Le test de Campbell : quel tempérament aura votre futur chien ?

Le test de Campbell a été mis au point en 1975 par l’éthologue américain William Campbell. Ce test permet de classer votre futur chien et de déterminer son futur tempérament. Cette évaluation du caractère naturel de votre chien vous permettra de choisir celui qui correspond à votre mode de vie, dans le but d’adopter un animal qui évoluera en harmonie avec votre famille. Le test de Campbell est à pratiquer sur des chiots âgés d’au moins 7 semaines, sous peine d’être insignifiant.

Néanmoins, les animaux, donc les chiens, n’étant pas des machines, le test de Campbell ne reste qu’une indication, une tendance sur le futur caractère ; le plus important reste votre attitude avec le chiot et l’éducation que vous lui donnerez !

Seule l’éducation forgera son futur caractère !

Mon chien n’avait pas forcément de « bonne note » avec le test de Campbell, pourtant c’est un brave chien maintenant :D.

Le Test de campbell

Pour réaliser le test de Campbell, certaines conditions favorables doivent être réunies.

Veillez à respecter les dispositions suivantes pour procéder au test de façon optimale.

  • Isolez chaque chiot que vous souhaitez tester, un par un, dans un endroit calme et sans odeur, pour qu’il ne soit pas distrait pas ses frères et sœurs.
  • Manipulez le chiot très doucement, sans brutalité, évitez de parler, ou alors faites-le de manière posée et neutre.

Les 5 étapes du test de Campbell:

A chaque étape vous attribuez une note au chiot, de A à E.

  • A : Réaction violente avec tentative de morsure ou morsure,
  • B : Réaction violente mais sans tentative de morsure (le chiot gesticule dans tout les sens),
  • C : Réaction comme en B, mais le chiot réagit vivement et s’arrête aussitôt,
  • D : Le chiot se laisse faire. Il vous suit (pour l’étape 4 et 5),
  • E : Il alterne absence de réaction et tentative de morsure en émettant de petits bruits ; son comportement est incohérent.

Etapes 1 : La contrainte physique

Mettre le chiot délicatement sur le dos sans brutalité. Partez de la position initiale, aplatissez le chiot au sol et faites le rouler en appuyant doucement sur son sternum.

Ses réactions de défense ou d’acceptation indiquent s’il accepte une domination physique (mon chien a eu A, le petit rebelle…)

Note -> A, B, C, D, ou E.

Etapes 2 : La dominance sociale

Mettre le chiot en position couchée et étirer doucement sa tête pour que sa gorge vous soit offerte.

Ses réactions indiquent son degré de dominance ou d’indépendance (mon chien a eu B, décidément un vrai frondeur !)

Note -> A, B, C, D, ou E.

Etapes 3 : Position surélevée

Soulevez le chiot entre vos mains et tenez-le ainsi 20 secondes.

Encore une fois, ses réactions indiqueront s’il accepte ou non votre dominance. Ne faites aucun bruit pendant le test (mon chien a eu B, c’est un coriace…)

Note -> A, B, C, D, ou E.

Le Test de campbell

Etapes 4 : L’attraction sociale

Mettez le chiot au sol, éloignez-vous de 5 mètres, retourner-vous et appelez-le en tapant dans vos mains.

Il se peut qu’il vous ait suivi avant même que vous ne l’appeliez. Cela prouve qu’il est confiant et sociable (mon chien a eu D).

Note -> A, B, C, D, ou E.

Etapes 5 : Aptitude à suivre le maître

Le chiot au sol, placez-vous à côté de lui et avancez en le regardant.

S’il vous suit, c’est qu’il est confiant et soumis ; sinon cela montre qu’il est plutôt indépendant (mon chien a eu D).

Note -> A, B, C, D, ou E.

 

Le test de Campbell : Voyons à présent les résultats.

Prendre en compte les 3 premières étapes, les 2 dernières affineront l’analyse.

  • Vous avez un ou plusieurs A : Réaction avec tentative de morsure. A l’âge adulte, le chien sera rebelle et bagarreur ; profil déconseillé si vous avez des enfants, sauf si vous lui donnez une éducation rigoureuse et ferme.
  • Vous avez un ou plusieurs B : Voilà un chiot très indépendant ! Il lui faudra également un apprentissage strict si vous avez des enfants.
  • Vous avez un ou plusieurs C : Le chiot est obéissant et docile. Parfait si vous avez des enfants ! Il n’est toutefois pas dispensé d’une éducation sérieuse !
  • Vous avez un ou plusieurs D : Le chiot aura besoin de beaucoup d’affection ; il sera tendre et soumis, et s’adaptera sans problème à une vie de famille.
  • Vous avez un ou plusieurs E : Une fois adulte, ce chiot peureux risque de développer des réactions imprévisibles. Il ne conviendra pas aux enfants sans une éducation solide et bienveillante.

Avec le test de Campbell, mon chien à l’époque a obtenu ABBDD, il devrait donc être très indépendant et ne pas convenir aux enfants.

Avec le recul je peux affirmer qu’il est effectivement émancipé et se méfie des enfants. Mais après 5 min d’adaptation, les enfants deviennent ses meilleurs amis (eux donnent des gâteaux, contrairement à son maître…). Je lui ai toutefois apporté une éducation rigoureuse, et reste prudent en présence d’enfant.

Le test de Campbell est une indication. Son analyse vous permettra d’adapter l’éducation du chiot, et de travailler ses points faibles afin d’améliorer son comportement.

 

Pour en savoir plus sur le test de Campbell <- CLIQUEZ ICI une documentation de www.chiens-de-france.com vous est offerte.

 

Crédit/Photo : Vince Garcia, bullcitydogs

 

Si vous avez aimé mon article cliquez sur « j’aime » et partagez-le.
Vous pouvez également laisser un commentaire et je vous répondrai !

De plus vous pouvez dorénavant vous inscrire à ma newsletter ! 😉

Le test de Campbell pour choisir son chiot
Evaluez cet article
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This