vous devenez plus complices et avez de plus en plus confiance l’un en l’autre. Pour finir, l’aspect ludique contribue à améliorer l’obéissance de votre comparse poilu : Quoi de plus efficace que d’apprendre en s’amusant ? S’il sait tourner, rouler ou faire un 8 entre vos jambes sur demande, alors les ordres de base seront un jeu d’enfant pour votre ami canin. Mais encore faut-il lui enseigner la bonne méthode !

Avant de commencer un exercice avec son chien

Choisir un endroit adéquat

Avant toute chose, installez-vous dans un endroit calme, où rien ne pourrait venir perturber votre chien ou détourner son attention. L’idéal est de débuter à l’intérieur, dans la pièce de votre choix, de préférence assez spacieuse pour pouvoir bouger sans encombre et sur une surface moelleuse, comme un tapis ou de la moquette. Lorsque l’exercice a bien été assimilé dans le confort de la maison, vous pourrez poursuivre l’entraînement à l’extérieur. Pour que le niveau de distraction ne devienne pas un obstacle insurmontable, privilégiez d’abord le jardin ou le balcon avant de faire vos tours dans les lieux publics.

Prévoir des récompenses

Gardez toujours en tête que le canidé va naturellement vers ce qui lui procure une sensation de plaisir. Par conséquent, il vous appartient de proposer la meilleure récompense pour votre toutou, celle qui gardera sa motivation intacte pendant toute la durée de l’entraînement. Et plus celle-ci est fabuleuse, plus votre brave compagnon aura envie de reproduire le comportement souhaité. Alors s’il est gourmand, munissez-vous d’une grosse poignée de friandises : lamelles de jambon, morceaux de saucisse, dés de fromage, cacahuètes non salées, biscuits pour chien, etc. sont autant de récompenses qui lui plairont à coup sûr. Afin de préserver son équilibre alimentaire, n’hésitez pas à prélever des croquettes sur sa ration journalière. Dans le cas où votre chien est très joueur, une balle ou une corde à nœuds auront plus d’impact que de la nourriture. Pensez aussi aux caresses et aux félicitations, qui viendront remplacer la friandise une fois que le tour est parfaitement acquis !

Se munir d’un clicker

Bien que le clicker ne soit pas indispensable pour apprendre des tours, cette petite boîte composée d’une languette métallique se révèle être d’une grande aide. Il permet de produire un son neutre toujours identique au moment précis où votre chien s’exécute, ce qui évite la confusion et provoque une réaction instantanée. En faisant suivre le « clic » de quelque chose d’extrêmement agréable pour votre compagnon poilu, il associera rapidement ce bruit à une récompense. Et soyez assuré qu’il voudra réitérer le comportement cliqué rien que pour recevoir une friandise, son jouet favori ou une caresse !

L’apprentissage de l’ordre « Tourne »

Initier votre gentil canidé à tourner sur lui-même est la promesse de passer des moments remplis de joie. Il s’agit aussi d’un exercice qui peut s’enseigner rapidement et qui ne peut que s’améliorer avec le temps. Amusant et jamais lassant, ce tour permet de varier les possibilités : libre à vous d’apprendre à votre chien à tourner à gauche, à droite, ou les deux, jusqu’à le faire sans friandise ! Pour cela, suivez ces étapes distrayantes :

Les étapes à suivre :

  • Avant de démarrer l’entraînement, assurez-vous que votre compagnon à quatre pattes soit debout.
  • Brandissez une friandise au-dessus de son museau et déplacez lentement votre main en dessinant un large cercle dans le sens de votre choix. Partez de sa truffe et allez dans la direction de sa queue, sans qu’il ne perde la gourmandise de vue.
  • Alléché par la friandise, votre chien est naturellement guidé pour faire un tour complet.
  • Récompensez-le en lui offrant la petite gâterie et félicitez-le sans retenue.
  • Recommencez plusieurs fois.
  • Lorsque votre boule de poils est suffisamment à l’aise avec l’exercice, ajoutez le mot « Tourne » dès que le cercle est terminé.

Maintenant, corsez le jeu !

Le tour est parfaitement maîtrisé ? Demandez à votre chien de tourner dans un sens, puis dans l’autre. Cela lui sera nécessaire pour s’habituer autant à sa droite qu’à sa gauche. Pour y parvenir, dites-lui « Tourne » et conduisez-le vers la direction souhaitée à l’aide de la friandise. Faites de même de l’autre côté. Puis, quand il connaît bien le tour, servez-vous uniquement de l’ordre accompagné du mouvement de la main. La petite douceur n’interviendra que pour le féliciter d’avoir pris la bonne direction sur simple commande.

Conseils pour réussir à tous les coups

Faites des étirements à votre chien en lui tendant une croquette vers son flanc droit, puis du côté gauche. Exactement comme vous le feriez dans le cadre d’un échauffement avant d’entreprendre une séance de sport ! D’autre part, assimiler ce tour peut être complexe au début. Alors, prenez votre temps et préférez faire de courtes sessions tranquillement le soir, en rentrant du travail, plutôt que de longues heures le weekend. Enfin, si votre chien éprouve des difficultés à tourner, ne tentez pas de former un rond entier dès le départ. Allez-y de manière progressive en respectant son propre rythme. Récompensez-le d’abord dès qu’il s’oriente dans la bonne direction, ensuite lorsqu’il est au milieu de l’exercice avant de le féliciter une fois qu’il a été jusqu’au bout. Cette astuce vous aidera à tracer un cercle parfait et permettra à votre acolyte poilu de comprendre exactement ce que vous exigez de lui. Au fur et à mesure qu’il s’améliore, ne donnez plus systématiquement une friandise, pour ne lui en distribuer qu’une à la fin.

Initier son chien à l’ordre « Roule »

Exécuter une roulade n’est pas un exercice compliqué pour un chien. Il suffit d’un peu de pratique, de quelques friandises et de beaucoup de bonne humeur pour qu’il comprenne le principe. Certes, faire un roulé boulé n’est absolument pas primordial dans l’éducation canine. En revanche, il s’agit d’une excellente façon de développer votre relation de confiance mais aussi de solliciter l’intelligence de votre toutou, d’améliorer sa coordination et de lui faire de l’activité physique… tout en lui procurant un maximum de plaisir ! En plus, ce tour récréatif impressionne à tous les coups les visiteurs. Vous pouvez même aisément l’inclure dans une chorégraphie !

Au préalable…

Votre chien doit bien connaître et maîtriser l’ordre « Couché », car il ne pourra rouler que s’il est allongé sur le flan. En outre, recourir à un motivant est fondamental. Vous pouvez commencer avec une friandise pour ensuite la remplacer par un jouet, puis des caresses.

La roulade, étape par étape :

  • Agenouillez-vous et demandez à votre chien de se coucher devant vous.
    Présentez une gourmandise tenue entre votre pouce et votre index à proximité de son museau, afin qu’il puisse bien la voir.
  • Abaissez la friandise pour l’encourager à se coucher sur le côté.
  • Dessinez un arc de cercle depuis le haut de sa tête jusqu’au sol pour le convier à rouler sur lui-même. En suivant la croquette des yeux, il finit naturellement par être déséquilibré et à se retrouver de l’autre côté. Dans le cas contraire, vous pouvez l’aider légèrement avec votre main libre.
  • Lorsqu’il a complètement accompli sa roulade, récompensez-le avec la friandise et félicitez-le avec beaucoup de caresses.
  • Renouvelez l’exercice autant de fois que nécessaire.
  • Dès lors que votre chien a bien compris le principe, ajoutez l’ordre « Roule » d’une voix audible et chaleureuse une fois que la roulade a été entièrement réalisée.

Il est temps d’accroître le niveau de difficulté !

Pour les prochaines séquences, enchaînez deux roulés boulés à la suite et offrez la petite gâterie à votre chien seulement à l’issue de la deuxième roulade. Allongez les séries au fur et à mesure des sessions, en vous limitant à trois ou quatre séances pour ne pas l’en incommoder. Puis, quand il commence à réagir rapidement à l’ordre, vous pouvez progressivement réduire les friandises. L’objectif est que votre boule de poils vous obéisse sur simple commande, et éventuellement au signe du cercle avec le doigt.

Enseigner le roulé boulé avec des gestes faciles

Avec des caresses sur le ventre

Lorsque votre tendre compagnon est allongé, une variante à l’entraînement consiste à tendre votre bras dans l’optique de lui gratter le bidou. Vous pouvez être sûr qu’il se fera une joie de se mettre sur le dos pour accueillir votre geste amical ! Tout en lui caressant le ventre, prenez une friandise, maintenez-la au niveau de l’oreille opposée et guidez-le lentement de l’autre côté en la maintenant toujours au niveau de sa tête pour qu’il ne la perde jamais de vue. Donnez simultanément l’ordre « Roule » et offrez-lui la croquette au moment où votre chien est revenu sur ses pattes et donc, que le tour complet a été réalisé.

Avec le bras sur le cou

Quand votre chien est allongé et que vous avez toute son attention, posez votre avant-bras sur le haut de son dos qui servira par la suite à guider la roulade. Avec l’autre main, saisissez doucement la patte avant et ramenez-la délicatement de l’autre côté dans le but de le faire rouler sur lui-même. Récompensez-le avec une friandise et de vives félicitations. Bien que l’impulsion ne vienne que de vous, votre ami canin devrait rapidement comprendre le concept et suivre votre mouvement. Lorsque c’est le cas, ajoutez le mot « Roule » afin qu’il assimile l’ordre. Vous n’enlèverez votre bras seulement quand votre chien se mettra à rouler de lui-même.

En passant une croquette par le bas du dos

Lorsque votre chien est en position couchée, tendez une friandise à proximité de son oreille et glissez-la lentement jusqu’à sa patte arrière opposée. Ce mouvement l’obligera tout naturellement à se retourner. Pensez à prononcer l’ordre « Roule » pendant l’action.

Enseigner le roulé boulé à l’aide du clicker

Demandez à votre chien de se coucher face à vous. Faites passer une friandise d’une oreille à l’autre afin de l’obliger à tourner de l’autre côté. À la fin de la roulade, cliquez et offrez-lui immédiatement la petite douceur. Réitérez l’exercice plusieurs fois avant d’introduire le mot « Roule » au moment où il s’exécute. Cliquez toutes les réussites, sans oublier la récompense qui doit être donnée de manière instantanée. Une fois que votre toutou est familiarisé avec cette étape, captez son attention avec votre main exempte de friandise. Reproduisez le geste à l’identique pour le guider, tout en lui donnant l’ordre de rouler. Quand la roulade a été totalement effectuée, cliquez et récompensez-le avec une gourmandise, qui pourra être supprimée au fil des séances. Tentez de dire uniquement « Roule » à votre chien, sans faire de geste. Le voilà tout à fait capable de rouler sur lui-même !

Quelques conseils pour la sécurité de votre chien

Pour que la roulade demeure un instant de bonheur partagé, faites attention au confort de votre boule de poils. En effet, certaines races peinent à se mettre sur le dos. C’est notamment le cas des chiens ayant un dos long, comme les lévriers. Si vous remarquez que votre fidèle compagnon semble souffrant, il est inutile d’insister. Passez tout simplement à un autre jeu ! Par ailleurs, veillez à ne pas malmener les articulations de votre chien durant le mouvement de la roulade. Il faut éviter autant que possible de tirer sur ses pattes pour le conduire dans la position souhaitée. Privilégiez la friandise ! Fragiles, les articulations chez le canidé sont très fragiles, encore plus lorsqu’il s’agit d’un chiot en pleine croissance.

Enseigner à son chien le slalom entre les jambes

Très joli à regarder, ce tour est facile à exécuter dedans comme dehors. En plus, il a un réel intérêt pour les chiens qui ne sont pas vraiment à l’aise au contact des gens. En effet, il s’agit de faire slalomer votre compagnon à quatre pattes entre vos jambes, sur place ou en marchant. Bien que l’exercice soit d’une simplicité enfantine, il exige un peu de travail afin que le chien parvienne à enchaîner les deux côtés. Avant tout, il est préférable que votre ami canin soit familiarisé avec les jeux, de sorte que la concentration ne lui soit pas étrangère tout comme les ordres de base. De même, une confiance mutuelle entre les protagonistes est nécessaire pour réussir ce tour.

Les étapes pour obtenir un 8 parfait

  • Invitez votre chien à se positionner à vos pieds.
  • Écartez suffisamment les jambes pour qu’il puisse passer.
  • Montrez-lui une friandise avec la main droite devant votre jambe droite, en veillant à ce que votre chien vienne vers elle.
  • Placez la gourmandise dans votre main gauche en passant entre vos jambes. La main gauche se trouve alors derrière votre jambe gauche et la main droite devant celle-ci.
  • Prononcez le mot « Passe ».
  • Avec la main gauche, invitez votre chien à faire le tour de la jambe gauche, afin qu’il se place à votre gauche.
  • Donnez-lui la friandise pour le récompenser.
  • Faites la même chose de l’autre côté pour qu’il ne s’habitue pas à un seul sens.
  • Répétez autant de fois que votre gentil compagnon en ressentira l’envie, en commençant un coup à droite, à gauche, et récompensez à chaque passage.

Rendez l’exercice encore plus captivant !

Lorsque votre chien sait faire un 8 complet entre vos jambes, vous pouvez slalomer en avançant. Entraînez-vous dans un premier temps en solo pour bien assimiler la technique et vous assurer une parfaite coordination. Au début, il est vite fait de se tromper de jambe selon le côté duquel démarre le chien. Sinon, l’enchaînement est maladroit et le risque est grand de trébucher sur votre complice poilu. Pour que la réussite soit au rendez-vous, prenez le réflexe de débuter avec le chien placé sur un côté et d’avancer la jambe opposée. Ce conseil peut paraître tout bête, mais vous ne risquez alors plus de vous emmêler les pinceaux ! Une fois que vous vous sentez prêt, reproduisez l’exercice en duo. Avancez d’abord doucement une jambe, puis l’autre quand le chien est au milieu, sans oublier de récompenser une fois que le zigzag est réalisé dans son intégralité. Au fil des séances, augmentez le nombre de pas et accélérez progressivement la cadence. À ce stade, le chien maîtrise suffisamment le passage d’un côté à l’autre pour que vous n’ayez petit à petit plus besoin de leurrer systématiquement votre chien avec une friandise, ni même de lui donner l’ordre : la posture des jambes en ciseaux suffira à lancer le jeu. Maintenant que ce dernier est devenu un vrai danseur, mettez la musique et… le show peut commencer !

L’approche à avoir pour apprendre des tours à son chien

S’entraîner régulièrement

Pour avoir la garantie de présenter le tour le plus mignon qui puisse exister, vous allez devoir vous exercer de façon assidue. Votre but sera de réussir chacun de ces tours sans friandise systématique, la récompense pouvant également être des félicitations verbales enjouées accompagnées de grosses caresses. Réservez les gâteries les plus appétissantes aux nouveaux exercices, pour que la motivation de votre chien soit à son paroxysme !

Faire preuve d’une patience infinie

Vouloir aller trop vite se révèle finalement être une perte de temps. En enseignant plusieurs choses à la fois, vous risquez d’être confus et de mettre votre chien en situation d’échec. Respectez son rythme d’apprentissage sans sauter d’étape ni vous frustrer. Restez cohérent et n’hésitez pas à répéter les exercices plusieurs fois.

Privilégier le renforcement positif

Afin d’avoir un chien plus motivé que jamais, vous devez choisir la récompense dont il raffole le plus. S’il ne jure que par la nourriture, ne lésinez pas sur les friandises. Dans le cas où il est très joueur, la balle et autres jouets seront vos meilleurs alliés. Votre tendre compagnon est plutôt tactile ? Vous allez devoir redoubler de câlins. Ce n’est qu’ainsi qu’il vous obéira par coopération. En outre, renforcez les bonnes actions au moyen de la plus merveilleuse des récompenses et ignorez tout simplement les autres.

Féliciter avec entrain

Le canidé ne souhaite qu’une chose : faire plaisir à son maître. Il appréciera sans aucun doute que vous lui donniez une gourmandise en guise de récompense. Mais l’assortir de félicitations verbales des plus enjouées est l’assurance de voir les progrès rapidement au rendez-vous. En étant vous-même motivé, votre chien le sera tout autant ! Et n’oubliez pas que le timing est essentiel. Récompensez-le dans l’immédiat afin qu’il soit en mesure d’associer votre contentement avec l’action que vous voulez qu’il accomplisse.

Rendre la récompense aléatoire

La récompense systématique va de paire avec un nouvel exercice. Elle doit être donnée à la fin de chaque étape. Puis, à force d’entraînement, celle-ci pourra progressivement devenir aléatoire afin de garder intacte la motivation de votre fidèle compagnon. Il doit en effet constamment penser que la récompense peut survenir à tout instant. Si vous estimez qu’il n’a plus besoin d’être gratifié parce qu’il connaît le tour, il finira par ne plus trouver aucun intérêt à l’exécuter.

Ce qu’il ne faut absolument pas faire

Punir le chien

N’élevez jamais la voix et ne vous servez encore moins de la punition quand votre compagnon à quatre pattes ne vous écoute pas. La seule acceptable demeure l’ignorance, ce qui équivaut à l’absence de récompense. Sachez qu’aucune méthode coercitive ne fera accélérer l’apprentissage. Totalement inefficace, le renforcement négatif risque au contraire de nuire à l’éducation de votre brave toutou qui agira uniquement pour éviter la sanction, autrement dit par crainte.

Organiser des séances trop longues

Faites attention à ce que les entraînements n’excèdent pas 10 à 15 minutes pour ne pas dégoûter votre ami canin. Ce dernier ne parviendra pas à se concentrer durant tout ce temps, encore moins dans le cadre d’un nouvel apprentissage. Préférez répéter de courts exercices plusieurs fois dans la journée.

Baisser les bras

Lorsque vous voyez que votre chien n’arrive pas à exécuter le tour, restez calme et ne perdez surtout pas confiance en vous. Soit l’environnement est trop riche en stimuli, soit vous n’employez pas la bonne méthode, soit votre comportement est inadapté. Il est vrai que certains canidés sont plus réactifs que d’autres et assimilent plus vite, mais tous ont les capacités pour apprendre quel que soit l‘âge. Alors, ne soyez pas trop exigeant et simplifiez légèrement l’exercice afin de toujours favoriser la réussite de votre boule de poils. Votre persévérance finira forcément par porter ses fruits !

3 tours simples et amusants à apprendre à son chien (Tourne, Roulé-boulé, Slalom)
5 (100%) 1 vote
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This