Bagarre entre chiens : comment réagir pour y mettre fin ?

Bagarre entre chiens : comment réagir pour y mettre fin ?

Lors d’une bagarre entre chiens, votre compagnon est méconnaissable. Tous crocs dehors, votre boule de poils adorée se transforme alors en véritable machine de guerre, grognant, aboyant et sautant sur son adversaire. Malgré vos craintes face à la scène, vous devez réagir rapidement… et correctement !

Pourquoi les chiens se battent-ils ?

Sachez que les bagarres entre chiens ne concernent pas que les mâles. Les femelles aussi peuvent se montrer belliqueuses !

Généralement, les principales origines des bagarres entre chiens sont les suivantes :

La possessivité : les toutous se battent pour un jouet ou de la nourriture.
Le territoire : un chien est agressif pour défendre son territoire face à un étranger.
La hiérarchie : le chien combat pour asseoir sa domination. Cela arrive même lorsque des chiots familiers qui deviennent adultes ou quand un jeune chien ne reconnaît plus la suprématie d’un congénère plus âgé.
Le motif sexuel : des mâles se querellent face à une femelle en chaleur, même s’ils sont amis.

Vous pouvez aussi lire l’article  : Mon chien est agressif envers les autres mâles ! Que faire ?

Comment réagir quand des chiens se battent ?

Certaines personnes vous diront : « C’est normal que des chiens se battent, laissez-les faire ». Certes, le combat est un comportement canin naturel, mais nos toutous vivent en société et c’est aux maîtres d’intervenir, de fixer des limites et d’empêcher les choses de dégénérer.

Idéalement, éviter le combat

Évidemment, le mieux reste d’empêcher toute bagarre de démarrer. Ainsi, lorsque vous sentez la tension monter entre des chiens, séparez-les immédiatement. Voici quelques astuces :

Vous pouvez empêcher votre compagnon de se battre en détournant son attention. Interdisez-lui de s’approcher de l’autre chien d’une voix forte et ferme. Un simple « STOP ! » peut parfois suffire, cela vaut la peine d’essayer !
Gardez votre sang froid. N’oubliez pas que les chiens ressentent facilement les émotions humaines. Faites donc votre possible pour réfréner votre peur ou votre énervement. Au contraire, montrez-vous confiant afin de vous positionner en leader et de calmer les belligérants.
Si la bagarre est provoquée par un élément en particulier, supprimez l’objet du conflit : éloignez la femelle en chaleur, retirez la nourriture convoitée, enlevez le jouet, etc. Si le combat est plutôt d’origine territoriale, déplacez les toutous dans une zone neutre, avant que la bagarre n’éclate.

Bagarre entre chiens : les choses à ne pas faire !

Si, malgré vos précautions, les toutous finissent par se battre, vous devez agir sans délai. Mais attention, dans cette situation d’urgence, de nombreux réflexes peuvent s’avérer extrêmement dangereux pour votre propre sécurité. Notamment, en cas de bagarre entre chiens :

Ne vous énervez pas et ne hurlez pas sur les toutous afin de les stopper. Dans le feu de l’action, il est probable qu’ils ne vous entendent même pas. Et s’ils vous entendaient, un ton vif aurait pour seul effet de les exciter encore plus. Or, l’idée n’est pas de les encourager, mais de les apaiser.
Ne vous interposez surtout pas entre les chiens, il en va de votre sécurité ! Pendant une bagarre, ils sont concentrés sur une seule chose : attaquer leur adversaire. L’un comme l’autre pourrait alors vous mordre, de manière involontaire.
N’approchez pas votre main de la gueule de votre toutou, ni même de son collier. Les coups de dents sont trop risqués. De plus, votre chien pourrait se sentir entravé, et donc encore plus nerveux.
N’entravez pas un seul des deux combattants. Si vous isolez votre chien pour le calmer dans vos bras et que personne ne s’occupe de l’autre, vous risquez deux choses : que l’adversaire vous morde en essayant d’atteindre votre compagnon ; et que ce dernier vous blesse en essayant de se libérer pour retourner se battre.
N’attrapez pas le chien par la queue ou les testicules. Même si ce conseil est parfois suggéré, ne l’appliquez pas ! Vous risqueriez de blesser inutilement votre compagnon, voire d’être mordu.

Les bons réflexes pour arrêter un combat entre chiens

Même si une bagarre entre des chiens peut être impressionnante, vous devez impérativement limiter les dégâts. Voici donc les bonnes pratiques à adopter :

Vous pouvez détourner l’attention des adversaires avec un gros bruit inattendu, comme un coup de sifflet ou un claquement de couvercles de poubelles. Cette option ne suffira pas forcément à stopper la bagarre, mais vous fera gagner un peu de temps pour agir.

Pour séparer efficacement deux bagarreurs, les maîtres peuvent attraper les pattes arrière de leur toutou respectif et les soulever en même temps, en tirant de manière circulaire (dans le sens opposé). De cette façon, les chiens seront déstabilisés et ils penseront avant tout à comprendre ce qu’il se passe et à garder l’équilibre, plutôt qu’à continuer à se battre.

Une autre possibilité pour arrêter une bagarre entre toutous est de les aveugler en leur lançant une couverture lourde et opaque. Ici encore, leurs sens seront perturbés. Les chiens seront alors déstabilisés et chercheront à s’extirper de la couverture au lieu d’affronter leur adversaire. Malheureusement, nous n’avons pas toujours une couverture à porté de main.

L’idéal pour mettre fin à un combat entre chiens est de les arroser d’eau froide. Pour cela, vous pouvez leur jeter des seaux d’eau fraîche, mais le mieux reste d’utiliser un jet d’eau à forte pression (pas de Kärcher non plus, l’objectif n’est pas de leur faire mal !). L’eau froide provoquera un effet de surprise et calmera progressivement les bagarreurs.

Après la bagarre…

Une fois séparés, attachez les chiens à leurs laisses respectives et emmenez-les dans des directions opposées pour les séparer définitivement. Ensuite, examinez votre compagnon pour détecter d’éventuelles blessures et conduisez-le chez le vétérinaire le cas échéant.

Aussi tentant que cela soit, ne câlinez pas votre chien et ne lui communiquez pas votre stress. L’objectif est multiple :

Dédramatiser la situation, surtout si votre toutou est de nature peureuse.
Ne pas encourager ce comportement bagarreur, notamment si votre compagnon a déclenché le combat.
Favoriser son apprentissage des codes canins, par exemple si son adversaire a voulu le remettre à sa place suite à un comportement inapproprié.

Conclusion

Même si les bagarres entre chiens résultent de comportements naturels, vous devez y mettre fin sans attendre. Pour cela, n’intervenez jamais de front pour ne pas subir de dommages collatéraux ; séparez plutôt les bagarreurs en détournant leur attention.

Crédit photo : Ralf Κλενγελ

Comment faire du vélo avec son chien ?

Comment faire du vélo avec son chien ?

Vous avez un chien ? Vous avez un vélo ? Vous voulez faire du vélo avec votre chien ? Alors amis sportifs (…ou non sportifs) cet article est pour vous !

Faire du vélo avec son chien : A quel âge commencer ?

Tout d’abord, vous devez savoir que tant que votre chien n’a pas terminé sa croissance il est fortement déconseillé de le faire tracter ou courir de façon excessive. Nos chiens ne sont pas en sucre, certes, mais soyez tout de même vigilant à la croissance de votre chien avant de lui demander des efforts physiques intenses.

Voici comment préparer votre chien à cette activité !

A partir de 2 mois, vous pouvez commencer à préparer votre chien, voici quelques conseils :

  • L’habituer à porter un harnais,
  • Marcher à côté du vélo,
  • Le promener dans divers endroits pour qu’il ne soit pas craintif une fois adulte
  • Lui apprendre les directions et autres indications telles que : droite, gauche, demi tour, stop, devant, etc.

Quel matériel pour faire du vélo avec son chien ?

Vous avez plusieurs possibilités pour faire du vélo avec votre chien :

  • Lui apprendre à tirer le vélo
  • Lui apprendre à courrier à côté du vélo
  • Lui apprendre à suivre le vélo en étant lâché

En fonction de ce que vous souhaitez faire, le matériel ne sera pas le même. Si votre chien est attaché au vélo, vous devez obligatoirement lui mettre un harnais de traction. Il doit être attaché avec une laisse élastique pour éviter les accoups. Et pour finir, vous devez avoir un équipement spécial à installer sur votre vélo avec soit une barre sur le côté, soit une barre à l’avant du vélo pour l’inciter à tracter.

Si vous préférez que votre chien court en liberté à côté de vous, n’oubliez pas de lui mettre un collier plat et ayez toujours avec vous une laisse en cas de besoin. Pour finir, pensez à travailler très sérieusement le rappel !

Comment procéder pour faire du vélo avec son chien ?

Si vous souhaitez que votre chien tire votre vélo, voici quelques conseils :

Apprendre à mon chien à tirer :

Pour apprendre à votre chien à tirer, je vous recommande de commencer sans vélo ! Mettez le harnais de traction à votre chien et demandez lui d’avancer, avec par exemple une indication comme “devant”. Ensuite, c’est très simple : tant que votre chien ne tire pas, vous n’avancez pas. En faisant cela, votre chien comprendra que c’est la traction qui lui permet d’avancer et vous en ferez alors un vrai chien de traîneau… euh pardon, de vélo !

Apprendre à mon chien “droite” et “gauche” :

Pour apprendre à votre chien les directions, comme droite ou gauche, je vous recommande de commencer par n’apprendre qu’une direction à la fois. Partez vous balader avec votre chien et à chaque intersection demandez à votre chien d’aller à droite, n’avancez pas tant que votre chien ne prend pas la bonne direction et dès qu’il trouve la solution félicitez le grandement. Réitérez cet apprentissage et une fois acquis passez à l’apprentissage du “à gauche” !

Bien sûr, si comme moi vous mélangez votre droite et votre gauche, bon courage pour être cohérent avec votre chien pour cet apprentissage 😉

Apprendre le “stop” à son chien :

L’apprentissage du “stop” est essentiel pour la sécurité lors de vos sorties ! Pour le mettre en place, c’est très simple : à chaque fois que vous avez votre chien en laisse et que vous vous stoppez, dites lui l’indication “stop !” et félicitez votre chien dès qu’il s’est arrêté.

Quand tous ces apprentissages sont assimilés par votre chien et ce dans diverses situations et environnements, vous pouvez commencer à les mettre en pratique lors de vos balades en vélo.

Le plaisir oui, mais pas sans la sécurité !

Vous avez maintenant toutes les informations pour commencer cette activité avec votre chien. Mais attention, il faut être dans un principe d’entraînement sportif et comme tout sportif qui se respecte, vous ne devez pas pousser votre chien au delà de ses capacités. Vous devez donc faire attention à bien augmenter la distance et l’intensité de vos parcours progressivement. Attention aussi aux blessures, notamment au niveau des coussinets de votre chien. Pensez aussi à changer l’alimentation de votre chien pour l’adapter à celle d’un sportif, veillez à bien l’hydrater et méfiez vous des grosses chaleurs. Pour terminer, quelques notions de massage canins pourront vous être utiles pour garantir le bien-être musculaire de votre chien.

>> A lire aussi : Offrir une journée parfaite à son chien

A vous de jouer !

Chloé Fesch, éducateur canin comportementaliste et formatrice chez Nature de Chien.

Découvrez Nature de Chien :

Nature de Chien est une société créée en 2009, spécialisée en éducation et comportement canins ainsi qu’un centre de formation au métier d’éducateur canin comportementaliste. Les curieux peuvent venir se former en Gironde à Bordeaux, dans le Loiret à trente minutes de Fontainebleau ou en Eure et Loir entre Chartres et le Mans. // www.naturedechien.fr

Nature de Chien, c’est des centres d’éducation et de loisirs canins baptisés “Canidélite” situés à Toulouse et Bordeaux et prochainement dans toutes les plus grandes ville de France. // www.naturedechien.fr/canidelite/

Crédit photos : @fotolia

4 choses effrayantes qui vivent dans le panier de votre chien

4 choses effrayantes qui vivent dans le panier de votre chien

Le panier d’un chien est loin d’être l’endroit le plus propre d’une maison. En plus des poils, des jouets mâchouillés et des autres trésors crasseux de votre compagnon, tout un écosystème évolue dans son tapis. Mais savez-vous vraiment ce qui s’y cache ? Quelles choses effrayantes vivent dans le lit de votre chien ?

Le panier du chien : un véritable écosystème

Visuellement, le panier de votre chien est certainement couvert de poussière, poils, taches et saletés diverses. Et pour cause ! Non seulement votre compagnon est relativement proche du sol (qui est souvent l’endroit le plus sale), mais en plus son pelage accroche et transporte un grand nombre de saletés. C’est d’autant plus le cas lorsqu’il se couche par terre ou joue à l’extérieur. Malgré des brossages réguliers, vous ne pouvez malheureusement pas vous débarrasser de toutes ces impuretés. Il est donc normal que le lit de votre toutou ne soit pas aussi immaculé que vous le souhaiteriez.

Pourtant, il ne s’agit que de la partie immergée de l’iceberg ! En effet, les choses les plus effrayantes dans le panier de votre compagnon sont rarement visibles à l’œil nu. Cela inclue de nombreux parasites, bactéries, virus et champignons. De quoi donner froid dans le dos…

Avant de voir comment limiter la propagation de ces intrus néfastes, voici les 4 choses les plus effrayantes qui cohabitent avec votre chien.

1. Des parasites externes

Puces, tiques et autres parasites externes peuvent rapidement envahir le panier de votre toutou. Comment ? En s’accrochant à ses poils, pendant une promenade en extérieur, par exemple. Une fois dans le lit, ces sales bêtes profitent d’un endroit chaud, assez protégé et potentiellement humide pour pondre des larves. Puis, lorsque les œufs éclosent, les parasites peuvent à nouveau envahir le pelage de votre compagnon pour sucer son sang… et pondre de nouvelles larves. Leur prolifération peut ainsi être très rapide. Pour éviter des réactions en chaîne, un seul mot d’ordre : prévention !

Aussi, dès que vous rentrez à la maison, vérifiez soigneusement le pelage de votre compagnon, pour vous assurer qu’aucun parasite ne s’y soit caché. De la même façon, ne laissez pas un autre animal s’approcher du panier de votre chien sans contrôler ses poils auparavant.

Ces précautions sont essentielles pour protéger votre chien des nombreuses maladies transmises par les parasites (infections, virus, maladie de Lyme, etc.).

2. La teigne

La teigne est un champignon microscopique, appelé « dermatophyte ». Il cause des dermato-mycoses (ou dermatophytoses), qui sont des infections fongiques de la peau, des poils et des ongles / griffes.

Chez les chiens, les symptômes d’une dermatophytose sont variés. Sur la peau, vous pouvez observer des plaques rouges, des démangeaisons et des croûtes. Votre compagnon peut aussi avoir les griffes cassantes et éventuellement perdre ses poils par endroits.

S’agissant d’un champignon, la teigne diffuse des spores sur votre toutou, mais également dans son lit. Une fois bien installée, elle s’y développe tranquillement et peut y vivre jusqu’à deux ans ! Si elle n’est pas traitée, l’infection fongique peut donc facilement se propager et contaminer d’autres animaux, voire des humains.

3. Des vers ronds (parasites internes)

La literie de votre toutou peut également regorger de multiples vers, qui n’attendent qu’une chose : coloniser ses intestins, voire des muscles ou des organes. Parmi ces parasites internes, le plus courant est le nématode, communément appelé « vers rond ».

Concrètement, les nématodes (ou némas) sont des vers très clairs voire translucides, et leurs œufs sont presque invisibles. Avant de trouver un hôte, ils vivent dans les sols humides, dans l’eau boueuse ou dans le bois mort. Une larve peut d’ailleurs vivre jusqu’à six mois sans hôte. Si le panier de votre chien est humide, il constitue donc un environnement parfait pour les nématodes.

En outre, le vers rond qui parasite le plus souvent le chien est l’ankylostome. Il cause surtout l’ankylostomiase (ou ankylostomose), une maladie potentiellement mortelle affectant l’intestin grêle. Egalement transmissible à l’homme, cette infestation cause des vomissements, des diarrhées, un gonflement du ventre et potentiellement des saignements dans les selles. Elle peut aussi engendrer une anémie. Très virulente, l’ankylostomiase peut rapidement se répandre dans le système digestif, puis dans le reste du corps.

4. Des salmonelles et des listeria

Les derniers indésirables qui squattent le lit de votre chien sont des bactéries : les salmonelles et les listeria.

Les premières sont des entérobactéries qui peuvent notamment provoquer la salmonellose ou la fièvre typhoïde. La contamination se fait surtout via les excréments d’animaux porteurs. Notez que les salmonelles survivent plusieurs mois dans un milieu humide et peuvent donc se développer facilement dans l’eau croupie contaminée.

Ensuite, les bactéries de la famille listeria se trouvent potentiellement partout : eau, sol, végétaux, etc. Elles se transmettent surtout par l’alimentation et peuvent causer la listériose. Chez les mammifères – y compris les humains – cette maladie se traduit par une septicémie, une méningite et des infections cervicales ou génitales. La listériose est d’ailleurs particulièrement grave pour les femelles enceinte pour deux raisons : elle favorise les fausses couches et se transmet au fœtus.

Comment nettoyer le lit de votre chien ?

Afin d’éviter la prolifération de ces intrus, il est essentiel de nettoyer régulièrement le panier de votre toutou (idéalement deux fois par mois).

Pour cela, il faut laver tous les éléments séparément. Retirez d’abord la housse qui protège la mousse du lit. Époussetez le tissu, puis enlevez tous les poils avec un aspirateur ou un rouleau spécial. Retirez ensuite les taches tenaces, puis direction la machine à laver ! Faites de même avec les couvertures et autres jouets en tissu.

Pendant ce temps, nettoyez la mousse du lit à la main ou en machine, avec de l’eau chaude et de la lessive hypoallergénique. Attention, soyez délicat pour ne pas déformer la mousse. Enfin, laissez sécher le tout à l’air libre et ne reconstituez le lit de votre chien que lorsque tout est parfaitement sec. Inutile de favoriser le développement d’autres champignons !

Exemple de panier pour chien facilement lavable :

L’acheter sur Amazon

Conclusion

Ainsi, le lit de votre chien peut accueillir tout un écosystème, composé de champignons, parasites et autres bactéries. Pour éviter une prolifération de ces intrus et une contamination de votre toutou (voire de votre famille), pensez donc à nettoyer régulièrement son panier !

Crédit photo : @fotolia

Yummypets : Partagez vos expériences animalières

Yummypets : Partagez vos expériences animalières

Il existe d’innombrables sites internet sur lesquels partager nos vies et nos photos. Vous avez sûrement un compte Facebook, ou Twitter, ou encore Instagram. Si nos amis les animaux y trouvent toujours une place particulière, le partage s’arrête bien souvent quelques minutes après votre publication. Ne souhaitez-vous aller un peu plus loin ? C’est ce que vous propose Yummypets réseau social pour animaux. Ce site internet, qui possède sa propre application, sur Android comme sur iOS, vous permet de communiquer avec une communauté entière de passionnés. Ne vous laissez pas influencer par le nom anglophone, le site est entièrement en français.

yummypets-android-ios

L’aspect information et conseils

A la manière de n’importe quel magazine sur le marché, Yummypets vous propose une multitude de contenu différent. Vous avez accès à des sondages et à des quiz quotidiens, afin d’en apprendre davantage sur vous et sur les autres propriétaires d’animaux, mais aussi pour s’amuser à tester vos connaissances. Ces connaissances, vous pourrez les travailler à travers les articules d’actualité que vous offre le site. Il peut s’agir de photos marrantes ou mignonnes, de faits divers étonnants, d’astuces utiles dans la vie de tous les jours, de vidéos à ne pas manquer, ou encore d’informations diverses liées aux animaux. Si vous êtes intéressé par un métier en rapport de près ou de loin avec les animaux, Yummypets vous délivrera des articles complets sur le sujet. Vous pourrez également lire des fiches de races sur toutes sortes d’êtres à quatre pattes, ou plus (et moins !). Que vous ayez un chien, un chat, un rongeur, un reptile, un poisson, un cheval, un oiseau, ou tout autre animal et insecte, vous trouverez l’information qu’il vous manque. Enfin, une catégorie « bons plans » est mise à votre disposition. Vous pourrez y trouver des tests produits, des tutoriels, et des idées d’achats en tout genre. Des nouveautés insolites aux produits révolutionnaires, Yummypets couvre toute la sphère animale, et vous propose même des promotions alléchantes.

leo-yummypets

Léo la mascotte de Yummypets 🙂

L’aspect petites annonces

Il serait dommage de réunir autant de monde et de ne pas en profiter pour leur permettre de transmettre des annonces. Vous pourrez mettre des produits en vente, ou alors en acheter, le tout en rapport avec votre animal. Il y a également des annonces de services à la personne, qu’il s’agisse de cours de dressage ou de garde d’animaux (pet-sitting). En complément, le site permet à ses utilisateurs de poster des annonces d’adoption, de don, et d’animaux trouvés, ou perdus. L’entraide est au cœur du projet.

yummypets

L’aspect communautaire

La plus grosse partie du site concerne l’aspect communautaire. Voyez cela comme un Facebook, mais où votre profil serait en fait celui de votre animal. Vous pouvez le remplir de photos, de vidéos, d’anecdotes, d’informations diverses ou d’articles externes, et bien d’autres. Vous avez évidemment la possibilité de suivre le profil d’autres membres, et de voir leurs publications, les commenter, les partager, et recevoir un badge à chaque accomplissement réalisé sur le site. Cette partie est personnalisable à foison, vous pourrez suivre la vie de nombreux amis à poils, jusqu’à leur plat favori et leur jouet et emplacement préférés. Pour les plus compétitifs d’entre vous, il existe en plus un classement communautaire des animaux les plus mignons. De nombreux concours photos ont lieu chaque semaine. A vous de voter !

Le forum : le complément utile

Enfin, le forum permet de communiquer avec les autres participants de manière publique, afin, notamment, de partager des informations et des expériences. Si vous avez le moindre doute, quel que soit le sujet, vous pouvez y poser votre question, et la communauté vous répondra. Vous pourrez mieux appréhender le comportement de votre animal, et savoir quoi faire face à certaines situations (que faire si votre voisin maltraite son chien, que faire si un oiseau est tombé de son nid, etc.). Le forum est classé par races, mais également par sujets : comportement, éducation, alimentation, santé, soin, jeu, etc. C’est une alternative intéressante à de nombreux autres sites. C’est plus sûr qu’une simple recherche Google, où vous pouvez tomber sur du tout et du n’importe quoi. Ici, des gens avec expérience vous parlent, et vous pouvez aller voir leur profil Yummypets afin de voir qui ils sont, et s’ils sont légitimes dans leur démarche. Vous aurez des certitudes qu’une recherche à l’aveugle ne peut vous offrir. Au fur et à mesure que le temps passera, vous reconnaîtrez certaines têtes et une confiance, voire même une amitié, pourra se créer. C’est cela aussi Yummypets : l’opportunité de se faire des amis avec les mêmes centres d’intérêt que nous.

Retrouvez Yummypets

Le site Yummypets : Yummypets

Facebook : Page Facebook de Yummypets

Twitter : Compte Twitter de Yummypets

 

Comment filmer son chien durant votre absence ?

Comment filmer son chien durant votre absence ?

Filmer son chien pendant que vous n’êtes pas là, possible ou pas ? Dernièrement, j’ai eu la chance d’essayer la caméra Circle de chez Logi. Une caméra connectée qui fait surveillance ou télé-présence.
Chouette ! Je vais pouvoir filmer Freesby quand je ne suis pas là et découvrir ce qu’il fait !

caméra Circle Logi

Mon chien fait-il des bêtises pendant mon absence ?

Je le suspecte déjà d’aller sur le canapé pendant notre absence, de nombreux indices montrent qu’il aime le confort. Oui mon chien n’a pas le droit de monter sur le canapé quand nous sommes à la maison ! Cela n’a rien à voir avec une histoire de dominance c’est juste que Freesby met de la terre sur le canapé. S’asseoir sur un canapé plein de terre c’est juste désagréable !

Monsieur Chien va t’il sur le canapé pendant notre absence ? Filmer son chien en journée avec la Circle

Et oui ! Monsieur va tranquillement sur le canapé pendant notre absence ! Ce qui est bien avec la caméra Circle c’est qu’on reçoit une notification sur son smartphone dès qu’il se passe quelque chose. La caméra détecte les mouvements et filme uniquement quand c’est nécessaire.

filmer-son-chien-logi-circle

J’ai donc eu un petit bip de mon smartphone qui me signale un mouvement. Je regarde mon téléphone et je constate que Freesby est tranquillement allongé sur le canapé ! Ben voyons !!!

C’est pas grave, je vais tester la fonction talkie walkie de la caméra. Je vais lui demander de descendre du canapé.

Paul : “Freesby, descend tout de suite !!!”

Incroyable ! Freesby descend du canapé !

Monsieur chien va t’il sur le canapé la nuit ? La caméra Circle peut-elle filmer la nuit ?

Oui, la caméra filme aussi la nuit. Génial non ? La camera Circle dispose d’un capteur infrarouge qui permet de filmer la nuit. La qualité est très bonne, en voici la preuve avec cette vidéo de Freesby sur son coussin.

Je vous recommande vraiment cette caméra. Elle peut filmer votre chien pendant votre absence mais peut aussi avoir un autre but. Elle peut filmer votre logement quand vous êtes en vacances et voir si tout va bien. Elle peut également se mettre dans la chambre de bébé pour le surveiller.

Pas besoin de carte mémoire avec la Circle ! Elle se connecte en Wifi et les images sont stockées sur un cloud. Vous avez 24 heures pour télécharger les bêtises séquences vidéos de votre chien. Filmer son chien n’a jamais été aussi simple !

Pour vous procurer la caméra, voici le lien Amazon (je touche une petite commission si vous passez par mon lien sinon tant pis) :

La caméra sur le site Amazon : http://amzn.to/1pKBPpY

Avez-vous déjà pensé à filmer votre chien quand vous n’êtes pas là ?

Médiation animale sociale : Quand le chien devient levier d’insertion

Médiation animale sociale : Quand le chien devient levier d’insertion

Article écrit par Aurélie Autran (http://www.om-anima.com/), éducateur canin comportementaliste à Montpellier, spécialisée dans les chiens de protection animale et dans la médiation animale sociale.
De nombreuses personnes en situation de précarité (Roms, jeunes en errance, réfugiés politique, SDF, toxicomanes…) s’entourent d’un ou plusieurs animaux.
Parmi les animaux les plus fréquents, nous trouvons le chien et parfois le chat.

Pourquoi s’entourer d’animaux ?

L’animal a une présence importante pour la personne en situation d’exclusion sociale. Partageant sans conditions le quotidien de son humain, l’animal -et notamment le chien- représente véritablement un compagnon de vie.
Protecteur dans un environnement de vie souvent difficile, il rempli également un rôle affectif puissant. Il revalorise l’estime de la personne en lui donnant un rôle et une responsabilité : celle de s’occuper d’un autre que lui-même. Cette responsabilité demande au propriétaire un certain niveau d’implication et d’actions qui constituent, entre autres, un garde fou contre l’inertie et une totale désocialisation.
om-anima-mediation-animale-sociale-04Non jugeant, aimant sans conditions, le chien est un repère psychologique stabilisant pour son propriétaire.
L’animal est créateur de liens : il permet donc au propriétaire de ne pas s’exclure totalement des relations sociales et constitue souvent un dernier lien possible avec la société.
Le chien « humanise » le propriétaire : par sa présence, il redonne une visibilité à la personne auprès des gens, et adoucit la dureté que représente la misère humaine exposée dans la rue. Le chien et son propriétaire représentent souvent un binôme indissociable dont il est essentiel de prendre compte dans l’accompagnement social, le chien prenant une place à part entière dans la vie de son propriétaire.
De ce fait, par la médiation animale, le chien peut représenter un formidable outil pour aider la personne à évoluer et à se réinsérer.

Qu’est ce que la médiation animale appliquée au secteur social ?

La médiation animale est « la recherche des interactions positives issues de la mise en relation intentionnelle homme/animal afin de maintenir ou d’améliorer un état de bien-être physique, mental, social » . Elle est donc associée à une intentionnalité : « celle d’associer l’animal à un projet professionnel et/ou une compétence spécifique qu’il soit éducatif, social, thérapeutique ou de recherche » .
La médiation animale est donc une technique qui permet de créer des liens dans une relation triadique (intervenant, participant, animal).
Elle est répandue auprès des personnes atteintes d’autisme, d’Alzheimer et de poly-handicaps.
Lorsque la médiation animale est appliquée au secteur social, auprès d’un public de propriétaires en précarité, l’animal constitue un tiers qui va permettre au travailleur social de considérer la personne dans sa globalité, d’aborder des problématiques complexes de manière détournée, d’établir des liens de confiance et d’aller plus loin dans l’accompagnement.

om-anima-mediation-animale-sociale-02

En effet, le chien constitue une porte d’accès très riche et intéressante pour créer et maintenir le lien avec le propriétaire qui parlera plus facilement de son compagnon que de lui-même, quand ses circonstances de vie l’ont peu à peu enfermé et désocialisé.
L’animal représente un véritable outil de médiation dans la mesure où il joue un rôle de miroir par rapport à son propriétaire. De même, il va constituer un élément neutre par lequel la personne va pouvoir exprimer et extérioriser des émotions ou des pensées : quand le propriétaire parle de son chien, c’est souvent de lui-même qu’il parle.
L’animal permet de travailler beaucoup de thématiques et de problématiques telles que la santé, l’alimentation, le repos, l’autonomie, l’éducation, la responsabilité…

Quels outils peuvent être utilisés en médiation animale pour aider la personne ?

La transition de la vie à la rue à la vie en logement peut présenter de nombreuses difficultés pour l’animal et son maître.
De même, la prévention santé, l’hygiène, la bientraitance et l’éducation concernant l’animal peuvent être des points à travailler avec la personne.

om-anima-mediation-animale-sociale-06
Il existe plusieurs manières d’aider la personne par l’intermédiaire de son animal.
→ Les ateliers collectifs permettent de créer du lien entre les personnes (usagers, travailleur sociaux), d’informer et de sensibiliser les propriétaires sur la question de l’animal.
→ L’accompagnement individuel va permettre de travailler des problématiques telles que la séparation, la garde, l’autonomie etc…

Comment j’interviens et quelle est ma démarche en médiation animale ?

Mon accompagnement concerne autant les propriétaires de chien que les travailleurs sociaux et se décline sur plusieurs niveaux :
-> Propriétaires d’animaux (chien, chat) en précarité
Ces propriétaires sont des personnes sans logement, en logement social temporaire ou de plus longue durée. L’accompagnement peut avoir lieu en individuel – voir ci-après ou en ateliers collectifs.
-> Travailleurs sociaux et structures sociales
En parallèle des ateliers, je propose différents types de formation aux travailleurs sociaux, suivant les besoins.

om-anima-mediation-animale-sociale-07

En général, les contextes de mes interventions sont :
-> L’accompagnement du propriétaire et de son animal avant, pendant et après une transition de vie (accès au logement, accès au travail, accès au soin)
-> Le maintien dans le logement
-> La maltraitance, par violence ou négligence.
-> L’information et la sensibilisation sur le chien
-> La transmission d’apprentissages éducatifs pour une bonne gestion du chien (marche en laisse, rappel, temps de pause…)
-> Les problèmes de comportement

Accueil et gestion du chien
Les problèmes de comportement les plus courants sur lesquels j’interviens sont :

-> La garde de territoire, d’affaires et de personnes
-> L’autonomie
-> La capacité à accepter la solitude, être enfermé dans une pièce, être séparé de son propriétaire
-> La destruction
-> Les aboiements et vocalises
-> La malpropreté
-> L’anxiété, la peur, la vigilance
-> L’agressivité
-> etc…
La médiation animale appliquée au secteur social apporte de nombreux bienfaits autant pour la personne, que pour son animal et pour la structure d’hébergement et/ou d’accompagnement.
C’est aussi une façon de travailler très riche humainement, où on laisse place à l’émotionnel et à l’authenticité.
L’estime de soit de la personne est valorisée : elle quitte sa couleur « d’exclu social », pour être considéré et valorisé comme propriétaire d’un animal, comme « Monsieur tout le monde » ; un premier pas vers l’intégration…

Article écrit par Aurélie Autran, éducateur canin comportementaliste à Montpellier, spécialisée dans les chiens de protection animale et dans la médiation animale sociale.

Évaluez cet article :

[yasr_overall_rating]

Pin It on Pinterest