Je rencontre souvent des chiens adultes qui ont des problèmes de comportement : l’animal est peureux, agressif ou anxieux. Bref, il n’est pas bien dans ses pattes.

Très souvent ces problèmes de comportement ont pour origine la période de socialisation (2 à 4 mois) dont la réalisation n’a pas été correcte. La socialisation est le processus par lequel le chiot acquiert les différents éléments de communication de son espèce, ce qui lui permet de former son propre caractère et de s’adapter à l’environnement dans lequel il évolue. Cette éducation requiert donc la familiarisation avec les espèces qu’il est susceptible de côtoyer : humains, félins, rongeurs…

Voyons ensemble les deux types de socialisation chez le chiot.

Socialisation du chiot Intra-spécifique :

socialisation

La socialisation intra-spécifique est l’intégration interactive du chiot avec son espèce.

En effet, à la naissance, il n’a pas conscience d’être un chien ; son apprentissage commence avec sa mère et les autres chiots de la portée. Ainsi, il acquiert et développe le langage de communication de son espèce, communication qui comporte ses codes. À défaut, des études ont démontré qu’un chiot orphelin rencontrait des problèmes de comportement à l’âge adulte, notamment pour communiquer avec ses congénères.

Ainsi, il est essentiel de favoriser la proximité de votre animal avec d’autres chiots et chiens, de préférence non agressifs et calmes afin de ne pas provoquer un sentiment de peur. La période la plus propice est entre 8 semaines (à son adoption) et 4 mois. L’école des chiots est un endroit sensationnel pour faire de la socialisation intra-spécifique.

Socialisation du chiot Inter-spécifique :

 

socialisation

La socialisation inter-spécifique est l’apprivoisement du chiot avec d’autres espèces, apprentissage qui commence également très tôt (dès 8 semaines). Par contre, ce processus demande davantage de temps et d’éducation : un travail constant et rabâché. En effet, si vous montrez un chat à votre chiot une seule fois, à l’âge adulte il aura sans doute oublié cette notion.

Il est aussi très important de lui montrer tout « type » d’humain , notamment les enfants, dont la mauvaise appréhension les rend davantage sujets aux morsures.

 

En conclusion

Pour avoir un chien bien dans ses pattes prenez le temps de bien le socialiser.

Dès que le chiot arrive dans votre foyer vous devez :

  • Lui faire côtoyer tout « type » d’humain (vieux, jeunes, très jeunes, grands, petits etc…). Il faut l’emmener à la sortie des écoles, des collèges, des lycées, il doit côtoyer des personnes âgées.
  • Emmener votre chien dans des lieux différents (ville, campagne, forêt, plage etc…) afin qu’il rencontre ses congénères. Le mieux étant de l’emmener à l’école des chiots la plus proche de chez vous.
  • Les nouvelles rencontres de votre chiot sont cruciales ; si le chiot a peur, n’insistez pas : laissez-le observer à la distance qu’il juge convenable et félicitez les moments d’approche et de curiosité. Si la rencontre est positive récompensez fortement le chiot avec une friandise ou des caresses.
  • Par ailleurs, donnez-lui l’opportunité de se cacher. (Je pense, ici, à Haston, le chiot d’une amie qui se cachait sous la voiture)
  • Chaque chiot a son rythme, donc laissez le progresser tranquillement sans forcer les choses.

 

Si vous avez aimé mon article cliquez sur « j’aime » et partagez-le.
Vous pouvez également laisser un commentaire et je vous répondrai !

De plus vous pouvez dorénavant vous inscrire à ma newsletter ! 😉

L’importance de la socialisation du chiot
Evaluez cet article
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This