Évidemment, vous ne parlerez pas de la même façon à votre chien qu’il soit chiot ou adulte, qu’il a fait une bêtise ou que vous jouez avec lui. Ceci étant c’est important d’apprendre à parler à son chien pour qu’il comprenne vos ordres et qu’il se sente en confiance et en sécurité avec vous, ce qui vous évitera du même coup qu’il ne fasse pas mal de bêtises.

Alors comment faut-il parler à son chien ?

Au quotidien, parlez-lui calmement. C’est la première des choses. Ne vous énervez jamais. Quand le ton monte, le chien peut s’effrayer ou montrer des signes d’agressivité. De plus, cela nuit à son éducation. Inutile d’hurler/crier sur son chien quand on lui donne un ordre. Je le vois souvent sur le terrain d’éducation. On hurle après le chien comme si la pauvre bête était sourde. Il entend juste 10 fois mieux que nous l’humain…

Soyez bref quand vous donnez un ordre à votre chien.

Quand vous lui donnez un ordre, commencez par attirer son attention, par exemple en l’appelant par son nom. Exemple : « Freesby » Quand vous êtes sûr que votre chien vous a entendu, vous pouvez alors lui donner un ordre sans utiliser de mots trop compliqués phonétiquement et sans employer de phrases trop longues. Un chien comprend aisément le sens de l’ordre « assis-toi » par exemple, mais pas les subtilités de la phrase « pourrais-tu t’asseoir le temps que je mette un plat au four ? ». Soyez précis et concis, vous aurez plus de chance que votre chien vous obéisse.

Exemple : « Freesby assis »

le chien ecoute

Soyez constant dans votre intonation et le mot.

Lorsque vous voulez apprendre un ordre à votre chien, choisissez le mot avant. Prenez le mot qui vous plait le plus. Pour un ordre comme le « pas bouger » vous pouvez aussi choisir « reste » ou « attend ». Une fois celui-ci choisi on ne change plus !

Toute la famille doit utiliser le même mot !

Comment réprimander son chien sans crier ?

Quand votre chien fait des bêtises, parlez-lui fermement, un peu plus fort que le volume ordinaire de votre voix, mais sans non plus hurler. Si vous culpabilisez ensuite devant sa mine penaude, évitez de lui parler ensuite car cela se ressentira dans votre voix. Le chien perçoit très bien les changements d’intonation dans notre voix.

Exemple : dite lui : « Freesby ta place ! » puis ignorance… sauf s’il n’écoute pas.

Les gestes qui accompagnent l’ordre.

Les gestes qui accompagnent votre voix quand vous lui parlez sont d’une importance capitale et doivent être en parfaite cohérence avec le message que vous tentez de lui faire passer. Évitez par exemple de faire de grands gestes qui pourraient être à tort interprétés par votre chien comme étant une invitation au jeu.

Personnellement quand je dis « Freesby ta place » je montre son panier. Pour illustrer mon exemple, n’allez pas faire les mêmes gestes que quand vous voulez jouer avec lui ! On le fait sans le remarquer… Le mieux étant de ne pas faire trop de gestes, pour envoyer le moins d’informations possible. Surtout si elles sont contradictoires.

Pour créer des liens avec votre chien, vous avez besoin de vous comprendre mutuellement. Faites donc l’effort de comprendre vous-même le langage canin et d’apprendre à connaitre le caractère et la personnalité de votre chien.

Exercice : essayez de donner un ordre que connait votre chien, mais cette fois en chuchotant !

Comment parlez-vous à votre chien ?

Comment faut-il parler à son chien ?
4.5 (90%) 2 votes
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This