6 jeux pour permettre à mon chien d’utiliser ses instincts naturels de chasse

6 jeux pour permettre à mon chien d’utiliser ses instincts naturels de chasse

Voici 6 jeux pour permettre à mon chien d’utiliser ses instincts naturels de chasse. Article rédigé par Magali Le Roux, passionné par l’éducation canine et le comportement de nos amis à quatre pattes, également auteur du site « Apprendre à dresser son chien ».

Chaque chien possède des instincts de chasse hérités de ses antécédents. Certaines races ont des instincts prédominants pour guetter et surveiller les troupeaux, d’autres pour courir après une proie, d’autres encore pour ramener la proie au chasseur. Mais tous les chiens ont gardé les différents instincts utiles pour guetter une proie, lui courir après, l’attraper, la ramener, la dépecer , mais également pour surveiller qu’aucun danger ne s’approche de la meute.

C’est d’ailleurs pour cela que la majorité des chiens aboient à l’approche d’un inconnu ou d’un objet potentiellement dangereux à ses yeux. De même, il aime arracher ses jouets comme s’il s’agissait d’une proie qu’il déchiquetait ou encore courir après une animal ou un joggeur que vous lancez comme s’il s’agissait d’une proie.

Toutes ces activités ne sont pas là pour nous embêter mais uniquement parce que notre chien cherche à exprimer ses instincts naturels de chasse.

Nous allons voir ici plusieurs activités que vous pouvez proposer à votre chien pour qu’il puisse exprimer sans problème ses instincts naturels de chasse. Cela améliorera votre relation puisqu’il pourra réaliser ces activités avec vous. Mais cela empêchera également qu’il exprime ses instincts d’une autre façon plus nuisible pour vous et votre entourage, tel que mordre des gens ou déchiqueter vos vêtements.

1) Laisser une fenêtre ou un accès au jardin à disposition pour son chien

Si vous avez la possibilité, laissez une fenêtre accessible pour votre chien afin qu’il puisse regarde à l’extérieur les gens qui passent ou les différents mouvements, d’autant plus si vous vous absentez longtemps de chez vous.

Il pourra alors regarder autant de temps qu’il le souhaite par la fenêtre et faire le guet. Il pourra observer de nombreux mouvements et certains chiens pourront passer des heures à observer ce qu’il se passe à l’extérieur.

Si vous lui offrez la possibilité de rester dans le jardin, il n’en sera que plus heureux car il pourra observer beaucoup plus de mouvements mais pourra également entendre tous les bruits.

Cela est encore plus important si vous avez un chien de berger pour qui l’instinct de surveillance est prédominant.

Toutefois, faites attention à ce que cela ne dérange pas trop votre voisinage ou votre famille si le chien se met à aboyer. Cela peut vite devenir nuisible et dans ce cas, la meilleure solution pour empêcher son chien d’aboyer est de l’empêcher de faire le guet. Cela est dommage mais parfois obligatoire si vous ne voulez pas avoir de problème.

2) Jouer à la balle avec son chien

Ce jeu connu est un excellent moyen de permettre à votre chien d’exprimer son instinct de poursuite.

Lorsque vous lui lancez une balle, un bâton ou un bout de corde, le chien le considère comme une proie qu’il va poursuivre et va ramener au chasseur. Généralement, tous les chiens adorent ça!

Bien évidemment, il vaut mieux apprendre à votre chien à vous le donner plutôt qu’à le garder, sinon vous allez avoir du mal à le lui renvoyer. Pour cela, vous pouvez tenter de récupérer l’objet ou attendre qu’il le dépose par terre et à ce moment vous dites l’ordre « donne » et vous récompensez avec une friandise. Vous répétez cet exercice plusieurs fois, jusqu’à ce qu’il finit par vous donner l’objet dès que vous dites le mot « donne ». Il finira de toute façon par comprendre que s’il ne vous le donne pas, vous ne pourrez pas lui renvoyer à nouveau.

Ce jeu permet en plus à votre chien de se dégourdir les jambes sans que vous n’ayez à courir en même temps que lui. Il existe des lance-balles qui permettent d’envoyer la balle très loin sans avoir à faire un gros effort avec votre bras.

C’est un excellent exercice qui allie donc l’instinct de poursuite et le besoin d’exercice physique.

3) Instincts naturels de chasse : Jouer à cache-cache avec son chien

La différence avec le jeu précédent est que vous ne lui lancez pas, mais vous lui demandez de chercher l’objet.

Vous lui apprenez à aller chercher un objet que vous souhaitez, par exemple des chaussons, des clés ou un journal.

Pour cela, il faut d’abord lui apprendre à ne chercher qu’un seul objet. Vous mettez votre chien dans une pièce puis vous cachez l’objet en le mettant assez bien en évidence au début. Vous récompensez dès que votre chien a trouvé. Vous augmentez la difficulté au fur et à mesure.

J’ai fait une vidéo pour vous expliquer plus en détails le jeu du cache-cache : http://apprendre-a-dresser-son-chien.com/comment-apprendre-le-jeu-du-cache-cache-a-mon-chien/

Cela permet à votre chien d’utiliser son flair comme pour retrouver la proie du chasseur.

Vous pouvez même lui apprendre à vous le ramener, comme s’il s’agissait d’une proie à ramener au chasseur.

4) Jouer à la traction avec son chien

Un autre jeu intéressant est celui de la traction d’un objet ou d’une corde avec son chien. Chacun de vous va tirer de son côté jusqu’à ce que l’un de vous deux cède l’objet.

Vous avez peut-être déjà remarqué deux chiens tiraient sur un objet en grognant ? Dans la nature, les chiens se disputaient ainsi la proie qu’ils avaient attrapée et tuée, afin d’en avoir le maximum pour eux.

Du coup, il arrive fréquemment que l’objet finisse par s’arracher. A moins que vous laissiez votre chien gagner à chaque fois que vous jouez à ce jeu avec lui.

Les bouts de corde sont donc parfaits pour ça car ils s’abiment difficilement. Si ce sont des peluches et que le jeu se fait avec d’autres chiens, soyez sûr que leur durée de vie va être limitée.

Ce jeu est toutefois à limiter si votre chien à tendance à mordre facilement. Il vaut mieux le faire avec des chiens calmes qui maîtrisent leurs morsures.

5) Le jeu du déchiquetage

Cela rejoint un peu le jeu précédent. Cependant, le chien s’amuse tout seul. L’idée est de lui donner un objet qu’il peut facilement déchiqueter.

Evitez donc tout objet auquel vous tenez ou les peluches de vos enfants.

Votre chien va alors s’amuser à le secouer et le déchiqueter comme s’il s’agissait d’une proie qu’il secoue pour finir de le tuer et qu’il déchiquette pour pouvoir manger la viande à l’intérieur.

Faites attention aux peluches si votre chien a tendance à avaler les bouts de mousse ou de coton à l’intérieur. Cela peut être dangereux. Evitez aussi les vêtements si vous ne souhaitez pas que votre chien confonde avec vos vêtements que vous avez oubliés de ranger. J’en ai fait l’expérience et ce n’est pas très agréable de se retrouver avec des vêtements ou des chaussures tous neufs en mille morceaux dans le salon.

L’idéal est de vider la peluche ou de prendre un objet creux et facilement déchiquetable et d’y intégrer des croquettes ou des bouts de viande. Cela ressemblera encore plus à une vraie proie et votre chien sera content d’avoir des friandises.

chiens-dechiquetage

6) Activité de troupeau

Ce n’est pas à proprement parler un jeu, mais plutôt une activité qui se fait dans un endroit prévu et encadré par un professionnel.

Il s’agit d’apprendre à votre chien à diriger un troupeau d’animaux (moutons, canards…) en utilisant tous ses instincts de garde.

Cette activité est généralement plus adaptée aux chiens de type berger car ils ont des instincts beaucoup plus développés pour ce travail.

Il existe sûrement d’autres jeux ou d’autres variantes qui permettent à votre chien d’utiliser ses instincts naturels de chasse. Mais vous pouvez déjà commencer par ceux-là car ce sont les plus accessibles, mis à part l’activité de troupeau.

En apprenant à votre chien à jouer à tous ces jeux, vous ne pourrez que le rendre plus heureux. C’est le but, n’est-ce pas ?

Si vous avez des questions ou des remarques à faire, n’hésitez pas à les écrire dans les commentaires ci-dessous. Cliquez sur j’aime et partagez l’article si vous avez aimé et que vous voulez en faire profitez à un maximum de personnes.

Crédit/Photo : Magali Le Roux

Avez-vous d’autres jeux pour développer l’instinct naturel de chasse de votre chien ?

Mon chien est-il bien ou mal éduqué ?

Mon chien est-il bien ou mal éduqué ?

 

Article rédigé par Magali Le Roux, passionné par l’éducation canine et le comportement de nos amis à quatre pattes, également auteure du site « Apprendre à dresser son chien ».

Mon chien est-il bien ou mal éduqué ? On parle souvent de bonne ou mauvaise éducation chez un chien. Mais qu’est-ce qu’une bonne ou mauvaise éducation finalement? Je vous expose dans cet article mon point de vue sur la question. Et je vous invite également à partager votre avis dans les commentaires.

Qu’est-ce qu’une bonne et une mauvaise éducation ?

Je me suis posée la question récemment car j’ai eu l’occasion de garder plusieurs chiens et je me suis rendue compte que je n’arrêtais pas de penser qu’une grande majorité des chiens étaient mal éduqués. Et bien entendu je trouvais que ma chienne était particulièrement bien éduquée pour son âge. Puis j’ai réfléchi à ce sujet et j’ai comparé les chiens et je me suis aperçue que je me trompais en disant qu’ils étaient mal éduqués. En fait c’est un point de vue très subjectif. J’ai donc décidé de vous exposer ma réflexion et mon opinion à ce sujet.

D’après le dictionnaire du Larousse, la définition de l’éducation, adaptée au cas du chien, est la suivante : “connaissance et pratique des bonnes manières, des usages de la société ; savoir-vivre.”

Il s’agirait donc d’enseigner les bonnes manières à son chien.

Mais les bonnes manières sont différentes selon les familles dans lequel le chien évolue. Chez une famille, un chien qui monte sur un canapé n’est pas forcément un chien mal éduqué. Au contraire, dans d’autres familles, cela est inacceptable dans l’éducation du chien. De même, un chien qui aboie pour prévenir qu’un individu a tapé à la porte est un signe de bonne éducation pour certains alors que pour d’autres, il n’a aucune raison d’aboyer et il faudrait l’éduquer à ne plus aboyer.

Je pense donc que les différents faits sur lesquels un chien doit être éduqué dépendent de ce que son maître veut obtenir de lui et de ce qu’il accepte qu’il fasse. Si par exemple, il souhaite en faire un gardien de maison, le chien a tout intérêt à être éduqué pour aboyer lorsqu’une personne pénètre la maison. Si on aime avoir son chien près de soi le matin au réveil, on peut tout à fait autoriser le chien à venir sur le lit.

Personnellement, pour contrôler la situation dans ce cas-ci, je n’autorise pas à ma chienne Isis à monter toute seule sur mon lit. Mais si elle met ses pattes sur le rebord, je décidé ou non de la prendre pour la mettre sur mon lit. Comme ça je suis libre de l’avoir sur mon lit ou non.

chien sur le canapé

Mon chien est-il bien ou mal éduqué ?

Cette question est la suite logique de la signification du terme éducation exposée ci-dessous.

Je vous propose de vous poser la question suivante : que souhaitez-vous autoriser à votre chien et que souhaitez-vous lui interdire?

Voulez-vous avoir un chien qui se colle à vous lorsque vous mangez et à qui vous donnez de temps en temps de la nourriture? Ou au contraire, souhaitez-vous qu’il reste dans son coin quand vous mangez afin d’éviter qu’il ne vous dérange? Souhaitez-vous avoir un chien qui vous ramène la balle quand vous lui envoyer et vient la poser devant vous ou, au contraire, cela vous est égal qu’il vous la rapporte ou non? Voulez-vous un chien qui aboie ou n’aboie pas ?

A partir du moment où vous avez défini clairement ce que vous attendez de votre chien et de ce que vous voulez lui autoriser ou lui interdire, vous pouvez alors dire si vous considérez votre chien comme bien éduqué ou s’il a encore de nombreux progrès à faire. Bien entendu, il peut donc être bien éduqué pour vous mais mal éduqué pour une autre personne.

Pour résumer, je pense qu’en réalité, l’éducation d’un chien ne signifie pas de lui interdire ou de lui autoriser ce qui est considéré comme bien ou mal par la majorité des gens et par les professionnels. Je pense que l’éducation d’un chien dépend du fait que votre chien soit agréable ou non pour vous au quotidien. Si certains actes de votre chien, comme aboyer ou tirer sur la laisse en promenade, ne vous dérangent pas ou même vous plait, vous pouvez tout à fait l’autoriser à les faire. Si ces actes sont désagréables pour vous au quotidien et que vous ne les appréciez pas, dans ce cas il vaut mieux interdire à votre chien de les faire.

L’éducation de votre chien dépend donc de ce qui est agréable pour vous et de ce qui est désagréable.

Un chien n’est jamais parfaitement bien éduqué

Je souhaite vous partager également un point important concernant l’éducation de votre chien.

Votre chien a beau être parfaitement éduqué à vos yeux, il reste un animal et vous ne pouvez pas prédire toutes ses réactions à 100%.

Même s’il réalise très bien un exercice ou ne monte jamais sur le canapé par exemple, cela ne veut pas dire qu’il ne le fera plus jamais. Si on prend l’exemple du canapé, il peut arriver qu’un jour, il décide de monter dessus malgré vous, parce que son copain est monté dessus ou bien parce qu’il a peur de quelque chose et il se sent plus en sécurité en hauteur.

J’ai d’ailleurs eu l’expérience récemment. Ma chienne reste toujours près de moi lorsque je la promène derrière chez moi et elle répond quasi instantanément à mon rappel, bien que ce ne soit pas encore parfaitement acquis. Un jour, j’ai fait ce même chemin avec un ami qui avait également laissé son chien sans laisse. Son chien a soudainement décidé de partir. Je n’ai pas vu s’il avait eu peur de quelque chose ou autre, mais ma chienne l’a suivi. Malgré mes nombreux rappels, elle ne m’a pas obéi et a fini par revenir lorsque l’autre chien est revenu. J’ai eu très peur qu’ils partent en direction de la grande route fréquentée par les voitures.

Cet exemple est donc une preuve que, même si on pense avoir le contrôle sur son chien et l’avoir suffisamment éduqué, on n’est pas à l’abri qu’un jour il décide de nous désobéir. Il reste un animal avec des émotions et certaines situations peuvent l’inciter à vous désobéir.

Faites donc toujours attention aux éventuelles réactions que peut avoir votre chien.

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez donner votre opinion sur le sujet de l’éducation d’un chien, n’hésitez pas à ajouter un commentaire ci-dessous.

Si vous avez aimé cet article, merci de cliquer sur j’aime.

Pin It on Pinterest