Le facteur et le chien : une relation étrange, sont-ils timbrés ?

Le facteur et le chien : une relation étrange, sont-ils timbrés ?

En cette période de fin d’année, nos facteurs ont énormément de distribution à faire ! Le risque est plus élevé pour le facteur de se faire mordre par un chien. Chaque jour trois facteurs se font mordre en France. Cela va du petit pincement à la morsure profonde. Le chiffre est énorme !

La poste prend très au sérieux les risques de morsure. En effet d’après les derniers chiffres, la deuxième cause d’arrêt de travail est la morsure d’un chien, la première cause étant les accidents de la route avec les vélos et les cyclomoteurs.

Des stages ont été mis en place pour prévenir au maximum les morsures. Les stages permettent aux postiers d’avoir la bonne attitude face à un chien. Une bonne chose car les morsures de chien ne sont pas à prendre à la légère.

Rappel : “En raison des multiples risques (traumatique et infectieux viral et bactérien) toute personne mordue doit immédiatement se rendre au service d’accueil des urgences de l’hôpital le plus proche. ”

L’habit ne fait pas le moine, pourquoi mon chien est agressif avec le facteur ?

Tout d’abord, ce n’est pas l’uniforme des postiers qui déclenche chez le chien un comportement agressif. Il arrive encore de lire cela sur internet ou d’entendre des éducateurs canins le dire. On pourrait observer le même comportement avec une personne qui aurait chaque jour une tenue vestimentaire différente.

De plus, l’uniforme d’un postier n’est pas le même d’un pays à un autre, et le problème est mondial.

Pourquoi cette agressivité ? Le chien et la notion de privilège.

Il y a trois choses importantes pour un chien. Les trois domaines sont essentiels à la survie de l’individu et de l’espèce.

Ils sont :

  1. La gestion des ressources
  2. La gestion de l’espace
  3. La gestion de la sexualité

Même si la notion de territoire n’est pas vraiment adaptée pour le chien, car nous ne le laissons pas choisir son territoire. Il n’empêche que le jardin est un espace qu’il connait et dont il maitrise les moindres recoins. Ce territoire appartient à son groupe (humain + chien) et à personne d’autre. Cela est la même chose pour un appartement. Pour lui c’est naturel de protéger son espace. Or tous les jours, un inconnu vient près de son territoire, balance un objet dans une boite aux lettres en faisant toujours le même bruit. De plus, il fait cela toujours à la même heure et rapidement !

Tenterait-il de prendre possession de notre territoire ?

L’apprentissage chez le chien : “essai-erreur”

Le chien comme de nombreux mammifère apprend par essai-erreur. Par exemple l’humain apprend à marcher après 2000 tentatives. Il effectue donc 2000 tentatives ou il a appris à ne pas marcher correctement.

Chez le chien, c’est la même chose. Il apprend de ses erreurs et de ses réussites. Il effectue des associations d’expériences.

En faisant ça, c’est bien = je recommence.
En faisant ça, c’est nul = je ne recommence pas !

Le facteur et le chien c’est toujours le même scénario.

Pourquoi votre chien n’aime pas le postier ?

Revenons à notre postier ! Lorsque le postier se présente tous les jours à la même heure et fait tout le temps le même rituel insupportable pour le chien. Le chien s’adapte. Au début, il aboie quelques fois et comme par magie le postier s’en va. Le chien pense qu’il a réussi à faire fuir l’intrus. Le lendemain, ça recommence ! Le chien aboie beaucoup plus et plus fort ! Et ainsi de suite.

Si j’aboie sur cet intrus fuit = Je recommence.

Tous les jours, le comportement est renforcé, et le chien est de plus en plus frustré, car c’est répétitif. Un jour il finira par mordre pour faire comprendre à l’intrus (le facteur) de ne plus jamais revenir ici !

D’ailleurs, ce n’est pas parce que votre chien n’a pas mordu qu’il ne mordra jamais. Dans le prochain article nous verrons ensemble des méthodes simples pour améliorer la relation entre votre facteur et votre chien.

Avez-vous un chien qui aboie sur le facteur ? Décrivez-moi son comportement dans les commentaires ci-dessous.

Crédit photo : Tinka– stock.adobe.com

Mon chien à la plage : conseils et précautions

Mon chien à la plage : conseils et précautions

Mon chien à la plage : Vous partez avec votre petit compagnon au bord de la mer ? C’est une très bonne chose. Vous allez probablement passer d’excellents moments avec lui, et il sera toujours mieux avec vous en vacances que dans un hôtel pour chien ou autre résidence de vacances pour les animaux.

Freesby connait bien la plage, il adore ça. Depuis Nantes nous sommes à 45 min des plages les plus proches.

Votre chien comme Freesby va beaucoup apprécié la plage, ceci étant quelques précautions s’imposent …

Avant de partir à la plage avec votre chien :

Vérifiez que la plage ou vous emmenez votre chien est bien autorisée aux animaux. Faites de même avec l’hôtel ou vous résiderez et les endroits que vous fréquenterez. Des guides recensent chaque année les bonnes adresses à destination des familles ayant des chiens.

Si vous partez à l’étranger, renseignez-vous sur la législation locale et sur les démarches que vous aurez à effectuer pour voyager avec votre chien. Emmenez systématiquement son carnet de santé et ses documents administratifs. Si votre chien n’est pas tatoué, ni pucé (et même s’il l’est), mettez lui un collier avec un numéro de téléphone ou vous serez joignable sur votre lieu de vacances.

Emmenez avec vous quelques affaires à votre chien: un jouet, sa gamelle, son panier, son plaid éventuellement et bien sûr son traitement vétérinaire s’il en a un.

Vérifiez que votre chien soit bien à jour de ses vaccinations. S’il ne supporte pas les transports, demandez à votre pharmacie un médicament approprié.

Traitez le aussi contre les parasites.

un cocker a la plage

Sur le bord de la plage avec votre chien :

Surveillez votre chien sur la plage pour qu’il n’importune personne. Ne le laissez pas aboyer ou effrayer des gens, c’est une question de savoir-vivre. S’il fait ses besoins sur la plage, ramassez-les.

Faites un coin d’ombre pour votre chien et laissez-lui une gamelle d’eau en permanence à disposition afin d’éviter un coup de chaleur ou de la déshydratation. Nourrissez- le un peu moins que d’habitude. Si possible, allez à la plage le matin ou en fin d’après-midi. En cas de début de coup de chaleur, mettez-lui un linge mouillé sur le corps. Ne le laissez pas jouer sans arrêt ou de manière trop intense.

Si votre chien se baigne dans l’eau salée, rincez le soigneusement et séchez le soigneusement, en particulier l’intérieur des oreilles (pour ne pas qu’il souffre d’infection). En effet un chien peut en se léchant et absorber une grande quantité de sel. Evitez aussi de jouer avec lui à des jeux susceptibles de lui faire boire la tasse. Pour cette même raison, évitez de lui faire rapporter une balle qui se gorgera d’eau de mer et préférez les jeux de frisbee par exemple sur le sable.

Surveillez le pendant la baignade afin d’éviter qu’il ne se noie.

Traitez votre chien régulièrement contre les parasites et ne les laissez pas se faire trop piquer par les moustiques.

Pour cette raison, il ne devrait jamais dormir dehors.

Avez vous des questions concernant votre chien à la plage ?

Les maladies courantes chez le chien

Quelles sont les maladies courantes chez le chien ? Il arrive malheureusement que nos compagnons à quatre pattes soient malades. Il est utile d’ailleurs de souscrire à une mutuelle pour chien pour ne pas à avoir à hésiter une seconde avant de l’emmener chez le vétérinaire ou à la clinique vétérinaire. Avez vous une mutuelle pour chien ? En effet, les frais de vétérinaires peuvent être très onéreux.

A titre d’exemple voici quelques frais vétérinaire pour les chiens :

– Une simple consultation chez le vétérinaire peut coûter entre 40 et 70 euros.

– Des analyses en laboratoire peuvent coûter entre 50 et 130 euros.

– L’ablation d’un kyste peut coûter entre 170 et 230 euros.

– L’ablation de tumeurs mammaires peut coûter entre 550 et 700 euros.

– L’opération en cas de torsion de l’estomac peut coûter entre 450 et 550 euros.

– Une rupture des ligaments croisés (traitement complet) peut coûter environ 1500 euros.

– Les séances de radiothérapie peuvent coûter entre 100 et 1700 euros.

Et évidemment la douleur de votre chien ne se chiffre pas.

Mieux vaut donc déceler les maladies les plus courantes chez le chien et les prévenir.

En règle générale, donnez à votre chien une nourriture qui lui est adaptée (nourriture pour chiens exclusivement), faites le vacciner, et traitez le avec un antiparasite. En fonction de l’âge de votre chien, de sa race et de ses antécédents, d’autres mesures de prévention devront être prises.

La liste des maladies les plus courante chez le chien :

La maladie du carré: maladie virale très contagieuse.

Symptômes: fièvre très élevée, il tousse et un liquide blanchâtre s’écoule de ses yeux et de ses narines, vomissements, manque d’appétit éventuellement accompagné d’une perte de poids …

Que faire ? Allez d’urgence voir le vétérinaire.

Prévention possible par vaccination.

 

La rage: malade infectieuse mortelle.

Symptômes : accès de colère, bave abondante, envie de mordre, difficultés respiratoires pouvant conduire à l’asphyxie.

Que faire ? Allez d’urgence voir le vétérinaire.

Prévention possible par vaccination. « En Europe, la rage a efficacement été éliminée de certains pays par distribution d’appâts vaccinants dispersés dans la nature.

Entre 40 000 et 70 000 personnes décèdent de la rage chaque année dans les pays d’Afrique et d’Asie, où la maladie est endémique.” Source Wikipédia.

 

Le tétanos: maladie infectieuse grave.

Symptômes : gueule bloquée et impossible à ouvrir (d’une manière générale c’est le corps de l’animal qui est contracté, bave.

Que faire ? Allez d’urgence voir le vétérinaire.

Prévention possible par vaccination.

 

La piroplasmose: maladie parasitaire.

Symptômes : urines rouges presque marrons, jaunisse, fatigue et déprime, manque d’appétit, hyperthermie.

Que faire ? Allez d’urgence voir le vétérinaire.

Prévention possible par vaccination et/ou traitement anti tiques.

 

La dysplasie de la hanche: maladie génétique qui touche les chiens plutôt de grande taille.

Symptômes: difficiles à déceler pour le maitre du chien.

Que faire? Allez voir votre vétérinaire

Prévention possible: ne pas laisser un chien atteint de dysplasie se reproduire.

 

La torsion de l’estomac: affection très grave de l’estomac.

Symptômes: douleurs, difficultés à vomir,

Que faire? Se rendre d’urgence chez le vétérinaire en vue d’une opération.

Prévention possible: évitez de faire trop manger votre chien et de lui faire faire trop d’exercice.

 

La Cystite: affection urinaire plus fréquente chez les femelles:

Symptômes: la chienne urine très fréquemment de petites quantités d’urine et son urine peut éventuellement être tachée de sang.

Que faire? Aller voir un vétérinaire avant que la cystite ne dégénère.

Prévention possible : ne pas donner de nourriture trop riche en minéraux à son chien.

 

Insuffisance rénale: affection mortelle touchant le plus souvent des chiens âgés.

Symptômes: vomissements, diarrhées, douleurs au moment d’uriner, mauvaise haleine.

Que faire ? Allez voir un vétérinaire rapidement

Prévention possible: ne pas laisser trainer une quelconque affection de la vessie.

 

La Toux du Chenil: infection respiratoire souvent attrapée quand le chien vit en collectivité (habituellement ou pendant les vacances).

Symptômes: fièvre, trachéite, bronchite, écoulement blanchâtre ou transparent par les narines et surtout … la toux !

Que faire?  Allez voir votre vétérinaire rapidement pour éviter que la maladie ne dégénère.

Prévention possible par vaccination.

 

Avez-vous une mutuelle pour chien ?

 

Comment apprendre au chiot à devenir propre ?

On me demande souvent : “Comment apprendre au chiot à devenir propre rapidement ?” On s’en fait tout un monde mais il n’est pas si difficile que ça d’apprendre à un chiot à être propre à la maison. Il suffit seulement de respecter une méthode, de rester ferme et calme. Si vous avez des enfants, vous verrez qu’il est plus difficile pour un jeune enfant d’être propre que pour un chiot. Vous pouvez commencer à apprendre à votre chiot à faire ses besoins là ou vous le souhaitez à partir de l’âge de deux mois, même si un chiot n’est que rarement propre avant l’âge de 4 mois. Et oui, le chiot n’est pas une machine mais un être vivant !

Rendre un chiot propre à la maison, c’est facile !

En effet, un chiot est plutôt propre de nature. C’est à dire qu’il ne fait pas ses besoins à l’endroit où il dort, ni à celui où il joue, ni à celui où il mange.

Un jeune chiot doit pouvoir faire ses besoins toutes les heures durant la journée et environ toutes les trois heures la nuit. Soyez disponible les premières semaines si vous voulez des résultats rapide.

S’il n’a pas la possibilité de sortir tout seul à l’extérieur dans un espace sécurisé, placer votre chiot dans un espace qu’il sera facile d’entretenir. Pendant votre absence le chiot ne pourra pas se retenir longtemps et c’est normal. La vessie n’a pas atteint sa taille maximal. L’idéal est le carrelage ou le lino.

Inutile de punir un chiot qui fait ses besoins ! Et si moi, je vous tapais pendant votre pipi ?

Si vous “sentez” que votre chiot souhaite faire ses besoins, emmenez le dehors et félicitez le sitôt ses besoins faits. Ainsi, il comprendra qu’il devra revenir faire ses besoins ici dès que nécessaire. Au fur et à mesure du temps vous verrez rapidement les progrès de votre chiot.

Bien entendu, vous n’échapperez pas à “de petits incidents”. Lorsque cela se produit, ne vous énervez pas et surtout ne nettoyez jamais devant votre chien, sinon il croira que vous jouez ! Je repense au moment ou j’ai fais cette erreur avec la serpillière… Freesby c’est bien amusé !

Du temps et beaucoup de patience pour apprendre la propreté au chiot.

Votre chien va mettre encore un peu de temps avant d’associer la promenade au fait de faire ses besoins à l’extérieur et surtout avant de pouvoir attendre la promenade. Pour cela, récompensez-le quand il fait ses besoins dehors (friandises pour chien, caresses..). Probablement 2 ou 3 mois plus tard, vous aurez un chiot propre.

Si vous rencontrez de réelles difficultés pour rendre votre chiot propre à la maison, consultez un éducateur canin ou un vétérinaire. Quelques fois les problèmes de propreté sont dût à des problèmes de santé du chien ou chiot. Mais le plus important : Ne frappez jamais votre chiot !!!

Vous avez aussi la possibilité d’aller plus loin et suivant ma formation sur le sujet : “Heureux et Propre”

La nouvelle facon apprendre proprete a son chien

Avez vous des questions sur la propreté du chiot ? Je vous réponds dans les commentaires.

Pin It on Pinterest