La dysplasie de la hanche est une maladie du squelette qui peut concerner particulièrement les chiens en surpoids, de moyenne ou de grande taille même si elle touche parfois des chiens de petite taille ou sans embonpoint particulier. Certaines races, notamment les grandes races (le Berger allemand, le Labrador retriever, le Rottweiler, le Dogue  allemand,  le Saint-bernard) sont plus souvent atteintes. Cette maladie n’est pas innée : aucun chien ne nait avec une dysplasie de la hanche, même si certains chiens naissent avec des prédispositions génétiques à cette maladie. Votre chien qui nait de parents porteur de la maladie peuvent développer plus facilement une dysplasie de la hanche. Il peut aussi ne pas la développer !

Les symptômes de la dysplasie de la hanche chez le chien.

La dysplasie de la hanche se manifeste tout d’abord par de l’arthrose qui peut passer inaperçue pour le maitre. La maladie se déclare progressivement mais il est très difficile pour quelqu’un qui n’est pas vétérinaire d’en repérer les symptômes. Elle doit être soignée sérieusement, souvent, en fonction du degrés de gravité de la dysplasie et si l’âge et la santé du chien le permettent, par opération chirurgicale. Votre vétérinaire mettra aussi en place avec vous une nouvelle hygiène de vie pour votre chien: activités physiques adaptée, nouvelle hygiène alimentaire…

Des médicaments, comme des antalgiques pourront également lui être prescrits. Dans tous les cas, un suivi vétérinaire sera nécessaire.

dysplasie de la hanche

Attention quand vous avez un chiot.

Évitez de faire faire trop d’exercice à votre chien, surtout s’il est jeune. Cela peut favoriser l’apparition de la maladie. Les exercices violents devraient être évités, de même que le saut chez les jeunes chiens. Équilibrez aussi les repas car les chiens en surpoids courent plus de risque de développer une dysplasie de la hanche que les autres chiens.

Comment diagnostique-t-on cette maladie chez le chien ?

Comme nous l’avons vu précédemment, il n’est pas évident pour le maitre de détecter la dysplasie de la hanche de son chien. Car même si des symptômes existent (gène du chien dans ses mouvements, par exemple), ils ne sont pas facilement détectables dans la vie de tous les jours.

En cas de doute, ou avant de le faire se reproduire, emmenez votre chien chez le vétérinaire qui posera un diagnostic après avoir examiné le chien et lui avoir fait passer des radiographies. Certaines radios peuvent nécessiter l’endormissement du chien, par anesthésie générale.

Les maitres des chiens qui souffrent de dysplasie de la hanche ne doivent pas les laisser se reproduire, car la dysplasie de la hanche est héréditaire. En empêchant ces chiens de donner naissance à des chiots potentiellement porteurs de la maladie, on espère améliorer par sélection les espèces dont ils sont issus, et ainsi enrayer la maladie.

Conclusion : Si vous venez d’avoir un chiot, évitez les escaliers. Ne pratiquez pas de sauts d’obstacles. Il faut attendre que la croissance du chien soit terminée pour pratiquer une activité physique. Surveillez également le poids de votre chiot, pour prévenir la maladie.

 

La dysplasie de la hanche chez le chien
Evaluez cet article
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This