Ayant des ancêtres communs avec le schnauzer, le pinscher allemand est à la fois vif et protecteur. Ce pinscher moyen est une boule d’énergie avec laquelle vous ne vous ennuierez jamais !

Un chien d’origine très ancienne, presque menacé d’extinction

Comme son nom l’indique, le pinscher allemand nous vient d’Allemagne. Son origine est particulièrement ancienne. D’ailleurs, cette race est à la base de nombreuses autres, telles que le dobermann – avec lequel il partage de multiples similitudes au niveau du pelage.



Si l’on revient à la première apparition du pinscher allemand, il faut remonter à environ 4.000 ans avant J.-C. ! En effet, c’est à cette époque que les chiens de type loup / spitz se sont scindés en deux groupes différents : les spitz et les chiens des tourbières. Or les descendants directs de ces derniers incluaient les pinschers et les schnauzers. Avant le XVe siècle, on considérait même que le pinscher allemand et le schnauzer à poil court formaient une seule et même race.

Largement répandu en Europe de l’Est, le pinscher allemand a d’abord été utilisé comme chien de compagnie. Contrairement au schnauzer à poils longs, on estimait que le pelage du pinscher était trop court pour lui permettre de devenir un chien de chasse.

Mais même si cette race existe depuis des millénaires, ce n’est qu’à partir du XVe siècle qu’elle s’est vraiment développée. Notamment en Allemagne, lorsque la démographie a explosé, les gens ont commencé à élever le pinscher allemand à grande échelle. Sa fonction principale ? Exterminateur de vermine et chien de ferme. D’ailleurs, cette première mission lui a valu le surnom très explicite de « ratier » !

7 exercices pour éduquer son chien

***Votre Livre Offert***

7 Exercices pour éduquer son chien (même les plus turbulents)

Pour télécharger et recevoir votre livre offert, indiquez simplement votre email ci-dessous et cliquez sur "je télécharge".

La reconnaissance officielle du pinscher allemand

Plus tard, au XIXe siècle, le pinscher a enfin été reconnu comme une race à part entière. Le docteur Reichenbach lui a officiellement retiré son statut de bâtard, pour l’inclure dans la liste des chiens stables de type ratier. Puis le standard du pinscher a été établi en 1896, et c’est à ce moment que les différentes races de cette catégorie – incluant le pinscher allemand – ont été arrêtées.

Malheureusement, le pinscher allemand a été délaissé à partir de la Première Guerre Mondiale. Son élevage s’est fortement réduit, mais les éleveurs ont alors privilégié la qualité de la race. Ils ont éliminé toute reproduction avec des schnauzers, afin d’obtenir uniquement des pinschers allemands de pure race. Le déclin ensuite s’est intensifié lors de la Seconde Guerre Mondiale, menaçant même la race d’extinction.


C’est grâce au travail acharné de Werner Jung, passionné de schnauzers et de pinschers que le pinscher allemand est à nouveau une race pérenne. Aujourd’hui, la race s’est aussi étendue dans l’Europe, même si c’est en Allemagne qu’elle reste la plus présente.

Les caractéristiques physiques du pinscher allemand

Comme expliqué plus haut, le pinscher allemand a des origines communes avec le schnauzer. Initialement, ils formaient même une seule race. À l’heure actuelle, ils ont donc conservé de nombreuses similitudes physiques.

Ainsi, le pinscher allemand est un chien de taille moyenne, mesurant entre 45 et 50 centimètres et pesant 14 à 20 kilogrammes. Contrairement à beaucoup d’autres races, notez qu’il n’y a pas de différence de taille et de poids entre les mâles et les femelles.

Le pinscher allemand : un chien moyen au physique athlétique

Sa tête est longue, avec un front plat et un museau allongé et fin. Son stop est assez peu marqué et sa truffe est toujours noire. Ovales et légèrement en amande, ses yeux sont très foncés. Quelle que soit la couleur de sa robe, ses paupières sont également foncées. Par ailleurs, il possède des oreilles en V, avec une attache haute. Pointant vers l’avant, elles sont repliées et pendantes.

Son corps est fin et athlétique, avec une poitrine de largeur moyenne et légèrement arquée. Le dos du pinscher allemand est court mais robuste, avec une pente légère du garrot jusqu’à la queue. En outre, les mâles sont souvent plus musclés et carrés que les femelles. Quant à la queue, elle est longue et fine, portée en sabre ou en faucille à la verticale.

Par ailleurs, le pinscher allemand se caractérise par un pelage au poil ras, brillant et dense. Il est bien couché et sans couche de sous poils. Cela signifie que ce chien ne connaît pas de mue : un véritable point fort pour son entretien ! Il vous suffira de brosser votre pinscher chaque semaine pour préserver l’éclat de son pelage.

Enfin, sa robe peut être de 2 types : soit totalement unie (allant du roux cerf au rouge-brun foncé), soit bicolore (feu et noir jais). Dans le second cas, les couleurs du pelage sont réparties comme sur un dobermann. C’est-à-dire que le pinscher est noir, avec des taches de couleur feu sur les sourcils, le museau, la gorge, la poitrine, les pattes et sous la queue.

Une santé solide

Dans l’ensemble, le pinscher allemand est assez robuste. Cependant, il est bien moins résistant que d’autres races face aux intempéries et au froid.

Côtés soucis de santé, il faut noter que le pinscher est sujet aux problèmes oculaires, tels que l’atrophie rétinienne, la cataracte, la luxation du cristallin ou encore la dystrophie cornéenne. De plus, les femelles rencontrent régulièrement des difficultés durant la mise bas. Il faut donc rester vigilant.

Un chien très énergique

Pour finir, il est important de noter que le pinscher allemand est un chien extrêmement vif, plein d’assurance et d’énergie. Son gabarit moyen est largement compensé par toute l’énergie qu’il a à revendre ! C’est un grand sportif, mais aussi un chien joueur. Si vous décidez d’adopter un compagnon de cette race, vous devrez donc lui accorder pas mal de temps. Il a en effet besoin de faire beaucoup d’exercice pour dépenser son énergie. L’idéal est de lui donner accès à un jardin et d’aller jouer avec lui.

Par ailleurs, un pinscher allemand n’est pas un chien d’extérieur – son pelage le rend vulnérable aux mauvaises conditions climatiques. Mais même s’il est tout à fait adapté à la vie en intérieur, il doit impérativement pouvoir se dépenser. À défaut de jardin, octroyez-lui alors des promenades longues et régulières. Par exemple, votre pinscher sera un partenaire idéal pour un jogging ou pour faire de l’agility canine !

Aussi, lorsque vous éduquez votre boule d’énergie, tenez compte de son caractère vif. Sachez également qu’il peut se montrer borné et désobéissant, tout en étant particulièrement intelligent. Une éducation ferme sera donc de mise.

Une bonne sociabilisation est indispensable

Pour finir, le pinscher allemand est un excellent chien de compagnie et de garde. Il est très fidèle et protecteur envers sa famille. Mais cette race a tendance à ne pas apprécier les inconnus et n’hésitera pas à aboyer pour le faire savoir.

Le mieux sera donc de sociabiliser votre chien dès son plus jeune âge, aussi bien avec des humains – adultes et enfants – qu’avec d’autres animaux. Cependant, attention avec les petits animaux de compagnie (type rongeurs) : n’oubliez pas que le pinscher est un ancien ratier !

Conclusion

Le pinscher allemand est donc un chien attachant, qui demande beaucoup d’attention. Ne vous fiez pas à son modeste gabarit : il est largement compensé par son énergie à toute épreuve !

Crédit photo : jagodka stock.adobe.com

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
close

**Livre Offert**

7 exercices pour éduquer son chien

(même les plus turbulents)

7 exercices pour éduquer son chien

​​Indiquez ​votre email ci-dessous