Il existe un mythe selon lequel plus un chien est grand, plus il est dangereux. Ce mythe ne prend manifestement pas en compte le cas du Dogue Allemand, parmi tant d’autres. La taille d’un chien ne trahit en rien son caractère, et si le Dogue Allemand peut surprendre de par sa taille, il est important de noter qu’il est tout à fait sociable, doux, et ne représente aucun danger si bien éduqué, comme toute autre race de chien. La seule préoccupation qu’il faut avoir lorsque vous envisagez d’adopter un Dogue, c’est bien la place que vous avez dans votre logement. Communément connu de par sa représentation à la télévision sous le personnage de Scooby-Doo, le Dogue Allemand est un ami que vous allez devoir choyer, et qui vous le rendra bien !

Caractéristiques physiques

Le Dogue est un chien imposant, qui aura bien du mal à passer inaperçu. Il n’en est pas moins harmonieusement constitué, ce qui lui vaut le surnom d’Apollon chez les cynophiles. Son corps tout en longueur peut atteindre les 80cm chez les mâles, et 72cm chez les femelles. Côté poids, les mâles pèsent entre 55 et 70kg, alors que les femelles pèsent entre 45 et 65kg. Autant dire qu’il faudra aller faire un tour à la gym avant de pouvoir le porter dans vos bras.


Le Dogue Allemand possède un poil court, lisse, et luisant; généralement de couleur noire, bleue, arlequin, fauve, ou bringée. Son crâne est allongé et ciselé de façon délicate, sa truffe est relativement large, son museau rectangulaire et ses mâchoires larges. Ses oreilles sont attachées hautes et tombantes. Ses yeux sont généralement foncés si la robe est autre que bleue ou arlequin. Sa queue est attachée haute et forme une pointe diminuée.

Origines et histoire

La controverse entourant son origine est flagrante, et se retrouve même dans son nom. Souvent appelé Grand Danois, le Dogue Allemand ne trouve cependant pas ses racines au Danemark. La race est très présente au royaume danois, ce qui peut expliquer la confusion. Le Dogue serait un descendant des chiens appelés ‘Alans’, possédés par le peuple des Alains, des cavaliers nomades venus d’Iran. Ils ont conquis l’Europe du IVème au VIème siècle, et dès la fin du Moyen-Âge, leurs chiens étaient prisés pour leurs capacités exceptionnelles pour la chasse à courre, tout particulièrement lorsqu’il était question de sangliers.


La création du Dogue Allemand que nous connaissons aujourd’hui a duré plusieurs siècles et connaîtra de nombreux croisements avec des molosses européens. Il est possible de traquer son ancêtre le plus moderne jusqu’au Bullenbeisser, un chien puissant se situant entre un lévrier rapide et un mâtin de type anglais. Il faudra attendre 1878 avant qu’un élevage de Dogue ne démarre réellement. Le premier standard de la race sera rédigé deux ans plus tard, et le club de race sera créé en 1888 en Allemagne. Côté français, le club ne sera créé qu’en 1923, et le standard rédigé en 1991. La race est donc relativement encore jeune en Europe.

Son physique, sa santé

Le Dogue Allemand aura besoin de vous, et de liberté. Il doit pouvoir courir et se défouler plusieurs fois par jour si possible. Il est très énergique une fois relâché, mais il reste avant tout un chien calme qui sait se tenir s’il a été dressé de façon experte. Il est déconseillé de le laisser dehors la nuit, soyez donc prêt à l’accueillir dans votre logement. Sa sensibilité au froid le rend relativement fragile, et vous devrez bien faire attention à la température ambiante en hiver. Pour lui, rien de mieux que de se retrouver dans une maison chaude au sein de sa famille.


Bien qu’il soit imposant, il n’est pas réellement envahissant. Il vous laissera tranquille durant la journée, et vous serez enclin à le choyer et à prendre soin de lui, de la même façon que vous pourriez le faire avec un chien de taille plus modeste. Durant sa jeunesse, le régime alimentaire du Dogue devra être quotidiennement surveillé. Certains plats seront à favoriser, l’apport en vitamines devra être précisément calculé. Une fois l’âge adulte atteint, il sera alors un chien robuste, mais il faudra cependant bien contrôler les risques de dysplasie de la hanche qui restent fréquents chez la race. Il est alors déconseillé de lui faire faire n’importe quel exercice physique. Évitez au maximum de lui faire faire des sauts et tout ce qui peut atteindre directement ses os.
L’espérance de vie d’un Dogue Allemand n’atteint, malheureusement, que les 9ans, en général. Il est important de pouvoir lui proposer une vie confortable et de surveiller sa santé le plus régulièrement possible, un suivi vétérinaire c’est avant tout s’assurer du bien-être de votre nouvel ami. Veillez à changer son alimentation en accord avec son âge, et de lui proposer des jeux qui correspondent à son état physique du moment.

Caractère et aptitudes

Le Dogue Allemand est avant tout un chien très joueur, d’où la nécessité de passer du temps avec lui et de lui proposer une promenade par jour, minimum. Il est doux et protecteur, il devient alors un parfait chien de garde lorsque cela est nécessaire. Son physique est généralement suffisamment dissuasif et sa méfiance envers les étrangers fera le reste. Il est fidèle envers ses maîtres, il faut donc bien penser à le sociabiliser assez tôt. Son enthousiasme peut cependant parfois dépasser certaines frontières, il faut donc le contrôler et canaliser son attention sur ce qui est important. Avec sa famille il sera calme, intelligent, et très docile. Il ne connaîtra que peu de conflits avec d’autres chiens et d’autres animaux. La cohabitation avec un chat est possible, c’est plutôt le félin qui pourrait commencer les batailles. Il est également affectueux avec les enfants, il les protégera comme un grand frère sur le qui-vive.

Portrait de Dogues Allemands

Le Dogue n’est pas spécialement fugueur, mais il détestera rester enfermé trop longtemps. Il est donc proscrit de le faire vivre en appartement, et éviter au maximum de le faire voyager en véhicule fermé. Gardez les voyages au strict minimum.

Son éducation et son comportement avec les autres animaux

Comme pour toutes les autres races de chiens, l’éducation d’un Dogue doit commencer dès les premières semaines. C’est un animal très intelligent, il comprendra donc très vite les exercices d’éducation, les récompenses et les réprimandes. Son dressage est relativement facile et efficace, mais il ne faut pas trop le choyer, sinon il prendra le dessus. Si vous n’êtes pas assez stricte, il risquerait de prendre les séances de dressage comme des jeux, sans en apprendre des leçons. Il est naturellement doué à l’agility et possède des capacités sans pareilles, il faudra veiller à les exploiter.


Travaillez au quotidien avec votre chien, le mot d’ordre est à la répétitivité. Plus un exercice sera répété, plus il sera assimilé rapidement, et le Dogue n’oubliera pas vos ordres d’une séance à une autre. Évitez les cris et les coups, ils ne servent jamais l’apprentissage !
Il est important de le sociabiliser, mais il ne faut pas essayer de le pousser à être agressif envers les intrus, son physique imposant suffira largement. Il est naturellement méfiant envers les gens qu’il ne connaît pas, et pourrait donc se montrer menaçant, sans jamais passer à l’action.

Toilettage et entretien

Avant d’opter pour l’adoption d’un Dogue Allemand, sachez que les coûts mensuels sont très élevés, comme souvent avec les grands chiens. Le prix d’achat tourne généralement entre 1000 et 1500€, ce qui reste un argument à prendre en compte. Soyez également prêt à devoir dépenser beaucoup en soins vétérinaires, durant au moins les 12 premiers mois de sa vie. Son régime alimentaire demande une quantité importante de nourriture, ce qui fait vite grimper les factures d’entretien.
Niveau toilettage, le Dogue Allemand devra être brossé le plus régulièrement possible. Il faudra également examiner ses oreilles de manière constante, afin de vous assurer qu’elles soient propres et que la peau ne soit pas irritée. Il peut être nécessaire de lui couper les ongles et de lui nettoyer les yeux une fois de temps en temps. Un bain par mois est généralement suffisant, soyez sûr de l’habituer très tôt à l’eau, il pourrait même finir par aimer cela !

L’adoption d’un chien doit toujours être réfléchie, il est important de prendre en compte toutes les inconnues, et les caractéristiques de la race. Le Dogue est un animal exigent au niveau financier, et devra pouvoir gambader dans l’herbe au moins une fois par jour. Une vie en appartement n’est pas joyeuse pour un tel chien, il faudra donc faire des concessions, ou attendre quelques années avant de pouvoir lui offrir une maison plus accueillante. Ce grand joueur sera toujours fidèle envers son maître, et vous devez bien le lui rendre. Il est d’ailleurs important de noter que l’otectomie, le fait de couper les oreilles de chiens, est illégale depuis 2008 en France, sauf raison médicale avancée par un vétérinaire. Longtemps victime de cette pratique, le Dogue doit maintenant profiter de ses longues oreilles tombantes !

Crédit photo : @fotolia et ©Flickr – Giacomo Carena, Therese Banström

Livres complémentaires pour le Berger Blanc Suisse :

Découvrez d’autres races de chiens :

Le Dogue Allemand : ce gentil géant
5 (100%) 3 votes

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !