Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr, profitez de la livraison gratuite dès 49€ d'achat ! Boutique

Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr !
Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sous doute lire mon livre OFFERT qui vous donne 7 exercices pour éduquer votre chien (même les plus turbulents) :
Cliquez-ici pour télécharger le livre
Merci de votre visite et bonne lecture !

Berger australien : un chien obéissant

Le berger australien est très populaire aux États-Unis, notamment grâce à ses apparitions lors de spectacles de rodéos, de concours hippiques et sur le grand écran dans de nombreux films. Il est très régulièrement dépeint comme étant un chien de troupeau, apparaissant ici et là dans de multiples westerns, faisant de lui une « alternative » aux borders collies. Il aura mis plus de temps à se faire une renommée en Europe, mais elle est grimpante depuis quelques années.

Caractéristiques physiques du berger australien

Le berger australien est un beau chien aux proportions harmonieuses, à l’ossature et à la taille dans les moyennes canines, exposant alors un profil sur la longueur plus que sur la hauteur. C’est un chien énergique, tout en profitant d’une musculature toute en légèreté et d’une constitution robuste. Les mâles taillent entre 51 et 58 centimètres alors que les femelles se situent entre les 46 et 53 centimètres. Quant au poids, les mâles tournent autour des 25-34 kilos et les femelles autour des 19-26 kilos.

2016 - 4

Ses oreilles sont de forme triangulaire, se repliant vers l’avant lorsqu’il se concentre sur une tâche ou sur une stimulation visuelle. Sa queue reste droite, bien que petite naturellement, dépassant rarement les 10 centimètres. Le poil de ce chien est de longueur moyenne, généralement droit ou quelque peu ondulé. La texture du poil est douce et résistante à toute météo, le sous-poil change d’ailleurs en fonction des saisons, se couvrant davantage en hiver.

Au niveau des couleurs, le berger australien est très diversifié. Sa robe peut passer du rouge, au rouge merle, voire au bleu merle, ou même mélanger toutes ces couleurs. Le berger peut également être parsemé de taches fauves ou blanches. Ses yeux, en forme d’amandes, peuvent être bleus, marrons, dorés, ou toutes ces couleurs associées.

2016 - 11

Origines et histoire du berger australien

Son nom ne doit pas vous tromper, le berger australien n’est en aucun cas originaire d’Australie. Il serait né au Pays basque et s’est ensuite développé majoritairement en Amérique du Nord.

Le Pays basque, principalement peuplé de pasteurs, possédaient il y a plusieurs siècles des chiens ressemblant comme deux gouttes d’eau au berger australien. Une crise de l’emploi toucha si durement le pays que beaucoup de Basques durent émigrer vers d’autres provinces, voire même d’autres pays, afin de trouver du travail. Ces émigrés ont amené leurs chiens avec eux lors de leurs voyages. Bon nombre d’entre eux partirent en direction de l’Australie, un pays alors connu pour ses nombreuses fermes de moutons et la production de laine qui en découle. Les compétences du berger australien furent très appréciées dans un tel climat.

13023616_10154752645798272_1286431798_n

Au début du XXème siècle, plusieurs Basques ont encore une fois émigré, partant alors de l’Australie pour arriver aux États-Unis, tout particulièrement en Californie. Une fois de plus, ils apportèrent leurs chiens avec eux, ainsi que quelques moutons.

Les fermiers du pays ont tout de suite vu les qualités de cette race, surtout son agilité qui lui permettait de bien s’occuper des troupeaux. Ils ont alors pratiqué un élevage surveillé. Comme ces chiens appartenaient à des immigrés australiens, ils ont été catalogués comme « australian sheperd dogs » (comprendre chiens de berger australiens). Le terme abrégé pour « australien » aux États-Unis est « aussie », ce qui explique le surnom donné à la race.

13036505_10154752652233272_1256604392_o

Les bergers australiens retrouvent la France au cours des années 80, ce qui leur permettent d’obtenir un standard provisoire de la part de la société centrale canine en 1996. Le standard officiel sera obtenu 11 années plus tard.

Ces bergers sont encore très utilisés aux États-Unis, tout spécialement dans la conduite de troupeaux de moutons.

Berger Australien : Son physique, sa santé

Le berger australien reste un chien solide dans son ensemble, mais peut être touché par diverses maladies qu’il convient de surveiller. Parmi ses problèmes de santé nous pouvons noter quelques tendances à l’affaiblissement des hanches, du dos et de la vision. Il existe en plus une certaine pré-disposition à l’épilepsie.

13063894_10154752648443272_1326990620_o

Il est estimé que près d’un quart de chiots peuvent naître sourds et/ou aveugles, ou le devenir les années suivantes, lorsqu’ils ont deux parents à robes merles. La médecine faisant des avancées chaque jour, il existe des tests de dépistage pour toutes les maladies pouvant toucher cette race. Il est donc important de pouvoir compter sur son éleveur. Ces tests doivent être effectués lors de l’élevage afin de pouvoir sélectionner des parents sains, limitant alors les transmissions héréditaires. Il est, entre autres, recommandé d’effectuer un test MDR1 sur son berger australien, la race portant ce gêne assez fréquemment. Ce chien possède une espérance de vie moyenne de 13-14ans environ.

Caractère et aptitudes du Berger Australien

Comme il est indiqué plus haut, le berger australien est principalement utilisé comme conducteur de troupeau. Il est également doué dans la recherche, le pistage, le cavage et le sauvetage, même marin. C’est un chien qui travaille bien, il est très obéissant et intelligent.

Ce n’est cependant pas qu’un chien de travail à l’instinct affûté, c’est aussi un compagnon de vie fidèle qui saura dépenser son énergie tout au long de la journée. Il va donc falloir pouvoir suivre ! Il peut être un peu timide les premières fois qu’il rencontrera des gens, mais il a un bon tempérament, peu querelleur et fortement sociable.

2016 - 1

Les bergers australiens sont attachants et affectueux au possible, il peut demander beaucoup de travail au niveau de son éducation. Il vaut également mieux être nomade puisqu’il a besoin de se dépenser et est très actif. Il est peu avisé de lui faire connaître la vie en appartement, sauf si vous avez l’occasion de le sortir plusieurs fois par jour. Le mieux serait de posséder une maison avec un grand jardin lui promettant de longues heures de divertissement. Il déteste la solide et pourrait bien être « collant », évitez donc de le laisser seul trop longtemps. Il a besoin d’une figure d’autorité qui sache le calmer lorsqu’il en a besoin. Sa haute intelligence pourrait lui permettre de trouver des failles dans vos techniques d’éducation et de réussir à vous amadouer. Soyez vigilent.

Le Berger Australien : Son éducation et son comportement avec les autres animaux

Le plus gros du travail d’éducation sera à effectuer lors des premières semaines, entre la troisième et la douzième. Votre chiot doit se sociabiliser au maximum durant cette période et apprendre quelques exercices qui lui permettront de comprendre qu’il doit vous obéir en toute occasion. C’est un chien qui peut être difficile, il est donc conseillé de s’en procurer un chez un éleveur agréé. Une mauvaise enfance peut affecter votre chien pour le reste de sa vie.

Comme pour beaucoup de races à la mode, il faut faire attention aux éleveurs qui profitent de la demande pour fournir des chiots à peine sociabilisés. Vous aurez beaucoup de mal à gérer votre chien, qui pourrait même être agressif si l’élevage ne comprend pas les exercices de base.

13016727_10154752652898272_2065652261_o

Comme c’est un chien très actif, il est bon de lui proposer des activités quotidiennes, qu’elles soient physiques ou mentales. En plus d’une session au club d’éducation chaque semaine et d’un travail régulier de votre côté, il est bon pour lui de pratiquer une discipline canine comme le cavage, le pistage, ou bien des jeux comme le lancé de balle et de frisbee. Ces activités sont à réaliser en votre présence afin de renforcer votre lien chien-maître.

Si le travail d’élevage en amont a convenablement été fait, votre berger australien sera sociable. Ce qui veut dire qu’il n’y aura pas de problèmes de comportement avec d’autres chiens, même si la cohabitation de deux mâles est déconseillée en l’absence de stérilisation. Il n’y a généralement pas de conflit avec les chats, qui seront traditionnellement les plus difficiles à gérer. Laissez les deux animaux apprendre à accepter la présence de l’autre tout en laissant au chat la possibilité d’être à l’abri du chien en cas de bagarre inopinée. Cette sociabilisation lui permet d’être intégré à une famille avec des enfants.

Toilettage et entretien du Berger Australien

Il faut savoir que les coûts d’acquisition d’un berger australien sont généralement assez hauts. Les coûts mensuels d’entretien peuvent également être élevés. Au niveau de sa santé, il est préférable de tenir ses vaccins à jour et de lui donner des vermifuges tous les 4 mois. Un brossage par semaine peut suffire en fonction de son lieu de vie. Son poil étant « autonettoyant », vous pourriez lui faire prendre un bain annuel uniquement.

portrait de berger australien

portrait de berger australien

Niveau alimentation les bergers sont connus pour leur gourmandise, bien qu’il n’est pas obligatoire d’opter pour une alimentation ciblée. Il vaut mieux concentrer ses efforts sur l’activité physique du chien. Comme souvent, la stérilisation du mâle peut entraîner un surpoids, qu’il faudra réguler.

Le berger australien est donc une race relativement facile d’entretien, mais il reste coûteux dans l’ensemble, d’abord à l’achat, puis mensuellement. Il faut être prêt à se lancer dans une telle relation, votre chien demandera beaucoup d’effort. Comme toujours avec les chiens, si vous prenez le temps de vous en occuper, vous arriverez à développer une relation hors du commun. Personne ne sera aussi fidèle qu’un berger en pleine confiance.

Crédit/Photo : Eliot

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans l'éducation canine. Je m'appelle Paul. Je suis moniteur en éducation canine 1er degré dans un club canin. Je partage avec vous mes difficultés et mes réussites dans l'éducation de mon chien Freesby. J'ai à cœur de vous transmettre mes expériences, ainsi que des astuces qui vont vous aider à avoir un chien "bien dans ses pattes" !

Comments (18)

  1. Bonjour,
    c’est effectivement une race sympa.
    Mais tout n’est pas parfait.
    Déjà c’est une race de berger : donc qui se fait entendre et qui entend bien.
    Dit autrement, ça aboye beaucoup et ne supporte pas les sons forts (pétard, orage, c’est compliqué).

    Ensuite, c’est effectivement très futé, mais pas toujours de bonne foi! Surtout quand la bêtise est tentante.
    Ceci dit, ça comprend très vite.
    Dernière apprentissage en date : pas embêter le hérisson! 😉

    La plupart aime bien l’eau également, surtout quand il fait un peu chaud, car ils ont un poil assez épais!
    Par contre, temps de séchage une fois imbibé long!

  2. Bonjour !
    Moi personnellement je trouve cette race magnifique et très intelligente !
    Mais j’aurai besoin de quelques conseil. J’ai 12ans et je voudrai vraiment un chiot sachez que ce n’est pas une envie comme ça mais vraiment un rêve de toute une (petite) vie. Je vis dans une maison moyenne avec un jardin moyen/petit Mais le vrai seul problème ce sont mes parents ma mère ne serai pas contre un chien au contraire, mais mon père en a peur et déteste ça. Et donc à force d’entendre que les chiens sont nuls ça me décourage…
    Donc est ce que vous croyez que je suis prête à avoir un chiot ? Si oui quelle race? (Sachant que toute ma famille ne voudrait qu’un PETIT chien)

    En tout cas merci à Paul pour son site et ses conseils !
    Au revoir

    1. Bonjour laly,
      Pour un chien, surtout dans une maison avec un petit terrain, mais vaut un chien effectivement petit, idéalement calme.
      En clair, surtout pas un aussie!
      Je pencherais plutôt pour une race tel le cavalier king charles.
      Sinon, une question à se poser : un chien vit entre 10 et 20 ans, qui s’en occupera durant vos études ?

      Si vous aimez les BD, certains épisode de boule et bill montre le père s’occuper du chien en l’absence du fils (le sortir sous la pluie, …).
      Je pense que c’est ce point qui freine beaucoup les parents.

      Au passage, un chiot est mignon tout plein (ma voisine avait un bébé aussie), mais 6 mois après, c’est adulte, grand, costaud, réactif, et ça nécessite de savoir gérer la grosse boule de poils!

      Perso, j’ai attendu d’être autonome pour avoir un chien (et d’avoir déménager avec un grand terrain pour en avoir 2)

      Désolé de casser vos espoirs, mais je me rends compte du boulot avec 2 zouaves!

      1. Merci beaucoup David pour vos conseils et vos mises en garde !
        Oui moi même je suis en train de me rendre compte qu’avoir une petite boule de poil demande énormément de travail. Pour la race du cavalier King Charles je trouve que la race est déjà très belle et convient bien à mon mode de vie.
        Vous m’avez inspiré et je crois aussi attendre d’être autonome avant d’adopter. En attendant je continue de m’instruire sur ces fantastiques compagnons et de faire tout mon possible pour être une future maîtresses parfaite !

        Merci pour tout ! Vous m’avez bien aidé !

          1. Oui effectivement c’est amusant !
            Et je suis contente car ça va m’en apprendre plus sur cette race !

          2. Moi également.
            J’en entend beaucoup parler, mais comme c’est trop petit pour moi, je me suis jamais renseigné.
            (mon chien idéal c’est plutôt le bergers de tatras… mais, j’en trouve pas en SPA, et ils sont rare en don direct)

    2. tu pourrais avoir un cavalier king Charles : petit chien adorable (cherche des infos sur le net)
      En tout cas il est bien mais après tout dépend de ton mode de vie. Si il n’y a personne a la maison toute la journée…etc…

  3. Bonjour,

    l’article est pas mal dans son ensemble, mais entaché de quelques inexactitudes.

    Le premier concernant la queue, chez le berger australien, la queue courte est liée à un gène. La longueur de la queue peut varier de courte (anoure) à complète. Il faut faire attention, que deux australiens anoure (naturelle, et non ceux queues coupées, car certain éleveur les coupe, et c’est obligatoire dans certaines régions du monde, mais pas en Europe, où c’est interdit sauf pour raisons vétérinaires (directive européenne))ne peuvent pas être idéalement « mariés » ensemble.
    Quant à l’épilepsie, elle a le même taux d’apparition que dans les autres races. Nos aussies ne sont pas à l’abri de cette maladie, et attention, il faut faire la différence entre épilepsie génétique et celle due au milieu, qui apparaît en général après l’âge de 3 ans, quelque soit la race.
    Contrairement à ce qui est dit dans l’article, les australien ont le même degré de faiblesse au niveau des hanches que le Border Collie et les autres races de berger de même taille, contrairement au Berger Allemand.
    Point de vue maladie, comme c’est un chien rustique, il est très rarement malade. Pour donner une idée de la fréquence, sur 7 ans, je suis allé chez le vétérinaire trois fois pour des raisons de maladie avec mes deux aussies.
    Il faut aussi attiré l’attention, que les mariages entre deux individus merles, quelque soit la race, sont interdit, car cela entraine 50% de mortalité intra-utérine, et sur les chiots vivants à la naissance, il y 50% de chance, qu’ils soient sourds et/ou aveugles.
    Les futurs maîtres d’australien doivent prendre garde au fait que, comme le Collie et autres races associées (Border Collie,…), les aussies ont des maladies génétiques liées à cette ensemble de races cousines, mais que si les parents sont sains (non mutés), les chiots ne développeront pas les maladies en question.
    Pour le dos, le standard dit que l’australien doit avoir un dos droit et solide, ce qui signifie que les individus ayant une faiblesse à ce niveau ne sont admis à la reproduction.
    Les éleveurs peut scrupuleux vont reproduire les chiens sans tenir compte des bonnes pratiques d’élevage et ne font pas faire attention à leurs lignées. Les maladies génétiques et les tares viennent en grande partie du fait que des individus possédant ces tares et/ou maladies sont reproduits ensemble. On corrige pas une tare par un autre tare, en génétique, cela ne fonctionne pas ainsi …
    Pour ce que coûte un australien, en moyenne, pour mes deux aussies, j’en suis à environ 120 € par mois (en comptant les vaccins, les vermifuges, les bonbons pour les entrainements, les jeux, …), sans les extras :), en bref, la même chose, que pour un chien de son gabarit.
    Il est très important de bien sociabilisé son australien , car ce sont des chiens têtus, et qui doivent comprendre la raison de ce qu’on leur demande. Par contre, ils vous rendront au centuple le temps et l’affection, que vous leur donnerez.
    Si vous souhaitez adopter un australien, le plus important renseignez-vous sur l’élevage de votre choix, vérifiez que les parents du futur chiot sont testés génétiquement, que les tests de la dysplasie des hanches (au minimum) sont faits, qu’ils sont admis à l’élevage (car cela signifie que les parents sont dans les standards de la race aussi bien niveau morphologiques, qu’au niveau du caractère). Les bons élevages vont vous montrer les parents, ou tout du moins la mère, et vous pourrez déjà juger du futur probable caractère des chiots.
    Les australiens sont des chiens débordants d’énergie, prévoyez au moins deux heures de balade par jour (en une ou plusieurs), plus le temps pour jouer avec eux, sans cela, ils vont dépérir. Mais ce sont des chiens, qui valent la peine d’être découvert, mais qui ne conviennent pas à des personnes sédentaires.

    1. Bonjour; votre article très intéressant a été posté il y’a bien longtemps , mais je me risque tout de même ..je n’habite pas en métropole : je souhaite faire l’acquisition d’un chiot berger australien , et je vois de très nombreux éleveurs en France , beaucoup mettent en avant les tests ( dysplasie de hanche , problems yeux ..je n’ai pas encore vu cette recherche gêne MDR ..? ) mais comment être sur de son éleveur ? cela suffit ? merci

  4. Je viens d’en adopter un et je suis tomber en amour…énergétique à que oui☺affectif ouiii…il est encore qun tout petit bébé mais je suis fière de mon choix☺ ma question est:serais til un bon choix d’en avoir 2☺je trouve que pendant mes heures de travail il s’ennuie et est seul…un deuxième serais tu une bonne décision?

  5. Comme Laly mon père ne voulais pas avoir de chiens. Il y a à peine 5 jours j’ai eu mon berger australien. Et c’est mon père qui me la offert pour mon anniversaire. Je suis très contente. Oklaoma ( mon chiot ) est très calme. Il n’aboie pas beaucoup. Il n’a pas peur des orages mais des autres chiens alors qu’on la adopter dans un élevage. D’après ce que j’ai compris auprès de l’éleveuse,le caractère dépend de la robe. Oklaoma a la robe rouge tricolore. Et il y avait une femelle comme lui qui était aussi calme.

  6. bonjour nous venons d acheter opala (berger australien) elle est néee le 21 05 2018 Pouvez vous me donner des conseils .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer

Panier (0)

Cart is empty Aucun produit dans le panier

Nosamisleschiens.fr

Eduquer son chien ou chiot ensemble !