La dominance chez le chien et notion de hiérarchie

Note : cet article participe au carnaval des articles organisé par le blog primitif addict sur le thème « La dominance chez le chien ».

De nos jours, malgré des découvertes récentes, nous avons tendance à encore comparer le chien à un loup. Et donc d’utiliser le modèle social du loup comme référence pour éduquer nos chiens. La ressemblance entre le loup et le chien est frappante ! Autant qu’entre le singe et l’homme. Pourtant les deux espèces sont différentes. Elles ne doivent pas être abordées de la même manière. Le loup et le chien ont certainement un ancêtre commun mais 100 000 ans d’évolution les séparent. Voyons ensemble les notions de dominance et de hiérarchie chez le chien.

Sommes nous encore dans les années 40 ?

La théorie du chef de meute et du loup alpha est apparut dans les années 40. Cette étude fût la première. Très courte, elle n’avait pas observé correctement le modèle social du loup. Cette étude avait également pris beaucoup de raccourcis pour expliquer certains comportements. Et ce n’est pas tout ! Cette étude a vu sa transposition au modèle chien-loup, chien et chien, et entre l’homme et le chien.

Les conséquences sur l’éducation de nos chiens sont devenues dramatiques. Utiliser ce modèle pour l’éducation de nos chiens conduit à l’abandon ou à l’euthanasie. Voyons pourquoi.

Au début du blog, je pensais ce modèle comme modèle véritable. Grâce à quelques personnes, dont l’auteur du blog culture chien, j’ai pris conscience que ce modèle n’était pas le bon. Je me devais de penser différemment.

La dominance intra-spécifique chez le chien.

La dominance intra-spécifique concerne la dominance entre les chiens. La hiérarchie est présente chez le chien mais uniquement entre eux. Autre chose surprenante : un chien dominant ne l’est pas en permanence. Cela dépend uniquement des situations qu’il rencontre. La plupart du temps, la dominance s’exprime pour des besoins élémentaires, comme la nourriture ou la reproduction. Cela reste périodique et dépend de l’environnement.

« Aucun chien n’est dominant permanent.
Aucun chien n’est dominant dans l’absolu, sans avoir de congénères à dominer.
Aucun gène de la dominance n’existe.
Aucune race de chien n’est plus dominante qu’une autre. » Laurent Metzer

La dominance inter-spécifique c’est quoi ?

Le terme dominance inter-spécifique signifie l’inverse du terme intra-spécifique. Elle définit des relations de dominance et de hiérarchie entre deux espèces différentes. Ici, nous parlons de l’homme et du chien. Pour le moment, aucune étude ne prouve la présence de dominance inter-spécifique entre nos deux espèces. J’imagine que le chien est suffisamment intelligent pour savoir qu’il n’est pas un humain. Ou sommes nous assez débile pour croire que nous sommes des chiens ? Hummm. Je plaisante :).

Ce que je remarque souvent chez certain maîtres, c’est de vouloir imposer leur force physique sur leur chien pour montrer au chien qui est le patron ! En gros lui montrer qui est le chef de meute. Cette interaction avec le chien est lourde et inutile.

Cela n’étant pas prouvé (dominance inter-spécifique), j’ai exclu cette théorie de ma tête et je me suis mis à observer mon chien.

Conséquence de l’amalgame sur la dominance et l’éducation de nos chiens.

Avant, je pensais qu’il ne fallait pas donner à manger à son chien en premier. Je pensais que seul le mâle dominant devait manger en premier, donc moi, son maître. Chez le loup, c’est le dominant qui mange en premier car il doit être en forme pour protéger sa meute. Mais je vous le rappelle, le chien n’est pas un loup ! Avant, le chien mangeait souvent les restes de table de ses maîtres et il n’avait que ça à manger. Voilà d’où vient cette habitude. Personnellement, j’ai changé ma façon de faire et je donne de façon aléatoire à manger à mon chien : des fois avant et d’autres fois après moi. Ça ne change strictement rien sur son comportement.

Mon chien veut sortir le premier quand je suis devant la porte d’entrée. Il veut me dominer ? Franchement non, il a juste super envie de p**** et de ch*** ! Moi aussi je serais le premier devant la porte dans son cas ! Son excitation reste problématique ? Demandez-lui alors de s’asseoir et attendez qu’il se calme avant de sortir pour la promenade.

Mon chien aime les positions en hauteur. C’est un dominant ? Non c’est un curieux ! On interdit souvent le canapé car on pense que le chien veut dominer s’il est sur le canapé. En réalité, le canapé, c’est juste plus confortable que le carrelage. Mon chien Freesby n’a pas le droit d’aller sur le canapé, non pas que je considère la règle du dominant-dominé, mais juste parce qu’il met de la terre partout ! Il allait sur le canapé pendant notre absence ? Pour résoudre le problème, je lui ai donné un mini-canapé ! Plus de problème depuis !

dominance canapé

Mon chien grogne quand je le pousse du canapé. Il veut me dominer ? Non, il n’est juste pas content d’être dégagé comme ça ! Et puis moi aussi, je grogne quand ma femme me pousse du canapé ;). En réalité le chien manifeste son mécontentement.

J’espère que cet article vous a plu. Je remercie encore une fois l’auteur du blog  http://adcanes.fr/ et Laurent Metzer pour leur article de qualité sur la hiérarchie et la dominance. Depuis que je pense autrement, la relation entre mon chien et moi n’inclut plus de violence.

Conclusion :

Devenez le leader, le guide ! Mais pas un dominant qui impose sa violence. Faites accomplir un ordre avant chaque repas (ou action), comme le assis. Pareil quand il veut sortir le premier. Ainsi il comprendra que c’est vous qui possédé les ressources du foyer ;).

Comment choisir un bon éducateur canin ?

Comment choisir un bon éducateur canin ? Lorsqu’on adopte un chien et surtout quand c’est le premier, il est indispensable d’avoir des conseils. Chaque chien est différent mais des comportements reviennent souvent. Un professionnel peut vous aider à comprendre votre chien et vous aider à résoudre les problèmes rencontrés.

Votre éducateur canin permettra entre autres de sociabiliser votre chiot, vous pourrez également rencontrer d’autres propriétaires de chiens et échanger sur vos difficultés. Choisir un éducateur canin compétent n’est pas choses facile… Pour moi de nombreux éducateur son restés sur des méthodes traditionnelles et utilise la peur, l’intimidation et la force sur les chiens. A fuir absolument…

Caractéristiques d’un bon éducateur canin :

Chaque éducateur canin aura des approches différentes dans l’éducation canine. Repérons les bonnes approches pour le chien et le maitre.

Un éducateur canin doit être amical et ouvert.

Le formateur devrait être approchable et disposés à répondre à toutes les questions. J’ai dit toutes les questions ! L’éducateur canin est payé à l’heure mais si vous avez des questions il doit être disponible et vous répondre, même si c’est plus l’heure.

L’éducateur canin doit vous fournir des indications claires.

En fonction des difficultés que vous rencontrés l’éducateur canin doit vous indiquez les exercices à suivre. Les exercices se feront entre vous et votre chien ! L’éducateur canin n’est pas la pour éduquer votre chien à votre place. Les leçons doivent être facile à comprendre avec un objectif clair ! Résoudre votre problème ! Idéalement, l’éducateur devrait vous fournir des fiches de suivit pour connaitre la progression de votre chien.

Il démontre les exercices par des exemples.

L’éducateur devrait être capable de démontrer les exercices, de préférence avec un chien qui ne connait pas le comportement en particulier. A défaut avec son chien.

Il devrait y avoir suffisamment de temps pour pratiquer les exercices avec votre chien pendant la séance et aussi pour que vous puissiez poser des questions. Et tout le monde devrait obtenir des instructions personnelles pour affiner vos techniques et répondre à tous les problèmes. Les séances chez un éducateur peuvent être collective et individuel. Je préfère les séances collective à 80% et 20% en individuel pour peaufiner et corriger l’apprentissage.

Pour savoir si l’éducateur canin vous correspond je vous conseille d’assister à une séance collective.  Vous devriez être à l’aise avec l’instructeur et les méthodes qu’il ou elle utilise pour former votre chien.

Fuir le mauvais éducateur canin ? Les signes.

Voici quelques signes qui doivent vous alerter sur l’éducateur professionnelle que vous avez en face de vous.

Méthodes de formation dépassées.

Un éducateur ne devrait jamais employer des méthodes qui vous m’êtes mal à l’aise ou qui sont nocif pour votre chien. On constate encore énormément d’éducateur recommander le collier étrangleur pour l’apprentissage de la marche en laisse sans tirer. C’est une méthode traditionnelle qui inflige de la souffrance à votre chien, alors qu’il y a des méthodes positives qui sont plus performante. Je préfère une méthode douces, c’est plus agréable pour moi et mon chien !

etrangleur-interdit

Garanties sur la formation

Personne ne peut véritablement garantir que votre chien sera bien éduquer après les séances. En revanche si les difficultés persistent, l’éducateur canin doit être présent et capable de vous orientez vers un confrère. Quelques fois ça change tout.

Pas d’exigences de vaccination pour l’école des chiots.

Les chiens doivent avoir leur vaccin à jour. C’est indispensable pour les séances collectives et encore plus pour les écoles des chiots ! Assistez à une séance et posez des questions.

Conclusion :

Avec ces quelques conseils, vous devriez être capable de choisir un bon éducateur canin qui respect le chien. Pour connaître les éducateurs qui éduquent les chiens en renforcement positif, il y a l’annuaire du MFEC. Le MFEC a pour objectif de promouvoir l’utilisation de méthodes amicales et positives dans l’éducation et la rééducation comportementale de l’animal de compagnie.

éducateur canin

Avez vous des questions ? Posez-les dans les commentaires.

 

Mon chien est agressif au moment de la gamelle, que faire ?

Vous avez un chien agressif au moment du repas ? Votre chien montre les dents ou grogne lorsque vous approchez sa nourriture ? Observons ensemble d’où vient ce comportement. Garder la nourriture est un instinct naturel qui découle de son comportement de chien sauvage. Lorsque d’autres animaux sont une menace, le chien gardera sa nourriture pour survivre. Cette agressivité concernant la nourriture existe chez tous les chiens et peut être déclenchée si un chien se sent menacé pendant qu’il mange.

Voici quelques idées pour aider à prévenir ou arrêter un chien agressif au moment du repas. Si vous êtes propriétaire d’un chien agressif et qu’il est déjà devenu trop dangereux de s’approcher de lui quand il mange. Consultez un spécialiste du comportement canin avant d’essayer ces techniques !

Comment empêcher son chien de devenir agressif pendant son repas ?

Une fois que le comportement à fait surface, les propriétaires de chiens agressifs sont souvent démunies. On ne sait plus quoi faire… Pour cette raison, il est impératif de prévenir le comportement avant qu’il ne commence. Voici quelques moyens efficaces pour réduire l’apparition de l’agressivité pendant le repas.

Restez prêt de votre animal quand vous le nourrirez.

Caresser doucement votre chien lorsque vous lui mettez sa gamelle de nourriture. Puis laissez le manger. Cela renforce la confiance de votre chien et lui permet de devenir à l’aise avec votre présence lors de ses repas. Commencez toujours le repas par quelque chose d’agréable pour lui.

Jetez un meilleur aliment (hummm) dans sa gamelle pendant qu’il mange.

Lorsque votre chien mange, marchez autour de lui et lancez un aliment de meilleur goût dans sa gamelle de croquette. Si votre chien mange des croquettes, lancez lui un morceau de viande cru par exemple ! C’est beaucoup plus appétissant que sa ration habituelle ! Soyez sûr que c’est plus savoureux que sa ration régulière, c’est vous qui connaissez votre chien mieux que moi. Faites l’exercice pendant un mois, à chaque fois que quelqu’un passe ou s’approche de sa gamelle, lancez lui le BONUS (appelons-le ainsi) ! Le chien comprendra qu’a chaque fois que quelqu’un s’approche de sa gamelle une chose agréable se produit !

Nourrir le chien dans différents endroits.

Si votre chien est un chien qui protège une pièce. Un chien de garde par exemple. Ne le nourrissez pas dans la pièce qu’il défend. Si vous le faites votre chien sera sur ses gardes et ne pourra pas manger calmement. Ça augmente ses chances d’être agressif. On observe souvent se comportement chez les chiens qui mange et vive dans le garage de la maison. Pour éviter cela, rien de plus simple, on donne le repas du chien ailleurs ! Faites le dans différentes pièces de la maison. C’est tout bénef pour le chien, car dans le cas ou vous voyagez beaucoup, il sera habitué.

Comment arrêter l’agressivité de votre chien au moment des repas ?

Si votre chien est plus âgé et qu’il déjà développé des tendances agressives autour de la gamelle, il y a plusieurs moyens d’inverser le comportement. Voici deux techniques pour vous aider à démarrer. Encore une fois, si votre chien est trop dangereux autour du repas, consultez un comportementaliste professionnel.

Retirez la gamelle quand il ne mange pas.

Et lorsque que le moment est venu de le nourrir, placez la gamelle vide au sol. Il va se jeté dessus et… pas de chance c’est vide ! Il se tournera alors vers vous. A ce moment la, mettez des petites quantités de croquette dans sa gamelle et tourner autour de lui. Passez à quelques mètres, quand il a fini, revenez en arrière et placer une autre petite quantité dans sa gamelle. Répétez cette opération jusqu’à ce que votre chien est fini de manger, puis retirer son bol de nourriture jusqu’au prochain repas. Faites le de façon progressive. Votre chien ne changera pas de comportement du jour au lendemain. Il a besoin de s’entrainer.

Nourrissez votre chien à la main.

Si votre chien est trop protecteur de la gamelle, retirer la complètement. Nourrissez votre chien avec votre main. Une fois qu’il est à l’aise avec cette nouvelle façon de manger, demandez-lui de manger dans votre main alors que vous tenez sa gamelle dans l’autre main. Cela vous permet de réintroduire la gamelle et de garder le contrôle. Puis tenez sa gamelle et mettez la nourriture dans celle-ci. Procédez de façon progressive sur 1 semaine.

Ne punissez jamais un chien qui est agressif pendant le repas. La punition est souvent ce qui cause ce problème de comportement, et cela ne fera qu’empirer les choses. Votre chien à besoin d’être à l’aise avec vous. Ensuite il vous fera confiance au sujet de la nourriture.

Avez vous un chien agressif au moment de son repas ?

Le déménagement et le chien, comment le préparer sans stress ?

J’ai déménagé plusieurs fois mais une seule avec mon chien. Pour un chien, le déménagement est un événement stressant, d’autant que nous sommes nous mêmes tendus et angoissés. Les préparatifs sont longs et fatigants. Bref le déménagement c’est la galère pour tout le monde !

Le chien observe tous vos mouvements, est derrière chacun de vos pas. Il comprend bien qu’un grand changement se prépare, inéluctable, qu’il ne peut que subir… Le jour “J”, épuisé, alors que votre attention est entièrement accaparée par la logistique du déménagement, votre toutou se sent délaissé.

Cette période de transition peut engendrer des comportements passés disparus, comme détruire (mon chien a lacéré le papier peint du vestibule !), uriner de façon intempestive, hurler en votre absence… Autant de réactions temporaires qui témoignent de son mal-être et de ses efforts d’adaptation.

Alors comment préparer votre chien à un déménagement ?

Voici quelques suggestions pour déménager dans les meilleures conditions :

  1. Faites les préparatifs dans le calme. « La musique adoucit les mœurs »… alors écoutez un peu de musique, douce de préférence, en emballant vos affaires ! Votre chien ressentira votre concentration sereine, et s’apaisera.
  2. Ne mettez pas votre chien à l’écart des préparatifs. Faites les cartons en sa compagnie. Mais veillez à l’occuper, en lui donnant un os à mâcher par exemple, afin qu’il ne freine pas votre activité, ni n’entrave vos allées et venues. Bien sûr, n’omettez pas la récompense s’il reste sage.
  3. D’un logement à l’autre, emmenez-le, afin qu’il prenne part aux divers voyages ou transports et ne souffre pas de votre absence.
  4. Des travaux dans le nouveau logement ? Emportez votre chien et installez-le dans la pièce qui lui sera dédiée. N’oubliez pas de prendre ses affaires : des jouets et couvertures avec son odeur, sans négliger nourriture et eau !
  5. Le jour “J” si possible confiez-le à des gens qu’il connaît et apprécie.
  6. Et pendant la grande joie du déballage faites le participer ! Les chiens aiment particulièrement déchiqueter les cartons, mordiller les papiers-bulles… Partie de plaisir très amusante et distrayante pour le maître également !

cocker anglais en plein déménagement

Le déménagement et le chien ? Evitons le stress du nouvel environnement.

Ouf l’emménagement est terminé ! Super, la routine revient, métro, boulot et… gros dégâts à la maison !!! Oh, zut, non, il était pourtant calme avant !

Effectivement, le chien peut développer un gros stress une fois seul dans son nouvel environnement, résultat il évacue comme il le peut : aboiements intempestifs, destruction ! Sauf si vous l’attrapez sur le vif, ne corrigez pas votre animal s’il dégrade, il est déjà trop tard ! Placez-le dans une pièce calme, avec un minimum d’objets avant votre départ. Arrangez-lui un coin douillet : sa couverture, son « doudou » préféré et un os à mâcher.

Si votre logis possède un jardin, familiarisez-le avec ce domaine, en laisse ou non, selon l’état de la clôture.

Vous devez l’aider à apprivoiser son nouveau milieu afin d’endiguer le syndrome de désorientation.

Veillez également au changement de climat : si les écarts de température ne sont pas toujours conséquents, le taux d’humidité, et/ou la prolifération de petites bêtes désagréables peut perturber la qualité de vie de votre chien.

Si vous avez aimé mon article cliquez sur “j’aime” et partagez-le.
Vous pouvez également laisser un commentaire et je vous répondrai !

De plus vous pouvez dorénavant vous inscrire à ma newsletter ! 😉

Qui connait le “Pense-Bête” ? Le journal intime de votre chien !

Qui connait le “Pense-Bête” ? Le journal intime de votre chien !

C’est avec beaucoup de plaisir que je vous présente le “Pense-Bête“: le premier journal intime de votre chien ! Pour note, il existe aussi pour les chats.

Lorsque que j’ai adopté Freesby, mon cocker, j’ai commencé un cahier un peu similaire pour y consigner toutes les informations le concernant. Franchement… c’était artisanal et pour vous dire la vérité : moche !

Alors quand j’ai découvert le “Pense-Bête”, je me suis dit : “Voilà, enfin ce que je recherchais !” Je n’ai pas hésité une seconde et je me le suis procuré : il est disponible sur le site : www.journal-pense-bete.fr

Journal intime pour chien et chat : le Pense Bête

Son auteur, Virginie Gauguet (sur la photo avec son chien dénommé Hybride) a vraiment mis beaucoup de passion cet ouvrage. Il est bien construit, ludique, et surtout, pratique !

Vous pourriez ainsi confier votre chien (ou chat) avec son carnet « secret », qui compilerait absolument tout, ses goûts alimentaires, ses loisirs préférés, ses habitudes, ses aversions…

Un réel atout pour la personne qui garderait vos animaux !

Le Pense Bête Le Pense-Bête en pratique comment ça fonctionne ?

Le Pense-Bête aborde des sujets aussi variés que  le profil, le comportement et la nature profonde de l’animal, mais également ses tics et penchants, son alimentation et ses soins, ou encore des anecdotes de son quotidien. Une partie concerne les aspects pratiques et affectifs de la relation maître-animal. Rien n’a été oublié !

Les questions, rédigées avec une grande connaissance des animaux et un ton délibérément drôle et décontracté, sont souvent à choix multiples. Elles ont pour but d’aider le maître à faire le point sur la vie avec son compagnon et à le sensibiliser sur certains de ses aspects.

Les suppléments avantageux du Pense-Bête sont le calendrier de suivi et la pochette pouvant recevoir le passeport de l’animal et autres documents (papier du Lof, n°identification etc…)

Pense Bête chien et chat Un réel engagement pour la protection animal. Le Pense Bête !

Par ailleurs, ce journal intime de votre chien participe à la protection animale puisque l’auteur, Virginie Gauguet, reverse une partie des bénéfices des ventes du Pense-Bête à des associations pour la défense et la préservation des animaux.

A propos de Virginie :

Virginie Gauguet, propriétaire de Hybride (dogue allemand), Plouchp (chat noir) et Mille savates (cheval pur sang anglais), est une amoureuse du monde animal.

Après avoir travaillé dans le dressage animalier pour le cinéma et la télévision, elle a enquêté pour des organisations pour la sauvegarde des animaux. Forte de ses expériences, elle vient dʼécrire un premier livre concept destiné aux propriétaires de chien et de chat.

Son Pense-Bête disponible sur le site : www.journal-pense-bete.fr

Pour que vous puissiez rire… voici mon ancien Journal intime artisanal ! Je lui préfère largement le Pense-Bête !

Journal intime artisanal

Pour note : Le célèbre site Wamiz organise un concours pour gagner un Pense-Bête, alors foncez ; vous avez jusqu’au 3 février pour y participer : Gagnez un journal intime pour votre animal !

Si vous avez aimé mon article cliquez sur “j’aime” et partagez-le.
Vous pouvez également laisser un commentaire et je vous répondrai !

De plus vous pouvez dorénavant vous inscrire à ma newsletter ! 😉

Pin It on Pinterest