Comment dresser un chien ?

Comment dresser un chien ?

Les chiens sont en général très intelligents. Si l’on s’arme de patience, on peut alors réaliser des exercices de dressage de façon quotidienne et voir des résultats très vite. Grâce à un système de récompense et de réprimande adapté à la situation, les ordres de base s’apprendront en quelques jours. Il est inutile de passer des heures à essayer d’apprendre quelque chose à un chien. Il s’épuisera vite, et vous aussi. Chacun perd sa concentration petit à petit. Il suffit d’un quart d’heure par jour afin d’obtenir le résultat souhaité.

Éduquer son chien c’est : Être disponible

Vous pourrez réaliser vos séances de dressage à tout moment de la journée. L’important, ce n’est pas l’heure, mais le degrés de disponibilité de votre chien. S’il n’est pas d’humeur, il ne sera pas réceptif à vos informations et ordres, et n’apprendra donc rien. Il est par exemple stupide de stopper une sieste afin d’entamer un exercice de marche en laisse. Il ne voudra pas vous écouter, il voudra juste dormir !
Il faut que le chien soit à l’aise, et là c’est à vous d’apprendre. Comment savoir si votre chien est prêt à vous écouter ? Il aura la tête haute, ses oreilles seront dressées et sa queue se tiendra à l’horizontal. Il est alors tout ouïe et sera ravi d’apprendre et de vous faire plaisir. Si vous voyez qu’il ne semble pas attentif ou qu’il semble être en position de soumission, arrêtez immédiatement votre tentative. Réessayez plus tard ou essayez de le mettre en confiance.

Dresser un chien c’est : Être constant

N’attendez pas plusieurs mois avant de dresser votre chiot, faites-le dès que vous le pouvez. Si vous lui laissez plusieurs jours de répit à faire ce qu’il souhaite, il sera totalement perdu lorsque vous lui donnerez des ordres. Votre comportement changera, vos attentes également. Tout un tas d’interdictions à apprendre d’un coup c’est trop d’informations pour un chiot. Dès que vous possédez votre animal, vous devez lui imposer des règles et commencer à le familiariser à votre autorité.
L’important à un âge si jeune, c’est de lui donner des points de repère. Pour faire simple, si vous lui refusez une place dans le canapé dès le début, il comprendra que c’est une zone interdite pour lui. Au fur et à mesure, il n’essayera plus de monter dessus. Il fera un parallèle entre le fait que vous le repoussiez et le fait qu’il essaye de grimper.

Utiliser des accessoires pour dresser un chien

Il n’est en aucun cas recommandé d’utiliser des colliers étrangleurs ! Les accessoires de dressage doivent être pratiques et utiles, mais avant tout sans douleur pour votre animal. Un collier et une laisse sont deux accessoires indispensables. Veillez juste à ce qu’ils ne soient pas trop serrés et évitez de trop tirer sur la laisse. Ces deux outils doivent vous permettre de vous faire comprendre, pas de réprimander votre chien.
Le principe est simple : vous allez conditionner votre animal, comme pour le coup du canapé. Le chien peut créer des liens entre un léger coup de laisse, le bruit d’un sifflet ou d’une cloche, et tout un tas d’autres actions. C’est ce qu’on appelle le réflexe pavlovien. Si vous tirez un peu sur la corde lorsqu’il s’éloigne trop de vous en promenade, il comprendra très vite qu’il va devoir se coller à vous afin d’éviter une répétition désagréable pour lui. De la même façon, il est préférable d’attendre qu’il détende la laisse de lui même pour avancer en promenade. S’il tire, on n’avance pas, s’il tire pas on avance. C’est très simple. Utilisez le jeu aussi ! Récompensez le par un jeté de balle s’il fait une bonne action.

Réprimander correctement

Encore une fois, inutile de violenter votre chien ! Il apprendra encore plus vite si vous prenez soin de lui et prenez le temps de lui expliquer. Même une petite tape sur le museau peu traumatiser un animal pendant des années. Il suffit tout simplement de hausser le ton lorsqu’une bêtise est effectuée. Il est bien question de haussement de ton, et non pas de cris, qui peuvent être effrayants pour lui. Ce changement vocal suffira à vous faire comprendre. Le top, reste d’isoler votre chien en cas de mauvais comportement. Les chiens n’aiment pas être seul, alors s’il fait une bêtise, isolez le dans une pièce quelques minutes.

Récompenser (beaucoup !)

S’il est important de réprimander en cas de bêtise, il est encore plus important de récompenser son chien en cas de bonne action. C’est le côté positif du dressage. Lorsque vous le récompensez, votre chien va faire le lien entre la friandise, le jeu, ou la caresse, et l’action qu’il vient de réaliser. Chacune de ces trois récompenses vont rendre votre chien content. Cependant, les animaux ont tendance à préférer la nourriture, ne la négligez donc pas pour les exercices importants.
Il est d’ailleurs déconseillé d’offrir ces mêmes friandises en dehors des bonnes actions. Si vous en délivrez à tout va, le chien ne fera plus le lien action-récompense. Choisissez un aliment qu’il adore et qu’il n’aura qu’en cas d’ordre exécuté. Il saura très vite réaliser ce que vous lui demanderez !

Crédit photo : @fotolia et ©Flickr – Sheila Sund Keith Williamson Mel

Comment éduquer un chien adulte ?

Comment éduquer un chien adulte ?

 

Beaucoup de personnes pensent à tord qu’une fois le chien adulte, il est impossible de l’éduquer. J’entends encore des « C’est fichus, je ne pourrais rien lui apprendre il est trop vieux » ou des «  il a 4 ans c’est trop tard pour refaire son éducation ».

Eh bien non ! Il est possible d’éduquer un chien adulte et de lui apprendre de nouveaux comportements ou ordres. Comment éduquer un chien adulte ? Pour répondre à cette question, voyons ensemble quelques conseils simples à mettre en place. Voyons aussi pourquoi il n’est jamais trop tard !

Pourquoi le chien peut s’adapter à son environnement ?

De la même façon que l’homme, les chiens sont capables d’apprendre et d’agir en fonction de son environnement. Pas au même niveau évidemment. Comment est-ce possible ? Les chiens ont pour ancêtres un prédateur proche du loup actuel. Un prédateur est un animal capable de s’adapter à de nombreuses situations. Si les proies bougent alors ils bougent. Ils élaborent également des techniques de chasse à plusieurs, toujours dans le but de survivre. Ils s’adaptent en permanence. Ils conservent les méthodes qui fonctionnent et suppriment les méthodes qui ne fonctionnent pas. La nature joue aussi son rôle.

Imaginez un prédateur incapable d’apprendre de nouvelles méthodes de chasse qui fonctionne ? Ils seraient certainement morts rapidement…

Le chien n’est plus un prédateur, nous sommes d’accord là-dessus. Il conserve néanmoins ses capacités d’adaptation ! Son cerveau fonctionne bien et est capable d’apprendre de ses expériences. Une chose est favorable alors on recommence. Une chose n’est pas favorable alors on ne le refait plus.

Voyons un exemple simple de la vie de tous les jours :

Un chien vous saute dessus pour la première fois.

A : Vous lui faites un gros câlin = il recommencera surement !
B : Vous l’ignorez totalement = Aucun intérêt il ne recommence pas ou peut.

Il est préférable pour vous de faire la réponse B le plus souvent possible. Vous comprenez maintenant également pourquoi votre chien vous saute dessus.:) Les câlins ont un coté « favorable ».

Éduquer un chien adulte versus un chiot.

Les chiots apprennent plus rapidement et plus de choses qu’un chien adulte. En même temps, ils sont comme une page blanche ou l’on doit écrire les bons comportements. Le cerveau d’un chiot étant plus jeune, leur capacité d’apprentissage est plus rapide. Il faut moins de répétition qu’un chien adulte.

eduquer-un-chiot

Petite comparaison rapide avec les enfants ! Les enfants apprennent plus de choses et plus rapidement qu’un adulte non ? Mais les adultes continuent eux aussi d’apprendre durant leur vie, non ? Les mammifères ont ça en eux.

Il y a quelques années ont commençait l’éducation d’un chien qu’a ses un an, ou à partir de 6 mois. C’était une grave erreur puisqu’un chiot est l’occasion de prendre le bon départ dès le début. Fort heureusement, avec l’apparition d’école du chiot dans les clubs canins, les jeunes propriétaires de chiot peuvent commencer l’éducation très tôt (dès 2mois).

Quand débuter l’éducation de votre chien adulte ? Ou de votre chiot ?

comment-eduquer-un chien-adulte

Vous venez d’adopter un chien adulte ? Ou vous avez un chien adulte dont l’éducation mérite quelques ajustements ? Il n’est pas trop tard ! Par contre, votre chien n’est plus un chiot. Il faudra donc s’arme de patience.
Il faut arrêter de dire qu’un chien est trop vieux pour apprendre ! C’est totalement faux !

J’ai régulièrement des questions sur le blog : “Mon chien à 3 mois, je peux commencer son éducation ?”

Il n’y a pas d’âge pour commencer l’éducation d’un chiot. Un chiot apprend en permanence. Vous pouvez débuter son éducation dès son arrivée dans le foyer.

Comment éduquer son chien adulte ?

De la même façon qu’un chiot, on renforce les bons comportements et on ignore les mauvais. En revanche, un chien adulte demande plus de répétition qu’un chiot. Il faudra plus de patience et de séance d’exercice. De plus, s’il vient d’arriver chez vous. Laissez un peu de temps à votre chien pour prendre ses marques. Commencez doucement. Les chiens n’aiment pas le changement, ce sont des animaux qui aiment la routine.

Attention : Faites les exercices d’éducation en fonction de l’age de votre chien ! Ne forcez pas !

Pensiez-vous que votre chien était trop vieux pour apprendre ?

Pin It on Pinterest