La parvovirose canine (aussi appelée « gastro-entérite hémorragique ») est une maladie infectieuse particulièrement virulente, qui affecte le système digestif des canidés. Capable de survivre pendant plusieurs mois dans des excréments, le parvovirus est extrêmement contagieux et peut être mortel s’il n’est pas soigné rapidement. Pour protéger votre compagnon à quatre pattes, soyez donc attentif aux 5 principaux symptômes de la parvovirose canine !

Qu’est-ce que la parvovirose canine ?

La parvovirose est une maladie infectieuse causée par le parvovirus canin (CPV 2). Non transmissible à l’homme, elle touche uniquement les canidés (chiens, loups, renards) et se transmet par contact direct ou via les excréments. Similaire au typhus félin, cette maladie virale affecte surtout le système digestif et peut aussi toucher le cœur, notamment chez les chiots (plus sensibles que les adultes). Extrêmement contagieuse et virulente, la parvovirose canine est souvent mortelle si elle n’est pas traitée rapidement. Alors soyez vigilant !

Les premiers symptômes apparaissent entre 3 et 7 jours après la transmission. Dès la première suspicion, consultez votre vétérinaire. Il réalisera alors un test (par prise de sang ou analyse de selles) et vous pourrez commencer le traitement le plus tôt possible, en cas de contamination effective. Pour agir au plus vite, surveillez donc les 5 principaux signes de parvovirose.

1. Perte d’appétit durable

Une perte d’appétit n’est pas forcément alarmante, surtout si elle reste passagère. Elle peut par exemple être due à une trop forte chaleur ou à un changement de l’environnement qui déplairait à votre chien. Dans ces conditions, montrez-vous simplement patient (et attentif !).

Si l’inappétence persiste, surveillez votre toutou de près et guettez d’éventuels symptômes complémentaires. En effet, une perte soudaine d’appétit est fréquente chez un animal malade, sans être pour autant synonyme de parvovirose canine.

Cependant, puisque cette maladie attaque le système digestif en priorité, la perte d’appétit est le premier signe annonciateur. Alors si votre chien refuse de manger (voire de boire) pendant plusieurs jours et que d’autres symptômes s’ajoutent, consultez votre vétérinaire.

2. Abattement général

Votre compagnon, habituellement vif et joueur, vous semble très fatigué et abattu ? Il reste excessivement prostré et réagit peu à vos sollicitations ? Il peut s’agir d’une simple baisse de forme ou de moral, mais ce comportement peut aussi cacher une maladie plus ou moins grave.

En cas de parvovirose, la léthargie est un des symptômes apparaissant le plus tôt, avec la perte d’appétit. Cette fatigue extrême est principalement due à la déshydratation et au manque d’alimentation de votre chien, mais aussi à la lutte de son corps contre le virus. Un état apathique durable doit donc rapidement vous alerter.

3. Fièvre

En complément de la fatigue intense, un chien atteint de parvovirose peut également souffrir d’hyperthermie (voire d’hypothermie, selon sa résistance). Concrètement, la maladie s’attaque aux globules blancs, ce qui affaiblit le système immunitaire général. Les anticorps réagissent alors tant bien que mal… en déclenchant de la fièvre.

En réduisant les défenses de l’organisme, le virus rend votre chien encore plus sensible à d’autres infections, notamment bactériennes. Afin d’éviter une réaction en chaîne, réagissez dès les premiers signes de fièvre !

Pour savoir si votre compagnon est effectivement fiévreux, voici quelques symptômes facilement identifiables :
Nez sec et chaud au toucher ;
Yeux troubles et très humides ;
Tremblements ou spasmes.

4. Vomissements répétés

Comme la gastro-entérite classique, la parvovirose canine affecte en priorité le système digestif. Quelques jours après l’apparition des premiers symptômes (perte d’appétit et abattement), elle provoque des vomissements intenses et répétés. Souvent d’apparence mousseuse au début, ils sont de plus en plus liquides et abondants, et peuvent même devenir hémorragiques.

Complétés par l’inappétence, les vomissements déshydratent et affaiblissent encore plus rapidement le chien souffrant. Ils abîment également les tissus de l’œsophage et de l’estomac, ce qui peut rapidement entraîner des surinfections.

Quelle que soit la situation, si votre animal vomit à répétition, emmenez-le chez le vétérinaire.

5. Diarrhée sévère

Une diarrhée violente, hémorragique et nauséabonde est le dernier symptôme de la parvovirose canine. Particulièrement douloureuse, elle amplifie la déshydratation du chien et affaiblit les parois de son intestin.

Dans la plupart des cas, elle provoque ainsi une anémie et engendre de multiples infections bactériennes. Les globules blancs étant en chute libre, l’organisme n’est plus en mesure de lutter, ce qui peut être fatal. Alors ne perdez pas de temps !

Traitement antiviral et prévention

La prévention est la meilleure façon de protéger efficacement les chiens contre la parvovirose. Pour cela, pas de détour : vaccinez vos toutous ! Les chiots étant les plus vulnérables, il est donc important de vacciner la chienne en gestation. Le vaccin est ainsi transmis aux petits avant leur naissance. Ensuite, pour renforcer l’effet des anticorps, on vaccine les chiots âgés de 5 à 6 semaines, en effectuant plusieurs rappels espacés de 4 semaines (jusqu’à l’âge de 22 semaines pour les races les plus sensibles). Attention, sachez que le vaccin n’est totalement efficace qu’après 2 semaines…

Si votre chien est infecté malgré vos efforts de prévention, ne perdez pas une minute ! Emmenez-le immédiatement dans une clinique vétérinaire dès l’apparition des symptômes. Il sera alors hospitalisé pendant toute la durée du traitement :
On lui injectera un cocktail d’antiémétiques (anti-vomitifs et anti-diarrhéiques), d’antibiotiques (pour combattre les surinfections causées par la maladie) et d’analgésiques (pour calmer les douleurs).
Des perfusions viendront aussi le réhydrater et lui redonner des forces.
On lui administrera éventuellement un médicament antiviral, qui complètera les traitements symptomatiques.
Avec ces soins intensifs, les chances de survie s’élèvent à 95%. Mais attention, un chien récemment guéri de la parvovirose reste encore contagieux pendant 3 à 6 semaines !

Conclusion

Les signes de la parvovirose canine apparaissent donc après une incubation de 3 à 7 jours, et s’apparentent à ceux d’une gastro-entérite sévère. Si les premiers (perte d’appétit et abattement) ne pas forcément alarmants lorsqu’ils sont ponctuels ou isolés, les trois autres (fièvre, vomissements répétés et diarrhée hémorragique) nécessitent de consulter un vétérinaire rapidement.

Alors si votre chien manifeste un ou plusieurs de ces symptômes, emmenez-le chez votre vétérinaire sans attendre !

Crédit photo : @fotolia et ©Flickr –Stéphanie_17, Justin Kern
Parvovirose canine : 5 symptômes qui doivent vous alerter
5 (100%) 5 votes
C'est POUR VOUS ! Téléchargez le guide pour éduquer votre chiot ! (Gratuit)Je veux mon LIVRE !

Pin It on Pinterest

Shares
Share This