Le conditionnement opérant (appelé aussi psychologie de l’apprentissage) est une méthode d’apprentissage crée par un psychologue d’origine américaine dénommé Skinner.

Cette méthode n’est d’ailleurs pas uniquement utilisée pour les chiens, ni même seulement pour les animaux mais s’est plus largement étendue jusqu’aux humains (adultes et enfants) souffrant de phobies par exemple.

Cette méthode fait d’ailleurs penser à celle de Pavlov.

Le conditionnement opérant chez le chien :

En réalité, il est probable que vous appliquez déjà quelque peu cette méthode sans même vous en rendre compte. Mais mieux la connaitre et en prendre conscience va vous permettre de vraiment progresser dans l’éducation de votre animal. Ainsi vous comprendrez que quelques fois sans même vous en rendre compte, vous renforcez un comportement indésirable chez votre chien. Exemple : aboiement avant la promenade, tirer en laisse etc…

 

Cette méthode d’éducation s’appuie sur deux composants essentiels :

– Le renforcement : qui part du constat que « si une action est récompensée, le chien la répète »

– La punition : qui part du constat que « si une action entraine une conséquence désagréable, le chien évite de la reproduire ».

Le renforcement est la conséquence directe d’une attitude, que vous jugez souhaitable, adoptée par votre chien qui induira une reproduction de cette même attitude.

La punition est à l’inverse la conséquence directe d’une attitude, que vous cherchez à bannir, adoptée par votre chien qui le conditionnera à ne pas recommencer cette même attitude.

 

Ces deux composants peuvent tout autant être « positifs » que « négatifs« .

Par exemple:

Un renforcement positif : gratification qui peut prendre la forme de caresses, d’une friandise offerte, d’un nouveau jouet, de félicitations…

Un renforcement négatif peut prendre la forme du retrait d’une gêne. Par exemple: le retrait d’une muselière, d’un collier ultra-son, de la laisse pour une promenade …

La punition positive peut prendre la forme de la mise en place d’une gêne supplémentaire pour l’animal comme par exemple l’obligation de porter un collier ou une muselière.

La punition négative peut prendre la forme de la suppression d’un avantage. Par exemple : donner à manger à son chien plus tard que prévu, lui retirer un jouet, le priver d’attention …

Le clicker training, un outil qui utilise le concept du conditionnement opérant.

Le clicker training, cette petite boite qui fait « clic-clic » utilise le principe du renforcement positif. Lorsque le chien fait une action voulu, on clic et on récompense ! Si une action est récompensée, le chien la répète.

white labrador standing

L’outil permet d’aller plus loin ! Cette fois on parle de façonnage ou modelage. Cela permet d’apprendre au chien des mouvements ou des comportements incroyables. C’est le principe du « chaud-froid », lorsque le chien s’approche du comportement on click. Cela permet d’indiquer au chien qu’il s’approche de plus en plus du mouvement que l’on souhaite lui apprendre.

Conclusion :

Bien entendu, vous ne punissez pas votre chien par sadisme, ni par besoin de le dominer, mais dans le but de conditionner votre animal par la méthode du conditionnement opérant chez le chien, dans le cadre du dressage. Quand je parle de « punissions » je ne parle pas de frapper ou intimider son chien ! Attention ! Si vous souhaitez que cette méthode fonctionne avec lui, vous devez vous y tenir scrupuleusement. Sinon votre animal sera désorienté et ne comprendra pas ce que vous attendez de lui.

Apprentissage du chien par le conditionnement opérant
Evaluez cet article
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This