Mon chien a fugué, que faire ? Ayez les bons réflexes !

Mon chien a fugué, que faire ? Ayez les bons réflexes !

Cet article fait suite à l’article : Mon chien a disparu, mon chien est perdu ! Que faire dans cette situation ? 

Un lecteur du blog, Jean-Luc nous avait alors proposé de partager ses méthodes de recherche lorsque ses chiens s’enfuyaient. Jean-Luc est un ancien conseiller technique cyno chez les sapeurs-pompiers. Son expérience est un vrai plus si vous vivez en campagne. Merci pour le partage d’expérience !

Votre chien vient de faire une fugue ! Oh non encore !

Il est parti sans dire au revoir ! Il adore se faire la malle ! Les raisons de la fugue sont nombreuses : un chien gourmand qui adore faire les poubelles, une femelle en chaleur dans le secteur, une grande peur ou le chien ne connait qu’une solution : la fuite !

Mon chien a fugué ! Les problèmes commencent…

Un chien qui fugue est une vraie source de tourment. On imagine le pire… Accident de la circulation, la morsure d’un tiers, tuer d’autres animaux (chats, poules, lapins etc…). Il est donc primordial de stopper sa cavale le plus vite possible ! Plus il passe du temps dehors, loin de sa famille, et plus les chances qu’il se blesse ou blesse des gens sont grandes. Plus le temps passe et plus les dédommagements vont grossir…

Mon chien a fugué, que faire ?

Un élément important est l’heure du constat de la fugue. Plus vous découvrez son absence tôt et plus vos chances de retrouver votre chien sont grandes. Pour devenir un bon chasseur de chien, il faut se mettre dans son poil ! Devenez un chien et pensez chien ! Voici les pistes données par Jean-Luc pour augmenter vos chances de retrouver rapidement votre chien.

Je retrouve mon chien qui à fugué étape par étape :

Voici les conseils de Jean-Luc :

Le chien est un trotteur : je fais d’abord rapidement en voiture les grands axes jusqu’à 3 ou 4 kilomètres du domicile, histoire de délimiter un secteur de recherche maxi. Au delà, ça devient de plus en plus aléatoire et on est obligé de passer à la phase 2 que tu as très bien décrite (affichage, alerte chez les vétos, petites annonces, SPA, mairies, gendarmerie…). Allongez la distance avec des chiens style “husky “, qui taillent la route droit devant sans se poser de questions.

Le chien a un appétit sexuel réprimé :  je fais donc prioritairement le tour de tous les endroits connus où je sais trouver les chiennes en chaleur. En cas de récidive, je vais directement à ces endroits où le “fautif” est souvent récupéré en train de batifoler.

Le chien a un instinct de meute : lorsque le reste de la “meute”  familiale est au boulot ou occupé dans la maison, le chien cherche de la compagnie au travers de son vagabondage ; il va partir à la recherche  d’autres camarades de jeu, plus marrants que le patron qui est scotché devant son ordinateur.

Toujours en voiture, vitres ouvertes, faire le tour de l’ensemble du village (j’habite à la campagne donc plus facile) ou du quartier en ralentissant à tous les carrefours (genre de recherche comme lorsqu’on recherche sa femme dans un grand magasin !). Je parle de vitres ouvertes car tout au long de son périple, le chien va faire aboyer tous les chiens du quartier : tendre l’oreille en coupant le moteur à  intervalles réguliers.

Le chien est un prédateur : faire le tour des corps de ferme où peuvent se trouver des basses-cours, des prés avec des chevaux, des troupeaux de moutons.

Lorsqu’il fugue le chien n’a pas la notion de faire “mal” :  son sens moral est assez  limité voire inexistant ; il répond à ses instincts sans aucune préoccupation philosophique et sans imaginer l’angoisse qu’il provoque par son absence. S’il est sur le chemin du retour ou s’il est devant le portail avec une langue de 30 centimètres qui pend sur le côté, il est inutile de le sanctionner au risque de provoquer un anti-comportement allant à l’inverse du but recherché.

Dans sa tête la sanction pourrait être perçue comme un encouragement à récidiver.

Lorsqu’en voiture, on l’aperçoit devant soi qui s’éloigne, le dépasser, stopper à quelques mètres devant lui et le rappeler sans montrer de colère. Adapter le rappel au niveau de capacité du chien à obéir. Comme pour tout rappel, ne jamais courir après le chien. Aller plutôt en sens inverse en attirant son attention et en l’encouragent à venir.

Un chien seul dans la rue se remarque : ne pas hésiter à se renseigner auprès des passants rencontrés pour savoir s’il n’auraient pas vu un chien comme ça (description) se diriger dans telle ou telle direction.

Autre petit truc assez marginal par rapport à tout ce qui vient d’être dit mais beaucoup plus efficace qu’on pourrait le supposer : se poser intérieurement la question: où se trouve X ? avec la certitude que notre “inconscient ” connait la réponse et nous mettra sur la bonne piste. Laisser agir en faisant confiance et en suivant son intuition…les “coïncidences” sont parfois surprenantes.

L’expérience de Jean-Luc : Quelques précisions sur mon expérience cyno. J’étais jusqu’en 2010 conseiller technique cyno chez les sapeurs-pompiers et j’intervenais en binôme avec mon malinois (c’était mon 3ème chien opérationnel en 20 ans de cyno) dans des interventions de recherche de personnes ensevelies sous les décombres. Ainsi que dans la recherche des personnes disparues ou égarées par la technique du questage (sans odeur de référence au départ à l’inverse du pistage) ; la technique est assez comparable à l’exploration.

J’étais également formateur des équipes cynos départementales (Rhône). Je faisais aussi partie des équipes animalières où avec les collègues, j’intervenais sur toute assistance animalière : capture de chiens agressifs (ou supposés…), de N.A.C, (serpents, iguanes, araignées, crocodiles(si si!)…), dégagement de chevaux ou bovins en difficulté…

Agé de 58 ans je suis aujourd’hui à la retraite. J’ai 2 chiens à la maison : mon malinois de travail qui a 13 ans et qui est parti à la retraite en même temps que moi et un labrador “de famille” de 11 ans. J’ai également 2 chevaux, chat, poules….

Crédit/Photo : par Daniel Brachlow de Pixabay

Et vous quelles sont vos méthodes de recherche lorsque votre chien fugue ? Partagez votre expérience dans les commentaires ci-dessous.

Mon chiot saute sur les gens et me saute dessus, des solutions ?

Mon chiot saute sur les gens et me saute dessus, des solutions ?

Vous rentrez chez vous et votre chiot “vous fait la fête !” il pose ses petites pattes sur vous. Il vous fait des léchouilles, c’est trop mignon. Mais une fois adulte c’est plus aussi agréable ! Le chien est plus lourd et vous rentre dedans. Attention à vos parties intimes messieurs et double vigilance aux femmes enceintes. Lorsque le chien est grand il peut même vous renverser ! Vos invités ne vont pas forcément apprécier ce type de comportement. Les griffures et les traces de pattes sur vos vêtements sont des désagréments, quelles sont les solutions ?

Comment apprendre à votre chiot à ne pas sauter sur vous ou vos invités ?

Mon chiot me saute dessus, je détourne son attention !

Ayez une friandise dans votre poche lorsque vous rentez. Ainsi lorsque vous ouvrirez la porte et que votre chiot vous fonce dessus, vous détournerez son attention en lui présentant la friandise. Vous pouvez la jeter au sol. Lorsque votre chiot ne vous a pas sauté dessus félicitez-le avec des caresses. Je vous conseille de prévoir plusieurs friandises. Par la suite on remplacera la friandise pas une caresse ou une partie de jeu.

Mon chiot me saute dessus quand je rentre ! Alors je ressors.

Une autre méthode consiste à attendre que votre chiot ce calme. Vous rentrez et il fonce sur vous, mettez vos mains pour vous protéger et dites : “NON” (Le chien doit connaitre le “non”). Félicitez votre chiot s’il se tiens sur ses quatre pattes. Vous ne devez pas le repousser ! L’astuce consiste à ressortir de votre logement et de refaire l’exercice plusieurs fois ! Je sais votre voisin va vous prendre pour un fou ;). Le but de l’exercice est que votre chiot doit comprendre qu’il ne doit pas sauter sur vous. Refaites l’exercice plusieurs et à chaque fois que vous revenez de quelque part. Un chiot peut mettre du temps à comprendre l’exercice. C’est par la répétition de celui-ci que vous obtiendrez des résultats.

Ne surtout pas frapper votre chiot ! Il ne comprendrait pas ! Et continuera de vous sauter dessus.

Quand vous avez des invités, famille ou amis et bien mettez-les à l’exercice pour bien éduquer votre chiot ! C’est souvent là que c’est le plus dur pour lui. De plus nos invités, porte toujours beaucoup d’attention à un chiot qui est trop mignon :).

Si vous avez aimé mon article cliquez sur “j’aime” et partagez-le.
Vous pouvez également laisser un commentaire et je vous répondrai !

De plus vous pouvez dorénavant vous inscrire à ma newsletter et recevoir votre EBOOK GRATUIT ! 😉

Mon chien à disparu, mon chien est perdu ! Que faire ?

Mon chien à disparu, mon chien est perdu ! Que faire ?

Mon chien à disparu, mon chien est perdu ! Que faire ? Un ami a perdu son chien récemment, je vous raconte son histoire. Sa chienne était habituée à se promener détachée dans les parcs. Elle écoutait très bien et ne s’éloignait jamais. Lors d’une promenade, alors qu’il y avait de la neige partout (récente chute de neige dans le nord de la France) des enfants jouaient à la luge. Le problème c’est qu’elle n’avait jamais vu de luge de sa vie. Elle a pris peur et c’est sauvé à toute allure ! Le propriétaire l’a évidemment appelé encore et encore, mais elle était terrifiée.

Il réussit néanmoins à se rapprocher d’elle pour la rassurer et la reprendre en laisse, mais ce fut pire… Cette fois, elle s’enfuit encore pour sortir du parc… dans une zone urbaine dense. Son maitre était dans un terrible état d’angoisse ! Il se mit immédiatement à sa recherche ! Le chien de mon ami n’a pas été retrouvé vivant, c’est pour cela que je rédige cet article. J’espère qu’il aidera des gens dans leur recherche. Perdre un chien est quelque chose d’affreux, j’ai moi-même perdu deux chiens étant enfant. Je me souviens avoir pleuré pendant des heures quand mon père m’a dit avoir retrouvé notre toutou au bord de la route…

Il ne faut pas grand-chose pour perdre son chien, un moment d’inattention, la laisse qui nous échappe des mains, un collier qui se casse, une porte qui reste ouverte…Ou un chien qui prend peur. C’est des choses qui arrivent souvent ! Alors, comment réagir pour rendre vos recherches les plus efficaces possible et retrouver son chien ?

Mon chien à disparu, ne cédez pas à la panique et réagissez !

La première erreur et c’est compréhensible, c’est de céder à la panique ! Une fois que vous avez compris que votre chien s’est enfui ou à disparu, je vous conseille de faire un tour dans les endroits que vous fréquentez le plus souvent.

N’hésitez pas à demander à des passants s’ils ont vu votre chien. Faites-leur une description complète de l’animal. Dans un rayon de 4 km faites du porte-à-porte, on ne sait jamais ! Quelques fois, le collier casse et les informations pour contacter le propriétaire ne sont plus dessus. D’ailleurs, je vous recommande vivement l’utilisation des médaillons avec vos coordonnées dessus !

Une fois le tour du quartier effectué, contactez votre vétérinaire et ceux à proximité du lieu de la disparition. Contactez également la Mairie, la fourrière et la SPA.
Votre chien est tatoué ou pucé, contactez également la société centrale canine pour signaler sa disparition. Fichier national canin : Tél : 0810 778 778 – site internet : www.i-cad.fr  – email : contact@i-cad.fr

Mon chien est perdu, utilisez la puissance des réseaux sociaux ! Anciens et nouveaux !

Je sais que ça peut paraitre un peu dépassé, mais une affiche de recherche est un moyen efficace de retrouver son chien ! Utilisez les commerçants proches du lieu de la disparition et demandez-leur de l’aide ! Certains seront d’accord pour mettre votre affiche dans leur vitrine ou sur un panneau.

Il y a aussi les bons vieux poteaux électriques ! Choisissez ceux qui sont à un croisement très fréquenté (inutile de mettre l’affiche là où personne ne la verra !).
Il y également les petites annonces dans la presse locale, c’est payant et ça peut rapidement coûter cher, alors attention.

Un autre moyen peu coûteux est l’utilisation des réseaux sociaux ! Avertir tous ses amis que votre chien a disparu peut vous aider à mobiliser les troupes pour partir à la recherche du disparu. Publiez un statut sur facebook avec une description complète de votre chien et son lieu de disparition ! Demandez à vos amis de partager le statut ! Faites la même chose avec Twitter ! Mon ami a utilisé les deux et très vite il avait une équipe de recherche.
Enfin il y a les sites spécialisés dans les animaux disparus (chien et chat), je ne connais pas l’efficacité du système, mais il faut tout essayer ! Je vous recommande http://www.soschienperdu.com/. Le site est gratuit.

Mise à jour grâce aux commentaires : Voici le site internet de la Confédération Nationale des SPA de France : http://www.lesspadefrance.org qui répertorie les coordonnées de plus de 250 SPA en France.
Sachez également que vous pouvez signaler sur ce site votre animal perdu et que les SPA proches du lieu de perte seront informées de la création de cette fiche, et pourront ainsi faire des recherches.

Apprendre le rappel à son chien et le réviser régulièrement !

Dans le cas où votre chien se sauve et que vous êtes à proximité, avoir un bon rappel est indispensable ! J’ai rédigé un article pour apprendre le rappel à votre chien ou chiot. Je vous invite fortement à le lire. Un ordre doit être révisé régulièrement même si on a le sentiment que le chien le connaît. Dans un moment comme celui de mon ami, peut être que le chien serait revenu.

Crédit/Photo : par maksym niezhentsev de Pixabay 

Si vous avez d’autres idées pour rechercher votre chien, dites-le-moi dans les commentaires !

L’article est modifiable, si ça peut aider c’est que du bonus !

[Audio] Comment rendre un chiot propre à la maison ?

Ce podcast est un podcast sur : “Comment rendre un chiot propre à la maison ?“.

Vous pouvez l’écouter directement sur le blog en cliquant sur le bouton “play” ou le télécharger en cliquant sur “télécharger” ou en faisant un clic droit ici, puis “enregistrez sous”.

 Version texte :

Bonjour et bienvenue !

C’est Paul de nosamisleschiens.fr. Merci d’écouter cet audio.

Aujourd’hui je vais vous donner des conseils éprouvés pour rendre votre chiot propre à la maison dans un temps record.

Lorsque j’ai eu mon chiot, je me suis tout de suite mis à son éducation. Parmi les nombreuses choses à lui apprendre, il y avait la propreté. Et c’est la que j’ai fait le plus d’erreurs ! Rendez vous compte : au bout de 6 mois, mon chien n’était toujours pas propre !

J’ai commis toutes les erreurs ! Souvent en suivant de mauvais conseils que je pensais être bon.

Afin de vous éviter de commettre ces mêmes erreurs, je les ai identifiés pour vous. Dans cet audio vous allez les découvrir et en bonus, je vous révèle la méthode qui a permis de rendre mon chiot rapidement.

Dans l’apprentissage de la propreté de mon chiot, quelles ont été mes erreurs ?

Ma principal erreur a été d’avoir manqué de patience ! Et oui, la patience est obligatoire pour l’apprentissage de la propreté, c’est même là tout le secret.

Lorsque je rentrais chez moi après un moment d’absence et que je retrouvais des déjections partout dans l’appartement, je m’énervais et punissais mon chiot. C’était une énorme erreur ! En effet le chien ne se souvient pas d’un évènement lointain. En le punissant, la seule chose qu’il a retenue c’est : « mon maitre rentre et je me fais punir. » De plus un chiot est rarement propre avant l’âge de 4 mois donc patience !

Une autre erreur à été de mettre des journaux. Franchement que veut on ? Que le chien élimine dehors ! Alors lui apprendre à faire ses besoins sur des journaux à l’intérieur est complètement incohérent. Les journaux sont utile uniquement si vous avez un parc à chiot, cela rend l’entretien plus facile. Mais ne lui apprenez pas à faire dessus ! Surtout pas !

Comment fonctionne un chiot pour l’apprentissage de la propreté ?

Comme vous pouvez vous en douter, la durée d’apprentissage de la propreté varie selon le chiot. Ca peut aller de 3 à 6 mois ! Apprenez donc à être patient pour obtenir des résultats ! Au delà, demandez conseil à votre vétérinaire car le chiot peut avoir des problèmes de santé.

Pendant votre absence, lorsque vous allez au travail par exemple, sachez qu’au début, votre chiot ne pourra pas se retenir plus de 2 heures parfois moins ! Il est donc inutile de le punir lorsque vous rentrerez ! Votre patience en sera récompensée !

Comment allez-vous savoir que votre chiot va faire ses besoins ?

Dans la maison, le chiot a des temps de vie bien distincts : un pour manger, un pour dormir, un pour vivre et jouer. Il ne fera que ça les premiers mois. Je peux vous l’assurer.

Regardez votre chiot vivre dans la journée et détectez les indices révélateurs de l’envie d’éliminer. Le chiot va tourner en rond, renifler par terre puis s’accroupir. À vous de jouer ! Soyez rapide ! Souvent il élimine juste après le jeu, la sieste ou le repas. Sortez-le donc dans ces moments là.

Quelle méthode pour accélérer son apprentissage ?

Vous avez compris que lorsque vous avez repéré les signes précurseurs vous devez sortir tout de suite votre chiot. Une fois dehors, attendez qu’il élimine.

Voilà le secret de la méthode : une fois qu’il a fini de faire ses besoins, félicitez votre chiot ! Avec une friandise, une caresse d’encouragement ou une invitation au jeu ! Et rajoutez un mot pour créer une association entre le mot et l’action qu’il vient de faire. Par exemple « fais ici » ! Et oui je préfère « fais ici » à « fais pipi ou caca » c’est moins gênant dans la rue, en tout cas pour moi.

Répétez cette méthode le plus souvent possible dès que vous le sortez !

Quelques conseils pour conclure !

Ne criez pas sur votre chiot lorsque vous rentrez et qu’il s’est oublié pendant votre absence.

Ne ramassez pas ses besoins devant lui ! Pour lui votre position accroupie est une invitation au jeu, n’utilisez pas non plus de serpillière il trouve ça super amusant !

Oubliez l’utilisation de journaux ou d’alèses.

Ne frappez surtout pas votre chiot !

Ne lui mettez pas le museau dans ses déjections ! C’est répugnant et inutile.

Récompensez-le toujours lorsqu’il élimine dehors, sortez avec des récompenses (croquette, friandises) sur vous !

Merci d’avoir écouté cet audio.

Si vous l’avez apprécié, cliquez sur j’aime pour la partager sur facebook et si vous avez twitter, suivez moi !

@bientôt pour un prochain audio sur nosamisleschiens.fr !

Vous avez aussi la possibilité d’aller plus loin et suivant ma formation sur le sujet : “Heureux et Propre”

La nouvelle facon apprendre proprete a son chien

Si vous avez des questions, posez-les dans les commentaires ci-dessous. 

Pin It on Pinterest