Même en essayant d’éduquer au mieux son compagnon à quatre pattes, il arrive qu’on l’entraîne sur la mauvaise voie, sans le vouloir. Ainsi, certains comportements indésirables peuvent apparaître chez votre chien, de manière progressive ou plus soudaine. Voici donc 5 mauvais comportements que vous encouragez chez votre chien sans le savoir !

Comment ces mauvais comportements apparaissent-ils ?

De mauvais comportements chez un chien peuvent rapidement devenir très dérangeants pour son entourage. Ils peuvent se développer progressivement au fil du temps, ou bien émerger plus soudainement.

N’oubliez pas qu’un chien est très observateur et intelligent : s’il constate qu’une action particulière (ex : quémander) entraîne la réaction souhaitée de votre part (ex : vous lui donnez une friandise), il recommencera !

De la même façon, si vous avez instauré une habitude qui lui plaît (ex : lui faire lécher votre assiette après chaque repas) et que vous décidez d’arrêter, votre toutou insistera pour retrouver ce privilège. Il pourra même se montrer particulièrement tenace…

Il est donc important de ne pas encourager les mauvais comportements de votre compagnon.

1. Sauter sur les personnes

Généralement, un chien saute sur les gens pour attirer l’attention ou simplement pour saluer. Il le fait rarement en signe de domination. Et contrairement à certaines croyances, ce mauvais comportement est directement lié à l’éducation, pas à sa race.

Si un chiot qui saute est attendrissant et peu dangereux, un chien adulte peut causer bien plus de dégâts. Imaginez une boule de poils de 30 ou 40 kilos, folle de joie, qui court vers vous et vous saute dessus dès que vous franchissez le pas de la porte… Aïe !

Certains maîtres tolèrent ce comportement envers eux-mêmes, mais essayent d’empêcher leur compagnon de sauter sur d’autres personnes. Effectivement, un chien qui saute sur un enfant, une personne âgée ou une femme enceinte peut faire beaucoup de mal… Mais lorsque vous l’empêchez de sauter sur d’autres, il ne comprend pas pourquoi. Vous devez donc être constant : interdiction de sauter sur qui ce soit ! Pour cela, il existe des méthodes douces.

Consultez mon article : Mon chien saute sur moi, mes invités et aussi sur les gens dans la rue ! Que faire ?

2. Quémander

Votre chien a l’habitude de vous attendrir avec des « yeux de cocker » lorsque vous êtes à table ? Il a l’art et la manière de vous conduire jusqu’à sa boîte de friandises préférées ? Aucun doute : il quémande !

Ce mauvais comportement est bien sûr encouragé lorsque vous donnez à votre compagnon ce qu’il demande. Certes, vous voulez lui faire plaisir, lui montrer votre affection. Mais en réalité, vous cédez à ses caprices. Il a donc tout intérêt à recommencer.

Il ne faut donc pas répondre à ses supplications. Pour occuper votre toutou, donnez-lui un jouet lorsque vous êtes à table. Le but est de détourner son attention. Il insistera certainement pendant quelque temps, surtout s’il est têtu, mais vous devrez prendre votre mal en patience. Il finira par ne plus quémander s’il constate que ce comportement n’a plus l’effet désiré.

Consultez mon article : Comment empêcher son chien de quémander ?

3. Tirer sur sa laisse

Un autre mauvais comportement du chien est la tendance à tirer sur la laisse. Si pendant vos promenades, votre compagnon manque de vous déboîter l’épaule à force de tirer, vous devez réagir correctement.

En effet, les chiens sont particulièrement curieux et aiment flairer à droite et à gauche. Ils apprécient aussi d’uriner à divers endroits. Ils tirent donc sur leur laisse pour découvrir d’autres zones. Votre réflexe est certainement de tirer en retour, pour retenir votre chien, tout en essayant de le suivre. La promenade se transforme alors en bras de fer, ce qui est loin d’être agréable.

Si vous permettez à votre chien d’avancer encore un peu à chaque fois qu’il tire sa laisse et sent une résistance, il va simplement assimiler : « quand ma laisse se bloque, je peux continuer à avancer ». L’inverse de ce que vous souhaitez ! Au contraire, donnez suffisamment de longueur de laisse à votre chien. Et lorsqu’il atteint la limite, arrêtez-vous fermement. De cette façon, il comprendra qu’il est inutile de tirer.

Consultez mon article : Comment apprendre à un chien à marcher en laisse sans tirer ?

4. Aboyer (ou hurler)

Certains chiens ont la fâcheuse habitude d’aboyer (ou de hurler à la mort) pour obtenir ce qu’ils veulent : nourriture, jouet bloqué sous un meuble, ouverture d’une porte, etc. Spontanément, vous aurez tendance à faire ce que votre compagnon demande, ne serait-ce que pour le faire taire.

Le souci est vous lui apprenez ainsi à être bruyant pour avoir ce qu’il désire. Pire encore, en obéissant à ses aboiements, vous encouragez un comportement autoritaire, voire agressif.

Or, votre chien doit assimiler l’inverse : s’il est calme et sage, vous lui donnerez ce qu’il souhaite. En clair, apprenez-lui à dire « s’il te plaît » ! Pour commencer, vous devez ignorer ses aboiements, même si l’exercice est difficile. Ensuite, vous devez canaliser votre chien. Le mieux est de lui dire de s’asseoir avant de satisfaire sa demande. Il apprendra alors qu’en étant calme et obéissant, vous vous montrez plus coopératif.

Consultez mon article : Chiens, aboiements, et problème de voisinage que faire ?

5. Mordiller, voire mordre

Lorsqu’ils font leurs dents, les chiots mordillent ce qui se trouve à leur portée. Mais il arrive que ce mauvais comportement persiste. Ainsi, certains chiens adultes continuent à mordiller les objets, voire les gens. Dans ce cas, le mordillement devient une forme de communication.

Souvent, les propriétaires concernés estiment qu’il s’agit juste d’un jeu. D’autres considèrent que cette habitude n’est pas gênante tant que leur chien ne leur fait pas mal. Quoi qu’il en soit, ce comportement est inacceptable et ne doit pas être encouragé !

Que votre compagnon soit jeune ou adulte, empêchez-le de vous mordre. Pour cela, incitez-le plutôt à planter ses dents dans un de ses jouets. Et s’il vous mord(ille) pendant que vous jouez avec lui, arrêtez le jeu immédiatement et éloignez-vous pendant trente secondes. Votre toutou comprendra rapidement qu’il est allé trop loin, et sa mauvaise habitude disparaîtra progressivement.

Consultez mon article : 3 façons d’empêcher un chiot de mordiller. Simple et efficace !

Conclusion

Chez le chien, de nombreux comportements désagréables sont en réalité dus à des erreurs d’éducation. Heureusement, avec suffisamment de patience et de pédagogie, il est possible de les rectifier. Pour votre plus grand bonheur, mais aussi pour celui de votre compagnon !

Crédit photo : @fotolia et ©Flickr – OneRandomMonkey

5 comportements chez le chien que vous encouragez sans le savoir (et qui sont désastreux)
5 (100%) 7 votes
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This