Article écrit par Aurélie Autran (http://www.om-anima.com/), éducateur canin comportementaliste à Montpellier, spécialisée dans les chiens de protection animale et dans la médiation animale sociale.
De nombreuses personnes en situation de précarité (Roms, jeunes en errance, réfugiés politique, SDF, toxicomanes…) s’entourent d’un ou plusieurs animaux.
Parmi les animaux les plus fréquents, nous trouvons le chien et parfois le chat.

Pourquoi s’entourer d’animaux ?

L’animal a une présence importante pour la personne en situation d’exclusion sociale. Partageant sans conditions le quotidien de son humain, l’animal -et notamment le chien- représente véritablement un compagnon de vie.
Protecteur dans un environnement de vie souvent difficile, il rempli également un rôle affectif puissant. Il revalorise l’estime de la personne en lui donnant un rôle et une responsabilité : celle de s’occuper d’un autre que lui-même. Cette responsabilité demande au propriétaire un certain niveau d’implication et d’actions qui constituent, entre autres, un garde fou contre l’inertie et une totale désocialisation.
om-anima-mediation-animale-sociale-04Non jugeant, aimant sans conditions, le chien est un repère psychologique stabilisant pour son propriétaire.
L’animal est créateur de liens : il permet donc au propriétaire de ne pas s’exclure totalement des relations sociales et constitue souvent un dernier lien possible avec la société.
Le chien « humanise » le propriétaire : par sa présence, il redonne une visibilité à la personne auprès des gens, et adoucit la dureté que représente la misère humaine exposée dans la rue. Le chien et son propriétaire représentent souvent un binôme indissociable dont il est essentiel de prendre compte dans l’accompagnement social, le chien prenant une place à part entière dans la vie de son propriétaire.
De ce fait, par la médiation animale, le chien peut représenter un formidable outil pour aider la personne à évoluer et à se réinsérer.

Qu’est ce que la médiation animale appliquée au secteur social ?

La médiation animale est « la recherche des interactions positives issues de la mise en relation intentionnelle homme/animal afin de maintenir ou d’améliorer un état de bien-être physique, mental, social » . Elle est donc associée à une intentionnalité : « celle d’associer l’animal à un projet professionnel et/ou une compétence spécifique qu’il soit éducatif, social, thérapeutique ou de recherche » .
La médiation animale est donc une technique qui permet de créer des liens dans une relation triadique (intervenant, participant, animal).
Elle est répandue auprès des personnes atteintes d’autisme, d’Alzheimer et de poly-handicaps.
Lorsque la médiation animale est appliquée au secteur social, auprès d’un public de propriétaires en précarité, l’animal constitue un tiers qui va permettre au travailleur social de considérer la personne dans sa globalité, d’aborder des problématiques complexes de manière détournée, d’établir des liens de confiance et d’aller plus loin dans l’accompagnement.

om-anima-mediation-animale-sociale-02

En effet, le chien constitue une porte d’accès très riche et intéressante pour créer et maintenir le lien avec le propriétaire qui parlera plus facilement de son compagnon que de lui-même, quand ses circonstances de vie l’ont peu à peu enfermé et désocialisé.
L’animal représente un véritable outil de médiation dans la mesure où il joue un rôle de miroir par rapport à son propriétaire. De même, il va constituer un élément neutre par lequel la personne va pouvoir exprimer et extérioriser des émotions ou des pensées : quand le propriétaire parle de son chien, c’est souvent de lui-même qu’il parle.
L’animal permet de travailler beaucoup de thématiques et de problématiques telles que la santé, l’alimentation, le repos, l’autonomie, l’éducation, la responsabilité…

Quels outils peuvent être utilisés en médiation animale pour aider la personne ?

La transition de la vie à la rue à la vie en logement peut présenter de nombreuses difficultés pour l’animal et son maître.
De même, la prévention santé, l’hygiène, la bientraitance et l’éducation concernant l’animal peuvent être des points à travailler avec la personne.

om-anima-mediation-animale-sociale-06
Il existe plusieurs manières d’aider la personne par l’intermédiaire de son animal.
→ Les ateliers collectifs permettent de créer du lien entre les personnes (usagers, travailleur sociaux), d’informer et de sensibiliser les propriétaires sur la question de l’animal.
→ L’accompagnement individuel va permettre de travailler des problématiques telles que la séparation, la garde, l’autonomie etc…

Comment j’interviens et quelle est ma démarche en médiation animale ?

Mon accompagnement concerne autant les propriétaires de chien que les travailleurs sociaux et se décline sur plusieurs niveaux :
-> Propriétaires d’animaux (chien, chat) en précarité
Ces propriétaires sont des personnes sans logement, en logement social temporaire ou de plus longue durée. L’accompagnement peut avoir lieu en individuel – voir ci-après ou en ateliers collectifs.
-> Travailleurs sociaux et structures sociales
En parallèle des ateliers, je propose différents types de formation aux travailleurs sociaux, suivant les besoins.

om-anima-mediation-animale-sociale-07

En général, les contextes de mes interventions sont :
-> L’accompagnement du propriétaire et de son animal avant, pendant et après une transition de vie (accès au logement, accès au travail, accès au soin)
-> Le maintien dans le logement
-> La maltraitance, par violence ou négligence.
-> L’information et la sensibilisation sur le chien
-> La transmission d’apprentissages éducatifs pour une bonne gestion du chien (marche en laisse, rappel, temps de pause…)
-> Les problèmes de comportement

Accueil et gestion du chien
Les problèmes de comportement les plus courants sur lesquels j’interviens sont :

-> La garde de territoire, d’affaires et de personnes
-> L’autonomie
-> La capacité à accepter la solitude, être enfermé dans une pièce, être séparé de son propriétaire
-> La destruction
-> Les aboiements et vocalises
-> La malpropreté
-> L’anxiété, la peur, la vigilance
-> L’agressivité
-> etc…
La médiation animale appliquée au secteur social apporte de nombreux bienfaits autant pour la personne, que pour son animal et pour la structure d’hébergement et/ou d’accompagnement.
C’est aussi une façon de travailler très riche humainement, où on laisse place à l’émotionnel et à l’authenticité.
L’estime de soit de la personne est valorisée : elle quitte sa couleur « d’exclu social », pour être considéré et valorisé comme propriétaire d’un animal, comme « Monsieur tout le monde » ; un premier pas vers l’intégration…

Article écrit par Aurélie Autran, éducateur canin comportementaliste à Montpellier, spécialisée dans les chiens de protection animale et dans la médiation animale sociale.

Évaluez cet article :

[yasr_overall_rating]

Médiation animale sociale : Quand le chien devient levier d’insertion
5 (100%) 1 vote
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This