“Heureux et Propre” La nouvelle façon d’apprendre la propreté à son chien !

“Heureux et Propre” La nouvelle façon d’apprendre la propreté à son chien !

Chaque jour, je reçois vos mails et j’essaye d’y répondre le plus rapidement et le plus précisément possible, quitte à en faire un article. Et la question que je reçois le plus souvent, c’est celle sur l’apprentissage de la propreté. Ce n’est pas la question la plus importante pour ce qui est de l’éducation d’un chien, non. Mais elle mérite qu’on s’y attarde, car souvent il faut apprendre la propreté à son chiot en premier pour ensuite se faire plaisir dans son éducation et dans votre relation avec lui.

J’ai déjà fait plusieurs articles sur le sujet, qui ont aidé un certain nombre d’entre vous, mais je sens bien qu’il y a un besoin d’aller plus loin. C’est pourquoi j’ai conçu une méthode pour vous aider, organisée en 5 étapes très simples, 5 astuces qui vous aideront à avoir un chien propre rapidement, sans prise de tête. Mais j’y reviens.

Apprendre la propreté à son chien : le parcours du combattant

Je comprends que ce soit difficile pour vous d’apprendre la propreté à votre chiot ou chien.

Tout d’abord, il y a énormément de conseils. Par exemple, si vous cherchez sur internet comment apprendre la propreté à son chiot. Vous trouverez des personnes qui vous recommande de couper l’accès à l’eau, d’autres vont vous parler de mettre le museau du chiot dans son urine. Vous trouverez aussi que le chiot sait qu’il à fait quelque chose de mal et donc il faut le punir. Bref de nombreux conseils souvent FAUX ! Comme l’utilisation du journal… Bref il y a de quoi s’y perdre !

En plus de ça, il y a tout un tas de termes techniques et de langage de professionnel incompréhensible à maîtriser pour commencer à comprendre ce que représentent telle ou telle éducation ou dressage. Vous entendrez parler de renforcement positif, de punition négative de renforcement négatif et de punition positive. En plus, on remarque vite une sorte de “GUERRE” entre les partisans de l’éducation amicale et les autres qui pratiquent une éducation plus traditionnelle.

Et puis, comment savoir si les conseils que l’on trouve son correct et vont accélérer l’apprentissage de la propreté ou tout simplement être inutile ou néfaste ?

Et avec tout ça, il faut faire le compromis entre toutes les informations à apprendre sur votre chiot, son bien être, son emplacement dans la maison, ses besoins, et surtout, ce qui vous limite le plus : le temps et son organisation pour s’occuper de lui correctement.

Vous allez me dire : heureusement, les conseils pullulent sur internet. Il y a des tas de sites, des forums, … Oui, mais il y a un mais.

Ces conseils ont deux défauts :

  • ils ne sont pas toujours neutres. Sur les forums, les gens ne sont pas toujours objectifs, parfois parce qu’ils sont attachés à une méthodes, tandis que d’autres il est vrai font des tests sérieux pour déterminer quelle est la meilleure méthode d’apprentissage.
  • Mais le plus gros défaut, c’est qu’elles sont rarement si ce n’est jamais basés sur vos besoins. Ce sont le plus souvent des tests fait par et pour ? des professionnels ou des initiés. Pour les chiens d’utilités ?

Et oui, car même si vous arrivez à passer au travers de tous ces obstacles, vous saurez peut-être que telle méthode est meilleure qu’une autre, mais est-elle vraiment faite pour vous ?

C’est pourquoi, comme je vous l’ai dit, j’ai décidé de vous aider plus que ça.

Une vraie méthode en 5 étapes pour apprendre la propreté à son chien ou chiot

J’ai décidé de faire quelque chose de nouveau, de mon point de vue, proche de vos préoccupations. Plutôt que de vous proposer un simple livre électronique, j’ai décidé de construire une véritable méthode, pas à pas, pour que vous puissiez apprendre la propreté à votre chiot ou chien adulte, une méthode qui vous ressemble, en vous basant sur vos besoins et vos contraintes, que ce soit le temps bien sûr, mais aussi en fonction de votre habitat, maison ou appartement.

Alors, comment est organisée cette méthode, quelles sont ces 5 astuces ?

Et bien c’est très simple, car ça répond très précisément aux problèmes que l’on rencontre quand on apprend la propreté à son chien :

Faisons le point sur le lieu de couchage du chiot ? Ou dort-il ? Ou fait-il ses besoins ?

Tout d’abord, il faut faire le point sur le lieux de couchage du chiot. Remettre les choses à plat, bien comprendre ce que signifient les différentes notion d’éducation canine et l’importance du couchage, et surtout, ce qui est le plus important, ce que ça change pour vous. Dans la 1ère étape, je reviens donc longuement sur ce qu’il faut comprendre afin de bien éduquer son chien à la propreté, son lieux de couchage et son coin toilette. Tout ça dans un langage simple et clair comme vous en avez l’habitude sur le blog, bien entendu.

Définissons le moment précis ou il risque de faire ses besoins.

Dans un second temps, nous allons déterminer ensemble le moment ou le chiot/chien risque de faire ses besoins, c’est-à-dire les différents signes desquelles vous pourriez comprendre qu’il va faire ou à envie de faire. Grâce à un sondage auquel vous avez peut-être participé, j’ai fait une liste aussi exhaustive que possible des erreurs possibles. J’ai recensé plusieurs erreurs qui vont de l’utilisation des journaux ou pipi pad, en passant par le fait de punir le chiot. Et beaucoup ne savent pas reconnaitre le bon moment pour sortir le chiot.

Dans chacune de ces erreurs, je vous guide vers une méthodes idéales pour vous : pas de punition, la récompense augmente la vitesse d’apprentissage etc… Mais le plus important, c’est que je vous y guide en vous expliquant pourquoi. On part des contraintes (par exemple peu de temps, mangue d’organisation), pour arriver en toute logique à ce qu’il vous faut comme méthode. L’avantage : vous pourrez le refaire tout seul après ! Et l’apprentissage est agréable pour vous et SURTOUT pour votre toutou. Vous connaitrez les signes annonciateurs que votre chiot va faire.

Déterminons quand sortir et être prêt !

Ensuite, on détermine ensemble vos difficultés à identifier le moment ou votre chiot va faire ses besoins. A ce moment-là, je vais vous demander de réfléchir un peu (et oui, il faut bien !). De réfléchir à l’organisation, et à vos contraintes comme le rythme de sortie de votre chiot et l’établissement d’une routine.

La formation “Heureux et Propre” un pack complet !

Pour finir, on arrive au gros du morceau, avec la notion de renforcement positif. Comment ca marche et pourquoi. Je vous explique aussi comment bien renforcer le bon comportement (faire ses besoins dehors). J’explique en détail la technique de la DOUBLE RÉCOMPENSE et TRIPLE.

Dans cette formation, vous allez pouvoir comprendre les mécanismes d’apprentissage d’un chien. Vous comprendrez mieux comment lui apprendre la propreté. Et oui, le chien n’est autorisé à rentrer dans notre logement que depuis peu de temps ! Avant, le plus souvent il vivait dehors. La propreté s’apprend.

Et là, vous allez avoir le choix entre apprendre avec un audio du livre que vous pourrez écouter en promenant votre chiot, le livre numérique pour les personnes qui aiment lire, une vidéo complète qui résume la méthode, et des fiches réflexes pour ne rien oublier ! D’un simple clic, vous choisirez le format qui vous plait le plus.

Sans oublier le calendrier de progression de votre chiot. Vous allez pouvoir noter les progressions de votre chiot ou chien adulte et même faire un graphique ! Vous verrez ainsi qu’il progresse ;).

Et voilà comment en quelques clics, vous aurez accès à une méthode en 5 étapes qui cadrent parfaitement avec vos besoins et vos contraintes, en particulier le temps. Et évidemment, si dans quelques temps vous avez soudainement envie de prendre un autre chiot vous pourrez refaire la même chose en quelques minutes ! Les notions resterons les mêmes.

Ce que je vous propose, c’est donc de vous faire économiser du temps, en évitant de longues heures de recherche sur internet pour vous décider sur un conseil pour apprendre la propreté tout en hésitant toujours un peu… Fini la galère du ramassage des crottes dans le salon…

Mais aussi de vous faire économiser du stress, car une erreur peut facilement retarder l’apprentissage de la propreté. Et comme je sais que votre contrainte principale c’est le temps, et que je tiens à ce que vous puissiez vous faire plaisir dans votre relation avec votre chien, en bonus je vous offre une interview inédite avec la vétérinaire Charlotte Renard ! Elle nous donne dans cette interview toutes les maladies qui ont pour symptômes la malpropreté ! Quelques fois, ce n’est pas la méthode qui n’est pas bonne car il y a une maladie.

Oui, tout ça !

Génial, je la veux !

Minute papillon ! 😛 Vous pourrez mettre les mains sur la formation très bientôt, dès demain si tout se passe bien. Pour ceux qui avaient décidé de s’inscrire sur la liste VIP pour suivre plus attentivement le projet, vous savez plus de chose que les autres ;).

Apprendre la propreté à son chien : Qu’est-ce que vous devez faire MAINTENANT ?

Cliquez sur le bouton j’aime à coté pour partager ça avec vos amis, et surtout posez-moi vos questions et donnez-moi votre avis grâce aux commentaires juste en-dessous ! Je serai très intéressé de les lire, et je répondrai autant que possible à vos questions, alors c’est l’occasion !

A lire aussi : Guide complet : Apprendre la solitude à son chien

Crédit/Photo : standret  stock.adobe.com

La nouvelle facon apprendre proprete a son chien

Apprendre la propreté à son chien

Apprendre la propreté à son chien

Comment apprendre la propreté à son chien ? L’apprentissage de la propreté se fait dès sa naissance. Il n’est pas question de le laisser faire ses besoins n’importe où n’importe comment sous prétexte qu’il est petit. Plus grand, il ne comprendrait pas pourquoi vous le reprenez. Quelques règles sont donc à respecter. En voici quelques-unes :

L’apprentissage de la propreté à son chiot

Il est vrai qu’il faut s’impliquer dans cette méthode, sans quoi vous risqueriez d’avoir des surprises quelque peu désagréables. Dès l’arrivée de votre animal à votre domicile, vous constatez qu’il urine régulièrement. Il est de votre devoir d’anticiper ce phénomène. Comme pour les petits enfants, il faut mettre en place une sorte de routine, comme le fait de le sortir toutes les deux heures environ.

En portant de l’attention à votre protégé, vous remarquerez que dès qu’il a envie de faire ses besoins, il tourne en rond, il regarde partout, il renifle tout à la recherche d’un endroit pour faire. Qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, votre chien doit être sorti dès son réveil. Il a dormi toute la nuit sans se soulager, il faut donc qu’il puisse y aller. Dehors, vous lui indiquez par les mêmes gestes quotidiens et les mêmes paroles qu’il peut faire.

Lui faire comprendre le bien et le mal

Lorsque votre chiot a terminé, en extérieur, il faut le féliciter. Par contre, s’il ne fait pas, il ne faut pas le gronder ni le câliner. A l’intérieur, il arrive parfois qu’il s’oublie ou qu’il n’ait pas encore le réflexe d’attendre. Lui mettre le nez dans ses besoins alors qu’il est en plein apprentissage ne lui fera pas comprendre plus vite qu’il a mal fait.

Le punir alors qu’il a “fait son pipi” pendant votre absence ne l’aide pas non plus. Vous ne le punissez que si vous le prenez sur le fait. Alors que vous pouvez “lui faire la fête” quand il a fait dehors ou dans un endroit bien précis, les friandises sont à éviter. Cela lui donnerait de mauvaises habitudes et, en plus, il grossirait à la vitesse grand V. Sa santé en pâtirait.

Apprendre la propreté à son chien : votre chien doit attendre

Après avoir mangé, joué, dormi ou être allé promener, il faut le sortir. En revanche, si vous travaillez ou que votre absence est longue, pourquoi ne pas lui offrir un parc à chiens dans lequel il ferait ses besoins à ce moment-là ? Il serait content de pouvoir faire sans être puni et attendrait sagement votre arrivée.

Dans le cas où il ferait à l’intérieur, votre réflexe sera de nettoyer. Néanmoins, prenez garde de ne pas effectuer cette “mission” devant lui. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela risquerait de fortement l’amuser. Il reviendrait donc faire toujours au même endroit. De plus, l’élimination totale de l’odeur est primordiale pour ne pas que votre chien marque son territoire.

Apprendre la propreté à votre chien n’est pas de tout repos. Cet acte vaut la peine d’être fait pour une meilleure harmonie entre vous et lui, de même que pour l’hygiène de la maison !

A lire aussi : Guide complet : Apprendre la solitude à son chien

Des difficultés dans l’apprentissage de la propreté ? Consultez ma formation sur le sujet : Formation “Heureux & Propre”

Crédit/Photo : par Jan Steiner de Pixabay 

15 règles pour apprendre rapidement la propreté à son chiot.

15 règles pour apprendre rapidement la propreté à son chiot.

15 règles pour apprendre rapidement la propreté à son chiot.

  1. L’initiation à la propreté peut commencer dès l’âge de 7 semaines (notez toutefois que l’âge légal de la vente est de 8 semaines).

  2. Débuter l’éducation à la propreté dès l’arrivée du chiot à la maison.

  3. Employer une nourriture de qualité : si on modifie tout le temps son alimentation la digestion n’aura pas la même durée et le chiot ne fera pas forcément aux horaires prévus. Le chien n’a pas le même système digestif que l’homme.

  4. Ne pas suralimenter ni sous-alimenter : adapter les proportions à la race et à l’activité de votre chien. Pour note, mon cocker Freesby avait trois rations quotidiennes égales.

  5. Toujours agir avec patience et affection.

  6. Limiter l’espace : il est préférable d’installer le chiot dans une pièce de petite taille car le chiot ne fait pas ses besoins là où il dort.

  7. Déterminer l’endroit précis où il élimine : protéger et garnir ce coin de la pièce avec quelques feuilles de journal. Mais ne surtout pas lui apprendre à faire sur les journaux, c’est juste pour protéger. Le but est qu’il élimine à l’extérieur. Quand il fait ses besoins dehors le récompenser par des caresses et des friandises en disant « c’est bien mon chien » ou autres formes d’encouragement.

  8. Mettre l’accent sur la récompense et non la sanction : inutile de punir le chiot que vous n’avez pas surpris en train de se soulager. Ramasser sans que le chiot soit à coté. Ne pas être avare de récompenses et de caresses lorsqu’il satisfait ses besoins dehors.

  9. S’il y a manquement, surprendre le chiot alors qu’il commet la faute, et l’emmener à l’endroit où il fait ses besoins.

  10. Sortir le chiot après le repas, le repos, le jeu, le matin et le soir : le chiot disposant d’une petit vessie, il faut le sortir toutes les deux heures.

  11. Fonctionner avec un horaire précis : toujours le sortir aux mêmes heures tout comme pour le nourrir.

  12. Ne pas exiger de l’animal qu’il se retienne plus de 6 heures (il faut tenir compte de son âge)

  13. Ignorer les mictions de soumission (aucun rapport avec la propreté )

  14. Ne pas punir le chiot lorsque vous rentrez du travail ou d’ailleurs, il ne comprendrait pas : il faut vraiment prendre le chiot sur le vif !

  15. Ne pas mettre le museau du chiot dans ses urines il ne comprendra pas ; cela risque même de provoquer l’effet inverse et de retarder son apprentissage.

J’espère que ces 15 conseils vous aideront dans l’apprentissage de la propreté de votre chiot, si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les poster dans les commentaires.

Il existe une version AUDIO ou je vous explique toutes les erreurs que j’ai commise avec mon chien Freesby et la méthode idéale pour apprendre la propreté à votre chiot. Voici le lien : Apprendre la propreté à son chiot

Vous avez aussi la possibilité d’aller plus loin en suivant ma formation sur le sujet : “Heureux et Propre”

La nouvelle facon apprendre proprete a son chien

Pin It on Pinterest