Pour bien apprendre le rappel à votre chiot, quelques accessoires sont nécessaires :

 – une longe d’environ 10 mètres,

– un endroit clos, si possible,

– un emplacement calme (pas trop de passage), pour commencer, puis riche en stimulis,

– des friandises et un jouet,

– de la patience et de la bonne humeur.

Avant de commencer l’exercice, laissez votre chiot évacuer le trop plein d’énergie en lui permettant de courir pendant environ 5 minutes. Il profitera également de cette récréation pour satisfaire ses besoins naturels. Ainsi quand l’apprentissage débutera, il sera plus concentré.

Il est indispensable de définir l’ordre que vous allez donner ; j’ai choisi : « Freesby, au pied ». Celui-ci ne devra pas être changé, sinon, le chiot ne comprendra pas. Il faut bien le spécifier aux membres de la famille. Une fois l’échauffement terminé, débutez l’exercice en appelant votre chiot. S’il ne réagit pas, tapez des mains, sifflez, et répétez, l’ordre de façon très énergique et enthousiaste ; vous pouvez même courir dans la direction opposée ! Quand il vient vers vous, tout en le félicitant, récompensez-le avec la friandise et son jouet.

Il est important de le récompenser systématiquement : il ne viendra pas si ce n’est pas intéressant pour lui. Progressivement la friandise sera réduite et deviendra aléatoire. Si vous avez un chiot qui, malgré vos appels, ne vient pas, utilisez la longe et ramenez-le vers vous en l’incitant avec l’ordre choisi. Enfin, gratifiez-le ! Le rappel est un ordre essentiel pour le chiot ; il peut lui sauver la vie : imaginez votre chiot courir et traverser une route…

Ne soyez surtout pas avare de récompense.

Par ailleurs une deuxième personne peut venir vous aider en tenant le chiot. En silence, partez dix mètres en avant ; appelez-le… n’oubliez pas la récompense ! Faites l’exercice 15 minutes par jour ; le « rappel » devrait être rapidement acquis.

 Les choses à faire pour apprendre le rappel à son chiot :

– appeler de façon énergique et enthousiaste,

– récompenser systématiquement par le jeu et la friandise.

Les choses à ne pas faire pour apprendre le rappel à son chiot :

– oublier l’échauffement,

– crier après le chiot et perdre patience,

– négliger la récompense,

– aller dans un endroit trop riche en stimulis,

– courir après le chiot (je l’ai vu des centaines de fois) : cela fera croire au chiot que vous voulez jouer à l’attraper et il courra encore plus vite !

Apprendre le rappel à son chiot
3.7 (73.33%) 3 votes
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This