Comment devenir vétérinaire ?

Devenir vétérinaire est le rêve de nombreux enfants et adultes amoureux des animaux. Souvent, le rêve prend naissance avec nos animaux, chiens et chats. Mais soyons clair, il s’agit d’un travail éprouvant, ou vous ne compterez pas vos heures car vous devrez gérer aussi les urgences et dans lequel vous serez impliqué émotionnellement.

Vous devrez tout aussi bien donner la vie, que la mort. Tout dépend de si vous exercez en campagne ou en ville, mais vous pouvez avoir à travailler tout aussi bien avec des animaux domestiques, de compétitions sportives, des “nouveaux animaux de compagnie”,  des animaux de la ferme (de rente) et plus occasionnellement avec des animaux sauvages.

C’est aussi un métier ou vous devrez gérer le côté relationnel avec les maitres, les patrons d’élevages, les enfants, dont les animaux sont en mauvaise santé. Cela demande d’avoir le sens des relations humaines et de savoir faire preuve de beaucoup de patience, de tact et de pédagogie.

Sans oublier que vous devrez effectuer des tâches administratives contraignantes, particulièrement celles qui sont inhérentes aux soins des animaux destinés à la consommation ou celles de la gestion d’un cabinet vétérinaire.

La liste des écoles vétérinaire en France.

En France, nous avons quatre écoles vétérinaire. Chaque école à une spécialité mais en sortant vous serez soignez tous les animaux.

  • École nationale vétérinaire d’Alfort (ENVA). L’ENVA est la seule école vétérinaire de la région parisienne.
  • École nationale vétérinaire de Nantes (ENVN). L’ENVN est également appelée ONIRIS. C’est l’école des vétérinaires de Nantes et de l’Ouest de la France.
  • École nationale vétérinaire de Toulouse (ENVT). L’objectif de l’ENVT est de former des vétérinaires opérationnels et polyvalents. Formation de docteur en médecine vétérinaire BAC +7. C’est la seule école vétérinaire du Sud de la France.
  • VetAgro Sup. VetAgro Sup est né le 1er janvier 2010 de la fusion de l’École nationale vétérinaire de Lyon, l’École nationale d’ingénieurs des travaux agricoles de Clermont-Ferrand et l’École nationale des services vétérinaires.

Quelles études pour devenir vétérinaire ?

Pour intégrer une école vétérinaire, vous devrez au préalable suivre une prépa. Cette prépa dépend du concours d’entrée à l’école vétérinaire que vous souhaitez préparer. Il faut évidemment qu’on vous y accepte et également que vous la réussissiez. Une soixantaine de lycées en France proposent ce type de prépa. Préparez votre dossier longtemps à l’avance et candidatez tôt. Avec une licence de biologie (ou un autre diplôme dans cette matière), vous pouvez également entrer dans certaines prépas, ou même, sous conditions, présenter directement le concours.

Si vous réussissez votre concours d’entrée en école vétérinaire, vous devrez y suivre une formation de quatre ans. Tout comme si vous faisiez des études de médecine générale, vous aurez à suivre un enseignement théorique, un enseignement clinique et un enseignement pratique.

Après ces six années d’études, une dernière étape vous attend (qui durera un an).  Vous devrez cette année choisir une matière que vous approfondirez et rédiger et soutenir une thèse.

Si le cœur vous en dit, après avoir obtenu votre diplôme, vous pouvez toujours continuer vos études et vous spécialiser dans un domaine ou dans un autre.

Quelles études pour devenir auxiliaire vétérinaire ?

Vous pouvez devenir auxiliaire vétérinaire par la voie de l’alternance en passant une formation en alternance d’auxiliaire spécialisé vétérinaire ou d’auxiliaire vétérinaire qualifié.

Il existe aussi deux autres formations professionnalisantes intitulées: “formation d’aide-soignant spécialisé de la santé vétérinaire” et “auxiliaire de santé animale”.

Certains instituts de formation à distance proposent aussi des formations, surtout dans le domaine du secrétariat d’un vétérinaire.

Pour vous, quelle est la principale motivation pour devenir vétérinaire ?

Comment voyager avec son chien dans les meilleures conditions ?

Comment voyager avec son chien dans les meilleures conditions ?

Les vacances, c’est la période tant attendue pour prendre du temps pour soi, et pour se ressourcer en famille. En famille ? Alors pourquoi laisser votre animal de compagnie à la maison ou chez des amis ? Vous pouvez aisément voyager avec votre chien, à condition de préparer votre voyage à l’avance, et de respecter certaines conditions bien précises. S’il est bien évidemment possible de le faire voyager en voiture, votre chien pourra également, à certaines conditions, expérimenter d’autres moyens de locomotion, tels que le train ou encore l’avion.

Parmi les précautions à prendre dans tous les cas, il ne faut pas oublier, en particulier pendant les vacances d’été, de prévoir de l’eau, voire de la nourriture pour votre animal. Pour le reste, une comparaison des moyens de locomotion s’impose.

Faire voyager son chien en voiture : quelques règles à connaître !

Choisir de partir en vacances en voiture avec votre chien, c’est certainement opter pour le mode de transport le plus confortable pour votre animal de compagnie. La voiture a en effet le grand avantage, par rapport aux autres modes de transport, de vous permettre de faire une pause dès que le besoin s’en fait sentir, pour le plus grand confort de tous, voyageurs humains comme canins.

Pour plus de sécurité, transporter votre chien en voiture nécessite d’aménager l’habitacle. Pour ce faire, deux solutions principales : acheter à votre animal une cage de transport, ou le placer à l’arrière de la voiture, séparé des passagers et des bagages par un filet ou une grille.

Opter pour le train avec votre chien pour les longs trajets.

Si vous envisagez de traverser le pays et que vous hésitez à faire subir de longues heures de voiture à votre chien, sachez qu’il est parfaitement possible de le faire voyager en train. S’il est obligatoire de tenir votre chien en laisse, il faut également prévoir une muselière, au cas où l’un des voyageurs vous demande de museler votre animal (et ce, quelle qu’en soit la race). Le prix du billet, pour votre chien, dépendra de son poids, une dérogation étant prévue pour les chiens d’aveugles, qui bénéficient assez logiquement de la gratuité.

Voyager avec son chien en avion ou en bateau : pourquoi pas ?

Si ces moyens de transport sont moins courants pour nos animaux, ces hypothèses ne sont cependant pas à exclure. Ainsi, les chiens sont souvent tolérés à bord de bateaux, même si les conditions diffèrent en fonction des compagnies. Pour ce qui est de l’avion enfin, si certaines compagnies aériennes interdisent les animaux en cabine, la plupart y tolèrent les animaux de petite taille. Les plus imposants, quant à eux, pourront aisément voyager en soute ! Il vous faut alors une Cage de transport spéciale avion (norme IATA).

A lire aussi : Quelques conseils pour partir en vacances avec son chien

Crédit/Photo : par Free-Photos de Pixabay 

Avez-vous déjà utilisé l’avion pour partir en vacances avec votre chien ?

Apprentissage du chien par le conditionnement opérant

Le conditionnement opérant (appelé aussi psychologie de l’apprentissage) est une méthode d’apprentissage crée par un psychologue d’origine américaine dénommé Skinner.

Cette méthode n’est d’ailleurs pas uniquement utilisée pour les chiens, ni même seulement pour les animaux mais s’est plus largement étendue jusqu’aux humains (adultes et enfants) souffrant de phobies par exemple.

Cette méthode fait d’ailleurs penser à celle de Pavlov.

Le conditionnement opérant chez le chien :

En réalité, il est probable que vous appliquez déjà quelque peu cette méthode sans même vous en rendre compte. Mais mieux la connaitre et en prendre conscience va vous permettre de vraiment progresser dans l’éducation de votre animal. Ainsi vous comprendrez que quelques fois sans même vous en rendre compte, vous renforcez un comportement indésirable chez votre chien. Exemple : aboiement avant la promenade, tirer en laisse etc…

Cette méthode d’éducation s’appuie sur deux composants essentiels :

– Le renforcement : qui part du constat que “si une action est récompensée, le chien la répète”

– La punition : qui part du constat que “si une action entraine une conséquence désagréable, le chien évite de la reproduire”.

Le renforcement est la conséquence directe d’une attitude, que vous jugez souhaitable, adoptée par votre chien qui induira une reproduction de cette même attitude.

La punition est à l’inverse la conséquence directe d’une attitude, que vous cherchez à bannir, adoptée par votre chien qui le conditionnera à ne pas recommencer cette même attitude.

Ces deux composants peuvent tout autant être “positifs” que “négatifs“.

Par exemple:

Un renforcement positif : gratification qui peut prendre la forme de caresses, d’une friandise offerte, d’un nouveau jouet, de félicitations…

Un renforcement négatif peut prendre la forme du retrait d’une gêne. Par exemple: le retrait d’une muselière, d’un collier ultra-son, de la laisse pour une promenade …

La punition positive peut prendre la forme de la mise en place d’une gêne supplémentaire pour l’animal comme par exemple l’obligation de porter un collier ou une muselière.

La punition négative peut prendre la forme de la suppression d’un avantage. Par exemple : donner à manger à son chien plus tard que prévu, lui retirer un jouet, le priver d’attention …

Le clicker training, un outil qui utilise le concept du conditionnement opérant.

Le clicker training, cette petite boite qui fait “clic-clic” utilise le principe du renforcement positif. Lorsque le chien fait une action voulu, on clic et on récompense ! Si une action est récompensée, le chien la répète.

L’outil permet d’aller plus loin ! Cette fois on parle de façonnage ou modelage. Cela permet d’apprendre au chien des mouvements ou des comportements incroyables. C’est le principe du “chaud-froid”, lorsque le chien s’approche du comportement on click. Cela permet d’indiquer au chien qu’il s’approche de plus en plus du mouvement que l’on souhaite lui apprendre.

Conclusion :

Bien entendu, vous ne punissez pas votre chien par sadisme, ni par besoin de le dominer, mais dans le but de conditionner votre animal par la méthode du conditionnement opérant chez le chien, dans le cadre du dressage. Quand je parle de “punissions” je ne parle pas de frapper ou intimider son chien ! Attention ! Si vous souhaitez que cette méthode fonctionne avec lui, vous devez vous y tenir scrupuleusement. Sinon votre animal sera désorienté et ne comprendra pas ce que vous attendez de lui.

La stérilisation chez le chien : Avantages et inconvénients

La stérilisation de votre chien (ou ovariectomie ou castration) est une intervention qui présente de nombreux avantages pour l’animal comme pour son maitre. Cependant, il est vrai, que comme toute intervention chirurgicale, elle n’est pas anodine et comporte des risques.

Pourquoi faire stériliser son animal ?

Pour éviter qu’une femelle n’aie des petits chiots, qu’on ne pourrait ni garder ni placer, parce que l’on doit se conformer à des obligations légales qui concernent certaines races de chiens (catégorie.1), afin de lutter contre des troubles comportementaux tels que des fugues à répétition ou l’agressivité (chez le mâle), ou encore, en prévention ou un traitement de certaines maladies hormono-dépendantes. Certains maitres veulent aussi éviter d’avoir recours à la pilule contraceptive pour les femelles comme pour les mâles, qui peut provoquer des maladies chez la chienne, et qui n’est pas fiable à 100%.

Les inconvénients de la stérilisation du chien :

Il serait faux de dire que la stérilisation du chien ne présente aucun inconvénient. Votre chien stérilisé risque de devenir plus sédentaire, son appétit peut être plus prononcé  et de ce fait le chien risque de prendre un peu de poids. Certains maitres et certains éleveurs constatent un changement au niveau du poil de l’animal, qui perdrait en qualité.

Certaines femelles rencontrent des problèmes d’incontinence émotionnelle, une fois stérilisées.

Enfin, n’oubliez pas que la stérilisation est irréversible, vous ne pourrez plus donc retourner en arrière..

Comment se déroule la stérilisation du chien ?

Le chien doit être au moins âgé de six mois et doit être emmené chez le vétérinaire (sur rendez-vous)  à jeun car l’intervention se déroule bien évidemment sous anesthésie générale. Chez la femelle, le vétérinaire pratiquera l’ablation des ovaires (ovariectomie) et des cornes utérines. Chez le mâle, le vétérinaire pratiquera l’ablation des deux testicules (castration). Environ deux semaines plus tard, vous devrez ramener votre chien chez le vétérinaire pour une visite de contrôle et pour enlever les points. Entre temps, vous devrez administrer à votre chien des anti-inflammatoires et des médicaments antibiotiques.

Le coût de la stérilisation du chien varie en fonction du type de chien que vous avez et évidemment des tarifs pratiqués par le vétérinaire que vous avez choisi. Tout compris, il peut osciller entre environ 130 euros et environ 400 euros (pour les très gros chien).Certaines mutuelles santé pour chien peuvent prendre à leur charge tout ou partie de l’intervention.

Quelles sont vos motivations pour stériliser votre chien ?

Comment empêcher son chien de quémander ?

Comment empêcher son chien de quémander ? Votre chien quémande de la nourriture ? Il vous regarde avec des yeux de cocker qui vous dises… Tu me donne un morceau ? Un chien qui quémande lorsque vous êtes a table est vraiment quelque chose d’agaçant ! Tellement désagréable qu’il se peut que ça vous gâche le repas. Le chien qui quémande peut vous sauter dessus, pousser des petits sons aigus. Pourquoi fait-il ça ? Tout simplement car il sait avec ce comportement il obtiendra une chose agréable donc il le répète. La faute à qui ?

Pourquoi mon chien quémande ?

Vous avez peut être renforcé un comportement sans le savoir. Lorsque vous donnez une friandise à votre chien. Le chien comprend vite, et aura toujours tendance à répéter le comportement s’il est positif pour lui. Il fera donc l’association entre ; vous sauter dessus et ensuite obtenir quelque chose. A ce petit jeu là, ils sont très intelligent. Vous avez conditionné votre chien sans vous en rendre compte. Juste avec un geste anodin.

Voyons ensemble comment apprendre à votre chien à ne pas quémander.

Un travail d’équipe anti-quémande !

1 – L’idée est de ne pas renforcer un comportement agréable pour le chien. Par conséquent personne ne donne des friandises à table ou en dehors ! Absolument rien ! Tout le monde doit jouer le jeu. Sinon c’est un échec. Lorsque j’ouvre un paquet de gâteau Freesby ne quémande absolument pas. Il sait que je ne donne rien en dehors de ses repas. Sauf exception, pendant les séances d’entrainement.

Les enfants et le chien quémandeur…

2- Les enfants adorent les chiens quémandeur et c’est réciproque ! Lorsque j’étais petit (pardon maman) et que ma mère me faisait des plats que je n’aimais pas. J’avais beaucoup de plaisir à le donner à mon chien. Pour éviter que vos enfants ne reproduise le même comportement. Vous pouvez interdire que le chien se couche près de vous pendant les repas. Vous lui direz “ta place” et lorsque vous aurez terminé le repas appelé-le pour le félicité.

Pour éviter qu’il quémande, occupé-le pendant votre repas.

3- Une technique pour ne pas se faire avoir par son regard tout triste de quémandeur professionnel est de lui donné son repas en même temps que vous prenez le votre. Ainsi, il prendra l’habitude de manger en même temps que vous, et s’il à suffisamment mangé il y aura peut de change qu’il vienne quémander. Attention certain chien on toujours faim ;).

Il résiste à toutes les techniques anti-quémande ! Mon chien est un professionnel…

4- Pour les chiens quémandeur professionnel qui malgré les conseils précédent sont toujours là. Il y a une technique toute simple. Donnez au chien quelque chose qu’il n’aimera pas ! Par exemple une rondelle de citron. Il comprendra vite que quémander n’apporte pas une récompense agréable. Il arrêtera de lui même.

Un petit peu d’humour sur le sujet ? Voici une VDM : “Aujourd’hui, galette des Rois en famille. Mon chien quémande à manger à côté et, pris de compassion, je lui donne un bout de galette. Il a eu la fève. VDM”

Si vous-avez d’autres techniques pour empêcher un chien de quémander, je suis preneur. Toujours sans violence évidemment ;).

Pin It on Pinterest

Loading cart ...