Apprendre au chiot à rester seul

 

Après l’arrivée du chiot, vous devez commencer par l’apprentissage de la propreté et celui de la solitude.

Pas de « assis » ou « couché » tout de suite, car le chiot a déjà été bouleversé par la séparation de son nid familial. Le chiot, âgé de seulement 8 semaines, doit d’abord se sentir bien ; l’apprentissage débutera en douceur.

 

Pour la propreté, référez-vous à l’article sur le sujet « 15 règles pour apprendre la propreté à son chiot ».

 

Il faut vraiment commencer tout de suite… même s’il est trop mignon, si petit… En outre, si vous ne l’habituez pas à être seul dès le plus jeune âge, la solitude risque d’engendrer plus tard des comportements destructeurs.

Je sais de quoi je parle, Freesby, mon cocker, avait dépecé les câbles du téléviseur ; par chance j’avais coupé l’alimentation !

 

Permettez-moi de rappeler que l’apprentissage est plus facile chez un jeune chien. Il faut donc mettre en place très tôt des règles qui deviendront une habitude de tous les jours pour chaque membre de la famille (les enfants sont particulièrement concernés).

 

Afin que le chien ne redoute pas la séparation et l’isolement, pour qu’il demeure tranquille et serein malgré votre absence… exercez-le à être… SEUL !

Nos-amis-les-chiens.fr

 

Voici 4 étapes qu’il est préférable de respecter :

 

  1. Absentez vous. Sortez de chez vous aussi souvent que possible, à des heures différentes, pour des durées différentes (5min pour débuter). Votre chien ne doit pas relier votre sortie à un horaire ; ainsi il ne pourra pas anticiper celle-ci et donc ne stressera pas à l’avance.
  2. Ne lui manifestez ni tristesse ni admiration avant votre départ.Partez de façon banale. Vous pouvez l’ignorer ou simplement lui dire d’un ton ordinaire « tu restes » ou « sois sage ». Si vous le gâtez de caresses avant votre départ, votre chien s’affolera. Partez comme à votre habitude.
  3. Cela vaut pour votre retour, quelque fut la durée de votre absence. Caressez le brièvement et dite « bon chien » s’il n’a pas fait de bêtises : dans le cas contraire, ignorez-le et ramassez les dégâts hors de sa vue. Il faut vraiment évité de trop flatter votre chien quand vous rentrez.
  4. En toute circonstance, restez neutre. Ainsi, quand je suis rentré alors que les câbles étaient coupés, j’ai gardé mon calme et j’ai totalement ignoré Freesby. D’ailleurs j’agis de même s’il s’est conduit sagement. Si vous lui accordez quelqu’intérêt, vous l’inciterez implicitement à réitérer des bêtises qui lui attirent votre attention.

 

Le chien devenu adulte, veillez à conserver ce même comportement neutre.

Il ne doit pas comprendre que vous êtes sur le point de le quitter.

Ce sera plus facile pour lui, comme pour vous.

Crédit/photo : Éric Senterre

Si vous avez aimé mon article cliquez sur « j’aime » et partagez-le.
Vous pouvez également laisser un commentaire et je vous répondrai !

4 étapes pour apprendre au chiot à rester seul
3 (60%) 10 votes
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This