Plus que des ordres, votre chien doit apprendre à respecter les décisions de son maître. Un chien qui fait ce que lui dit son maître est un chien heureux, surtout lorsqu’il reçoit une friandise en récompense ! Si vous n’avez pas un brin d’autorité sur votre chien, il risquerait de devenir un peu trop sauvage, voire même agressif. Voici 7 exercices que vous devez apprendre à votre chien, et qui sont nécessaires, autant pour votre confort que pour son bien-être.

« Assis ! »

Apprendre un chien à s’asseoir suite à une interjection verbale peut se révéler un peu plus difficile que prévu, surtout lorsque la race est un peu réticente à rester en place plus de 5 minutes. Pourtant, c’est un exercice de base, qui va permettre par la suite l’apprentissage d’autres exercices plus compliqués. C’est un bon moyen pour faire comprendre à votre chien qu’un son provenant de votre bouche peut signifier qu’il doit faire quelque chose. Vous pouvez pratiquer cet exercice dès ses 2 mois, la plupart des races sont sensibles à cette demande assez tôt. Vous pouvez par exemple lui dire « assis ! » et le récompenser quand vous voyez qu’il s’assoit de lui-même.

Il l’a fait avant que vous le lui ayez demandé, mais il va maintenant associer ce son avec la position assise, et la friandise. Il faut se synchroniser avec le chien, ce qui peut être compliqué, mais c’est beaucoup plus doux qu’essayer de le forcer à s’asseoir en faisant pression sur sa croupe ! A éviter totalement. De manière plus active, vous pouvez lui montrer une friandise, il va lever la tête, et si vous la placez derrière lui, il va s’asseoir plutôt que se retourner, c’est à ce moment-là que vous allez lui dire « assis » et le récompenser. Au bout de quelques semaines, le son sera assimilé.

Lire mon article : Apprendre le assis à son chien

« Couché ! »

Encore une fois, un exercice basique qui permettra d’en apprendre des plus compliqués. Vous allez pouvoir utiliser tout ce que vous avez appris lors de l’apprentissage de l’assis. Faites-le s’asseoir suite à une interjection, puis tirez doucement ses pattes antérieures vers vous. Une fois qu’il est couché vous pouvez lui dire « couché ! » et le récompenser. Vous pouvez utiliser le même principe avec une friandise.

Vous la posez à terre, le chien se baissera pour la renifler, vous l’éloignez de lui au ras du sol, il va alors se coucher automatiquement, là vous pourrez lancer votre interjection. Cet exercice peut également être utilisé pour le faire dormir dans son panier, n’hésitez donc pas à le faire près de l’endroit où il dort. Attention cependant, évitez d’utiliser « couché ! » dans le cas d’une punition. Le chien va confondre le deux ordres et va toujours avoir peur lorsque vous lui direz le mot.

Lire mon article : Apprendre le couché à son chien

Le « reste »

Le « reste » va faire attendre le chien à un endroit, et si vous avez pratiqué le couché près du panier, lui apprendre à rester dans ce dernier sera beaucoup plus simple. Mais le chien sera toujours enclin à vous suivre, là il va falloir le faire rester même lorsque vous partez. Cet exercice demandera un petit peu plus de temps. Mettez-le dans une position, assis ou couché, et reculez d’un pas. S’il s’avance, arrêtez-le avec un « non ! ».

Au fur et à mesure des répétitions, le chien comprendra l’exercice et vous pourrez vous éloigner de plus en plus, jusqu’à sortir de la pièce, et le laisser seul de plus en plus longtemps. Il vaut mieux le faire dans un endroit connu comme la maison au cas où le chien ait peur qu’on l’abandonne.

« Au panier »

Encore une fois les exercices précédents vont vous aider. Cet exercice n’est pas une punition mais un moyen de pouvoir rester tranquille lors de repas et ne pas voir votre chien vous faire les yeux doux pour avoir un morceau de viande. De la même manière que le « reste », vous allez devoir lui apprendre à rester à un endroit précis. Lorsqu’il va dormir, lancez-lui un « au panier ! » et récompensez-le, il apprendra vite. N’hésitez pas à rajouter un « reste » s’il a tendance à ressortir du panier les premières fois.

Voir ma vidéo tuto : Apprendre le « ta place » ou « panier » à son chien

La marche en laisse sans tirer

N’hésitez pas à commencer à vous promener en laisse à la maison, cela lui permet de comprendre ce qu’il a autour du cou et comment ça marche. Cela évite le stress, c’est pourquoi les premières promenades sont à effectuer dans des lieux calmes, où le chien ne sera pas stimulé par des centaines de sons différents. Les sons de rue peuvent l’apeurer ou le déconcentrer, il doit comprendre que vous lui demandez quelque chose. Laissez la laisse flottante et apprenez-lui à rester au niveau de votre jambe, toujours du même côté. Attirez sans cesse son attention avec des interjections et félicitez-le lorsqu’il vous obéit. Il va falloir persévérer, mais au bout de quelques semaines il aura tout enregistré.

Lire l’article : Comment apprendre à un chien à marcher en laisse sans tirer ?

Le rappel

C’est un exercice que vous aurez sûrement pratiqué avec la marche en laisse auparavant. Un « au pied ! » occasionnel aura sûrement raison de sa curiosité sans borne. Le rappel est important à apprendre au vu de tous les dangers qui sont présents en ville. Encore une fois la récompense sera votre meilleure alliée. A chaque fois qu’il revient au pied offrez-lui une friandise. N’hésitez pas à vous exercer, même à la maison.

Voir ma vidéo tuto : 2 conseils pour APPRENDRE le RAPPEL à son chien

La propreté

L’exercice qui vous rendra certainement très heureux, la nécessité de faire ses besoins dehors. Il va falloir garder votre chien à l’œil les premiers mois, afin d’estimer ses heures régulières. Il ne demandera pas immédiatement, il faudra donc le forcer un peu les premières fois. Sortez-le à vos convenances. Un chiot a tendance à avoir envie d’uriner après les repas et les siestes ainsi que le jeu. Il est donc important de le sortir souvent.

Une fois dehors limitez la zone « toilettes ». Il finira par assimiler le lieu avec le besoin. Une fois qu’il est confortable avec cet endroit, vous pourrez commencer à étendre les promenades. Encore une fois, n’ayez pas peur de récompenser votre chien, cela lui permet d’apprendre bien plus vite.

Voir ma formation complète : « Heureux et Propre » : La nouvelle façon d’apprendre la propreté à son chien ou chiot

Conclusion :

Vous l’aurez compris, en éducation canine il ne faut pas être avare de félicitations par des friandises ou en caresses/jeux. Maintenant à vous de jouer !

Crédit photo : @fotolia

7 exercices que tout bon chien doit connaître
4.7 (94.29%) 7 votes
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This