Le husky sibérien est à la mode depuis plusieurs années, surtout sur internet. Sûrement de par la photogénie de cette race, à la fourrure bicolore sublime et à leurs beaux yeux bleus qui ressortent de leur masque, les rendant similaires à des loups sauvages. Le mot « husky » signifie « enroué » en langue des Tchouktches, rappelant le son que produit leur aboiement.

Husky Sibérien : Caractéristiques physiques

Le husky sibérien est utilisé depuis des décennies comme chien de travail, notamment à cause de sa taille moyenne qui le rend habile sur plusieurs plans. Ses proportions trahissent un équilibre sans faille, couplées avec un corps quelque peu compact, elles font de lui un chien de traîneau puissant, rapide, et endurant. Sa musculature est ferme et bien développée, sans masse superflue. Son hérédité nordique se remarque notamment sur sa queue, en brosse et bien fournie, en forme de faucille.

le-husky
Ses oreilles triangulaires sont de taille moyenne, attachées hautes sur la tête, et bien rapprochées. Elles pointent vers le ciel. Ses yeux en forme d’amande sont peu espacés et légèrement obliques. Le standard accepte la couleur marron et bleue, ainsi que l’hétérochromie. L’hétérochromie est relativement fréquente chez le husky : c’est cette caractéristique physique qui permet au chien d’avoir un œil d’une couleur et un œil d’une autre couleur.
Son poil est épais et relativement long, mais il ne doit pas cacher les formes de l’animal. Toutes les couleurs naturelles de sa robe sont admises, du noir au blanc, en passant par le marron, ainsi que toutes les formes qui peuvent se présenter sur son masque, uniques à la race. Un husky taille entre 50 et 60cm en fonction de son sexe, et pèse entre 15 et 28kg.

Origines et histoire du Husky Sibérien

Comme son nom l’indique, le husky sibérien est originaire… de Sibérie. Il est apparu 2000ans avant notre ère, auprès du peuple tchouktche. Ce peuple vivait près du bassin de la rivière Kolyma, à l’est de la Russie actuelle. La tribu étant isolée du reste du monde, et suivant un élevage canin stricte, le husky n’a pas cessé de s’améliorer. Les Tchouktches écartaient les chiens agressifs de la reproduction, ce qui a fini par produire un chien idéal pour la conduite de traîneaux et pour la défense des maisons et biens, tout en étant joueur avec les enfants. Ces chiens faisaient entièrement partie de la famille et vivaient dans les mêmes habitations que les hommes.
La légende raconte que le husky est né d’une nuit d’amour entre un loup et la lune. Son apparence se rapproche du chien sauvage, et sa queue rappelle un croissant de lune. Toujours selon la légende, si les huskies et les loups hurlent les soirs de pleine lune, c’est pour lui demander de redescendre sur Terre.

siberien-husky

L’un des premiers contacts avec le monde extérieur sera la course All Alaska Sweepstakes de 1909. Neuf huskies y seront amenés par un marchand russe pour réaliser la course de 653km. Bien que les chiens étaient plus petits que la normale, ils finirent 3ème. Un Écossais, impressionné par de telles performances et résistances, en importa une soixantaine afin de conduire 3 traîneaux différents à la course de l’année d’après. Ils finirent 1er, 2ème, et 4ème.
En 1925, une épidémie de diphtérie frappe un petit village d’Alaska, Nome. C’est plusieurs attelages de huskies qui permettront de livrer les antidotes. Cela valut aux chiens d’être considérés comme des héros nationaux.
La race sera reconnue 5ans plus tard par l’American Kennel Club. Le Siberian Husky Club of America sera fondé en 1938. Les premiers huskies seront importés en France en 1970, puis inscrits au Livre des Origines 3ans plus tard.

Son physique, sa santé

Suite aux siècles d’élevage contrôlé, le husky est une race solide. Comme tous les chiens, il est sujet aux parasites (puces et tiques), qui peuvent être difficiles à trouver parmi ses poils mi-longs. Son capital de santé est exceptionnel et la race n’est liée à aucune pathologique spécifique. Il est possible de noter son estomac particulier qui ne supporte pas tous les aliments, il faut donc se renseigner avant de lui donner n’importe quoi.
La dysplasie de la hanche, problème courant chez les chiens, est relativement faible chez le husky. La cataracte est remarquée chez moins de 20% de huskies, sous peu qu’ils soient d’origines contrôlées. Cette maladie, même constatée, n’affecte que très peu le champ de vision du chien, qui vivra sans problème une vie saine après stérilisation. Une forme rare de cataracte est bien plus agressive, progressant tellement rapidement qu’elle peut rendre le chien aveugle dès l’âge de 2ans. Elle est tellement rare qu’elle n’est pas une préoccupation du quotidien, mais il vaut mieux faire analyser le chien pour ce genre de problème de temps en temps.

husky-pastelsPortrait de Husky Sibérien

Toujours au niveau des yeux, le husky peut être sujet au glaucome, surtout dans les lignées spécialement élevées pour la participation aux courses. Ce glaucome peut être douloureux et réduire la vision de l’animal. Une détection en amont est préférable.
Enfin, il se peut qu’un husky subisse une dystrophie de la cornée. Le chien perd sa vision petit à petit à partir de ses 7ans environ. Certains huskies peuvent même subir une atrophie grave, et progressive, de la rétine. Encore une fois, cela est loin de toucher tous les chiens. Cette maladie est d’origine génétique, et la sélection stricte des reproducteurs a permis de réduire considérablement le nombre de cas au sein de la race. Même si très rare, il est toujours bon de faire analyser les yeux de son chien, cependant. Surtout que la majorité des problèmes possibles y sont liés.
L’espérance de vie moyenne tourne autour des 13ans.

Caractère et aptitudes du Husky

Le husky est connu pour sa gentillesse et sa douceur. Il a par contre tendance à fuguer. Il ne s’attache pas furieusement à quelqu’un et ne se méfie de personne. Hors élevage ou éducation très irresponsables, le husky n’est pas du tout agressif. Il sera jovial avec chaque être qu’il rencontrera. Même s’il aime son maître, il revendiquera une indépendance certaine. Afin d’éviter ces fugues il va falloir l’éduquer avant ses six mois. Il ne doit pas se promener seul, par exemple.

husky-chiot
Il est toujours utilisé comme chien de traîneau, mais en France il est avant tout un chien de compagnie. Soyez sûr de bien comprendre ses tempéraments avant de vous lancer dans l’adoption, il est unique en son genre. Le husky étant un chien de meute, il supporte que très mal la solitude. C’est elle qui le fait fuguer la plupart du temps. Laissez-le seul quelques heures et il s’ennuiera très vite. Lorsqu’un husky s’ennuie, cela signifie souvent mobiliers et bibelots en miettes. Il a besoin de s’occuper, et cela passe par des bêtises. Si vous êtes souvent absent, il serait donc bon de s’abstenir, à moins d’en adopter un couple.

Son éducation et son comportement avec les autres animaux

Le travail initial du husky consistait à le faire courir sur de grandes distances, à une vitesse de croisière, et par grand froid. C’est une race encore très proche du loup, mais en version amicale, absolument sans danger. Cela peut d’ailleurs être un problème : oubliez le projet d’en faire un chien de garde. Il est préférable de le laisser vivre dans une maison, et seulement lui permettre d’aller dans le jardin s’il est bien clôturé. Comme il a besoin de beaucoup d’exercice, la vie en appartement est à éviter au maximum.
Son côté loup n’est pas développé au point qu’il aboie toutes les nuits, ne vous inquiétez pas. Son côté confiant fait qu’il n’aboiera pas à chaque distraction, il sait se faire discret. Vous serez pour lui le chef de meute, soyez un bon exemple et n’abusez pas de sa confiance. Il est éveillé et sera ravi de pouvoir interagir avec tout le monde, humain comme animal, adulte comme enfant.

Toilettage et entretien

Un husky muera une fois tous les 6 mois. Pendant trois semaines minimum, sa fourrure va changer du tout au tout, il va falloir le brosser quotidiennement, au risque de le voir ressembler à un mouton mal tondu. Hors période de mue, il ne perd que rarement ses poils. Même en chien de compagnie il n’est pas nécessaire de le toiletter, le tondre est inutile, sa fourrure agit autant contre le froid que contre le chaud. Il est totalement isolé du monde extérieur. Il est cependant recommandé de surveiller les griffes, et même de les couper dans quelques cas. Si vous vivez dans une région enneigée ou si vous l’utilisez pour des courses de traîneaux, pensez à soigner ses coussinets régulièrement, comme ils sont en contact direct avec le froid de la neige. Il en est de même pour les régions chaudes où le sol brûlant peut être un problème.

Le husky est sans conteste l’une des plus belles races de chiens, ses beaux yeux bleus feraient craquer n’importe quelle personne qui croiserait son regard. L’hétérochromie est en plus fascinante, faisant de ce chien un être unique, autant au niveau physique qu’au niveau psychologique.

Crédit photo : Nathan Wood, Pamela Carls, Pierre-selim, Letter Chen

Livres complémentaires pour le Husky :

Découvrez d’autres races de chiens :

Le Husky Sibérien : la beauté du grand nord
3.8 (76%) 5 votes
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This