Un petit article pour parler chien

Couché en chien de fusil, je lisais la rubrique des chiens écrasés, bonne à jeter aux chiens, en bavardant distraitement en ligne avec mon patron, pénible, puisqu’il n’attachait pas son chien avec des saucisses. Je décidais bientôt de rompre les chiens pour me pomponner. J’avais beau mener une vie de chien, habiter dans une cabane à chien et marcher comme un chien qui va aux Vêpres, je ne voulais pas perdre mon chien avec cette chienne. Par ce temps de chien, malade comme un chien, je m’étais donc donné un mal de chien pour avoir du chien : pas question d’être coiffé à la chien ni d’être attriqué comme la chienne à Jacques ou de porter un manteau en poils de chien !

Chiot cocker anglais spaniel

Un regard de cocker anglais ! Le regard qui a du chien !

Comme je gelais comme une crotte de chien, et pour me donner un peu de courage, je pris un verre de chien rouge. D’accord, j’étais un jeune chien fou, mais pas téméraire devant la tondeuse de marque oster

 

Entre chien et loup, j’abandonnais internet et ses sites canins (comme celui de la SPA, où j’avais adopté le labrador qui me manquait tant, Polytrans et ses articles pour compagnons à quatre pattes, Guide du chien et ses conseils ou anecdotes) et partis donc rejoindre mon ex-compagne dont la mémoire de chien avait toutefois effacé nos agréables moments.

Cocker anglais spaniel 6 mois

Je suis le chien premier de la classe !

D’une humeur de chien, je l’attendais comme convenu devant le « Chien qui fume ». Mais, dans ce froid à couper les chiens en deux, j’étais comme un chien qui jappe après la lune. Quel coup de chien préparait-elle ? J’avais beau avoir du flair, j’avais peur d’être pris comme un chien dans l’eau bénite. Nous avions toujours été comme chien et chat, à louvoyer comme chien et loup : comme le chien se mord la queue, nous allions encore ressasser nos éternels griefs. A part nous regarder en chiens de faïence, qu’attendait-elle de notre entrevue ; n’allait-elle pas déraper en jeu de chien ?

 

Enfin, elle parut… suivie, comme d’habitude, de sa mère, son chien de garde, qu’elle traînait comme son chien de poche. Je la détestais : seul son maudit clébard avait grâce à ses yeux… Aussi allais-je lui offrir un exemplaire du « cannictionnaire » pour amadouer son caractère de chien. Pour me nuire, elle contait que j’avais du chien au corps, et multipliais les conquêtes : qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. A côté d’elle sa fille était comme un chien de laine avec une queue de cochon. Soudain, j’avais la chienne, je me sentais comme un chien dans un jeu de quilles. Nom d’un chien, qu’elle me parle comme à un chien, et je montrerais les crocs, la rentrerais dans le cul de la chienne !

J’ai des poils de chien !

cocker anglais spaniel education

Chien culot, j’avais souvent entendu mes aînés dire « les chiens aboient et la caravane passe ». Néanmoins, aujourd’hui, tirer son chien par la queue n’était pas permis ! J’allais lui donner un chien de ma chienne, récupérer mon toutou, mes rares meubles ainsi que leur contenu : je ne donnerais pas ma part aux chiens. Et s’il le fallait, je porterais plainte auprès du chien de caserne : la loi n’est pas faite pour les chiens.

Pause détente ! Soyez indulgents ! Une vie de chien…
Evaluez cet article
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This