Lorsque j’ai commencé dans le monde canin, j’avais beaucoup de fausses croyances. Mes parents me les avaient transmises ainsi que des proches. Grâce à mes lectures, aux formations suivies, au contact régulier avec le chien, j’appréhende désormais mieux l’univers canin, et saisis l’inexactitude de mes convictions antérieures.

Voici donc une liste des idées reçues les plus divulguées, renversées, corrigées une à une.

 

 Les 7 plus grands mythes canins :

  1. Le chien vient du loup : En réalité personne ne sait d’où vient le chien. S’il descend du loup, il devrait être simple de domestiquer un loup ? Pourtant, personne n’a réussi. Le loup reste sauvage et conserve son puissant instinct. Mais alors d’où viens le chien ? S’il est acquis qu’il est issu de l’évolution d’un maillon de l’espèce des canidés, les recherches se poursuivent quant à sa souche. Il est évident qu’il semble plus flatteur, dans l’imaginaire collectif, de prétendre avoir apprivoisé et dominé le loup (maître guerrier des forêts, vénéré et craint) que le chacal (qui lui était pourtant associé dans la mythologie égyptienne), pourtant premier membre connu du genre « canis ».chien
  2. Pour apprendre la propreté au chien, il faut lui mettre le museau dans ses besoins. Heureusement que j’ai pas appris la propreté comme ça… Franchement, cette pratique n’est-elle pas dégoutante, répugnante ? En outre, le flair du chien est 200 fois supérieur à celui de l’homme, il semble qu’il ne connaisse le dégoût. Pour lui une odeur n’est rien de plus qu’une information.chien
  3. Les chiens dangereux sont les chiens de catégorie 1 et 2. Vite, vous devez sauver cette petite fille des pattes de ces méchants toutous ! Voilà encore un cliché largement colporté par les médias qui négligent de rappeler que tous les chiens sont potentiellement dangereux. L’éducation que vous lui donnez déterminera le caractère, les comportements, la sociabilité. Les races de catégories 1 et 2 sont surtout les victimes de l’attitude malhonnête de certains maîtres, qui les ont sélectionnés, excités, préparés à une irritabilité exacerbée, pour obtenir des réponses défensives.chien
  4. Chiens et chats ne peuvent cohabiter. Apprentissages et socialisation précoces permettent rapidement de transformer une promiscuité prudente en compagnonnage voire camaraderie. Pour rebondir avec le sur le postulat précédent (n°3), j’ai eu un Rottweiller dont la meilleure amie était une chatte; ils adoraient faire la sieste ensemble au soleil.chien
  5. Mon chien se venge lors de mon absence. La vengeance est un sentiment « HUMAIN » le chien ne développe pas cet état affectif revanchard. La dégradation, la destruction lui permettent d’attirer votre attention. Devant de telles démonstrations, ne vous départez pas de votre flegme et ramassez les débris hors de sa vue.chien
  6. Mon chien à la truffe froide, il a de la fièvre. Et bien le seul moyen d’en être sûr, c’est d’utiliser un thermomètre ! Direction le vétérinaire.chien
  7. Un chien est malheureux en appartement. C’est inexact : un chien est malheureux lorsqu’il reste seul et sans activités. Mon chien demeure dans un appartement et se divertit, s’épanouit au cours d’exercices ludiques variés, d’apprentissages divers, de jeux quotidiens dont il raffole.chien

 

J’espère que mon article aura aiguisé votre attention et que vous veillerez à vérifier toute affirmation douteuse ou hâtive. Le but est de développer la meilleure relation possible entre vous et votre chien ; ainsi, plus vous le comprendrez et participerez à son épanouissement, plus vos rapports seront  harmonieux.

 

Les 7 plus grands mythes canins
Evaluez cet article
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This