Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr, profitez de la livraison gratuite dès 49€ d'achat ! Boutique
Alimentation Barf pour chien

Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sous doute lire mon livre OFFERT qui vous donne 7 exercices pour éduquer votre chien (même les plus turbulents) : Cliquez-ici pour télécharger le livre Merci de votre visite et bonne lecture !

Alimentation BARF pour chien : quels sont les bénéfices et inconvénients de cette nourriture ?

L’alimentation est souvent une source de débats et de questionnements pour les propriétaires d’animaux de compagnie. En effet, tout comme pour l’Homme, le bien-être du chien va dépendre de la qualité de sa nourriture, et plus celle-ci se rapproche de ses besoins physiologiques, meilleure elle est pour sa santé. C’est d’ailleurs la promesse du régime BARF, qui prône le retour à l’alimentation naturelle du chien. 

Mais qu’est-ce que le BARF, et qu’entend-on par « l’alimentation naturelle » ? Voyons cela plus en détail dans cet article. 

Qu’est-ce que le BARF ? 

Définition du BARF

BARF est l’acronyme de « Biologically Appropriate Raw Food » que l’on peut traduire par « une nourriture crue biologiquement appropriée ».  Cette approche a été démocratisée par un vétérinaire australien, Ian Billinghurst, dans les années 1990. Il montre que l’alimentation industrielle classique (comme les croquettes) n’est pas adaptée pour les carnivores, et notamment pour les chiens. 

Il se base sur l’alimentation du chien dans son milieu « naturel », et de son ancêtre, le loup : ceux-ci mangent une nourriture riche en protéines animales crues. 

Pour lui, le carnivore a besoin d’éviter l’altération des protéines telles qu’on la retrouve dans l’alimentation classique. En effet, les procédés de fabrication des croquettes nécessitent une cuisson à haute température qui va détruire une partie des nutriments de la viande. De plus, la nourriture industrielle est souvent riche en amidon (essentielle à la constitution de la croquette), en glucides, en céréales et possède des additifs auxquels les carnivores sauvages ne sont pas confrontés naturellement, et qui peuvent donc être difficiles à digérer pour eux.


Le BARF vise à se rapprocher d’une nourriture naturelle, afin que les chiens soient en meilleure santé.

Si, il y a quelques années encore, le BARF était peu répandu, de nombreux propriétaires et même des éleveurs se sont penchés sur ce mode d’alimentation et ont décidé de ne nourrir leurs chiens qu’avec ce régime. Et les effets positifs se sont vite fait ressentir.

Mais qu’y a-t-il dans le BARF ?

Le BARF est tout d’abord constitué d’éléments crus, et surtout d’une grande quantité de protéines animales. On y ajoute également des légumes et des fruits (réduits en purée afin de faciliter leur assimilation), ainsi que des huiles de poissons ou d’autres compléments. Les portions peuvent varier selon les recettes, les produits utilisés, l’âge des chiens ou encore leur état de santé, mais globalement les proportions des repas sont réparties de la sorte :

  • 80 à 90 % de protéines animales crues (viande, abats et os charnus) ; 
  • 10 à 20 % de fruits et légumes mixés, crus pour la plupart ;
  • Un peu d’huile (végétale ou animale), et/ou des compléments alimentaires, comme de la levure de bière ou des algues.

Le BARF, c’est donc un mode de nourriture cru, sans céréales, sans glucides, sans additifs, avec un maximum de protéines animales, et adaptable à tous les carnivores domestiques. 

Le chien, un carnivore pas comme les autres

Lorsqu’on étudie la composition des aliments industriels, on peut véritablement se demander si le chien est bien un carnivore. En effet, les croquettes ou les pâtées sont constituées de glucides, de protéines d’origines végétales, de féculents et finalement de bien peu de protéines animales. 


Notre chien serait-il un omnivore, comme les fabricants de croquettes l’entendent ? Scientifiquement parlant, on peut confirmer que non. Cependant, ses caractéristiques physiques démontrent parfaitement qu’il est bel et bien un carnivore… mais à tendance omnivore !

Une bouche de carnivore

Comme tous les carnivores, le chien possède une mâchoire aux crocs acérés pour couper des bouts de chair et casser des carcasses. Il lui est impossible de faire des flexions latérales de la gueule et par conséquent, de broyer les végétaux. Elle n’a donc qu’une action mécanique de découpage.

Le rôle prépondérant de l’estomac

La digestion du chien commence véritablement dans l’estomac, qui représente plus de la moitié du poids de son système digestif. Le bol alimentaire y reste jusqu’à 8 h, mélangé à un grand nombre d’enzymes baignant dans un liquide composé d’acide chlorhydrique. Ce mélange sert à détériorer son repas pour faciliter l’assimilation au niveau intestinal. Le pH gastrique est donc très acide, et l’estomac est l’un des organes les plus importants de la digestion du carnivore.

Une digestion très rapide

Contrairement à l’herbivore et l’omnivore, qui ont des digestions lentes et des tubes digestifs très longs, les carnivores en général (et le chien en particulier) possèdent un tube digestif court et une digestion dite rapide, favorisant l’assimilation des protéines et surtout celles d’origine animale. La viande est donc l’élément le plus simple à métaboliser pour le chien.

Un carnivore à tendance omnivore

Alors, pourquoi dire qu’il a une tendance omnivore ?

En raison de sa proximité avec l’Homme, le chien a subi des adaptations morphologiques et physiologiques. En effet, se rapprocher de l’être humain lui a permis de s’alimenter plus facilement, quitte à se nourrir de ce que l’Homme mangeait. 

Il possède quelques différences au niveau dentaire avec le loup, avec des molaires un peu plus plates et aptes à écraser des végétaux (bien que sa mâchoire ne permette pas de les broyer correctement). De plus, contrairement au loup (et même au chat domestique !) son pancréas peut produire des enzymes pour digérer la cellulose et les sucres.

Il s’est donc adapté pour pouvoir se nourrir d’un peu de tout, on dit qu’il est un carnivore à tendance omnivore.  Mais, s’il est capable de manger de tout, cela ne veut pas dire qu’une alimentation riche en protéines végétales ou en glucides lui convient ! Pour qu’il reste en bonne santé, le chien doit absolument être nourri avec des protéines animales de bonne qualité. Cependant, en cas de famine, il lui est possible de survivre avec une alimentation riche en sucres ou en végétaux. Il a pour cela besoin de stimuler un peu plus son organisme, et plus particulièrement son pancréas, qui va notamment libérer une enzyme dédiée à l’assimilation des glucides : l’amylase. 

Par ailleurs (mais les théories divergent à ce sujet) certains scientifiques pensent que les loups et les chiens « sauvages » se nourrissent du contenu gastrique de leurs proies, donc de ce que mangent les herbivores. Les loups étudiés à l’état sauvage ingèrent également parfois des baies et des fruits, voire des légumes. L’apport de végétaux est donc discutable, mais est couramment employé dans le cadre de l’alimentation naturelle comme le BARF.

On résume

On dit que le chien est un carnivore opportuniste, c’est-à-dire que, pour survivre, son corps est capable de s’adapter et de digérer différentes choses : il peut avoir une tendance omnivore. Cependant, une nourriture trop pauvre en protéines animales et trop riche en glucides et en protéines végétales peut être nocive pour lui. 

En effet, bien que ce type de repas soit assimilé, le processus se fera au détriment de son organisme qui va peu à peu s’affaiblir en forçant trop sur certains organes, comme le pancréas. On voit d’ailleurs à l’heure actuelle beaucoup de chiens souffrant de problèmes de diabète, ou encore de surpoids, qui sont très souvent la cause d’une mauvaise alimentation. 

Choisir un mode de nourriture plus naturel comme le BARF permet donc d’apporter à votre chien les éléments nécessaires pour le maintenir en bonne santé le plus longtemps possible.

Les avantages du BARF 

Le BARF possède de nombreux avantages :

  • En cuisinant pour son chien, on sait exactement ce qu’on lui donne à manger ;
  • En général, ces repas plaisent beaucoup aux chiens : leur gamelle est appétissante, et en variant les composés, cela les intéresse davantage et les stimule ;
  • Les portions en BARF sont plus importantes que celles des croquettes : plus de quantité, pour une meilleure satiété ;
  • Le BARF est une forme de nourriture très riche en eau ;
  • Les nutriments ne sont pas détériorés par une cuisson, et sont donc très bien utilisés par l’organisme. On le constate notamment sur le pelage et la peau qui sont en général en meilleur état. On limite aussi l’apparition de certaines pathologies comme le diabète, les allergies alimentaires ou encore les soucis digestifs. On peut même les contrôler en variant les ingrédients et en donnant ceux que le chien tolère le mieux ;
  • Le BARF demande moins d’efforts pour digérer, cela évite les surcharges pancréatiques ;
  • Avec une ration BARF équilibrée et en quantité appropriée, on réduit les risques de surpoids et d’obésité, et tous les problèmes de santé pouvant en résulter ;
  • Grâce à l’action mécanique liée aux différentes textures, et notamment aux os charnus, on aide à la prévention du tartre et des soucis buccodentaires.

Les inconvénients du BARF 

Mais nourrir son chien au BARF comporte également son lot d’inconvénients :

  • Des risques liés à la viande crue : le fait qu’elle ne soit pas cuite induit que sa durée de conservation est limitée, et la prolifération bactérienne peut être un problème, pouvant entrainer des soucis de santé importants. De même, le risque d’ingestion de parasites est augmenté. Préparer un repas BARF pour son chien demande donc d’être très vigilant pour prévenir toute intoxication alimentaire ;
  • La préparation de la nourriture est longue et fastidieuse ;
  • Il faut beaucoup s’investir et s’y intéresser pour créer ses recettes tout en évitant les déséquilibres et les carences de la ration ;
  • En raison des os, le risque d’occlusion est très présent ; 
  • Des problèmes de digestion peuvent être liés aux légumes : certaines fois, le chien ne parvient pas à les assimiler correctement. Ceux-ci peuvent provoquer des gaz, des ballonnements voire des diarrhées. Il est possible de réduire la quantité apportée, ou même de les supprimer totalement : c’est ce que l’on appelle le Raw Feeding ;
  • Le prix est globalement plus cher qu’une alimentation industrielle ;
  • Laisser son chien pendant les vacances est beaucoup plus contraignant pour la personne qui le garde ;
  • Il est essentiel d’apprendre à observer son chien pour adapter la ration à ses besoins, voire modifier les recettes pour les ajuster à l’animal : il faut savoir identifier des problèmes digestifs, des soucis de selles, d’appétit, des variations de poids…

Comment commencer le BARF ?

Le BARF, pour quel chien ?

Tous les chiens peuvent être nourris au BARF. En effet, ce mode d’alimentation étant réalisé sur mesure, il est possible d’accommoder les recettes et les ingrédients choisis selon son chien, son âge et son état de santé.

Pour un chiot, le BARF est tout à fait envisageable dès le sevrage. Quelques précautions sont toutefois à prévoir quant aux os, qui devront être suffisamment gros pour l’obliger à croquer et ne pas qu’il puisse les avaler entiers. 

Pour les chiens plus âgés, qui peuvent avoir des problèmes dentaires ou de santé, il faudra également adapter la ration selon leur condition physique.

Il est important de commencer l’intégration des ingrédients doucement, en réalisant une transition avec son alimentation précédente, pour que son système digestif ne soit pas trop perturbé. On conseille de débuter en donnant uniquement de la viande crue durant quelques jours, puis d’introduire ensuite les légumes. 

Faire ses propres recettes

Quand on se sent prêt à passer au BARF, l’un des principaux avantages c’est de pouvoir réaliser ses propres recettes qui s’adapteront totalement aux véritables besoins de son animal. Mais bien sûr, le BARF nécessite de consacrer du temps chaque jour à la préparation de la nourriture de votre chien. 

Idée recette pour débuter le BARF

Avant de commencer votre recette, il est important de réaliser quelques achats et surtout d’avoir une idée de la quantité journalière à donner à votre chien. Celle-ci correspond en général à 2 à 3 % du poids du corps du chien, la ration étant divisée sur 2 repas.

Voici une recette pour débuter le BARF en douceur.

Pour un chien adulte, en bonne santé, ayant un poids de forme de 20 kg, on estime qu’il a besoin d’une ration quotidienne d’environ 3 % de son poids, soit 600 grammes (répartis en 2 portions de 300 grammes chacune), c’est-à-dire :

  • 40  % soit 240 grammes de viande crue type filet de poulet ;
  • 40 % soit 240 grammes d’os charnus crus, comme des cuisses de poulet ;
  • 10 %  soit 60 grammes d’abats (foie, cœur) ;
  • 10 % soit 60 grammes d’un mélange de légumes (carottes et courgettes) mixés ou réduits en purée ;
  • 2 cuillères à café d’huile de saumon.

Si vous avez besoin d’aide dans l’élaboration de votre ration, il existe des calculateurs en ligne pour vous aider à réaliser vos recettes.

Par ailleurs, pour éviter toute carence, il est important de respecter au mieux les quantités préconisées, et de varier régulièrement les ingrédients, afin d’apporter au chien l’ensemble des éléments nécessaires à son bien-être. Selon les éventuels problèmes de santé de l’animal, il faudra rajouter des compléments alimentaires spécifiques si besoin (chondroïtine, levure de bière…).

Pensez à vous documenter

S’informer et se documenter lorsqu’on passe au BARF est essentiel : il en va de la bonne santé de son animal. N’hésitez pas à consulter les sites dédiés comme www.barf-asso.fr , et à lire certains ouvrages spécialisés, comme :

Toxic croquettes
  • Jutta Ziegler (Author)

ou encore, comme alternative, « Mieux nourrir son chien » , un livre dédié à la ration ménagère, qui donne des astuces pour des préparations équilibrées.

Mieux nourrir son chien
  • Balzer, Alexandre (Author)

Enfin, il est essentiel de toujours surveiller son chien, d’observer quotidiennement son état général, son appétit, d’éventuels problèmes digestifs ou de selles et de le peser régulièrement pour éviter les variations de poids. Vous pourrez ainsi ajuster la ration en fonction.

Dans tous les cas, il est important d’en parler à son vétérinaire voire d’élaborer avec lui les recettes qui conviendront le mieux à votre chien.

Les précautions à prendre avec le BARF

Certaines précautions sont essentielles lorsqu’on souhaite nourrir son chien au BARF, comme :

  • Toujours acheter des produits frais, de qualité et dont vous connaissez la provenance ;
  • Être prudent quant aux durées et aux modes de conservation ;
  • Éviter certaines viandes comme le sanglier ou les gibiers qui peuvent contenir des pathogènes dangereux si elles sont crues. Pour le poisson, il est préférable de le congeler avant de le donner pour limiter la prolifération de certains parasites ;
  • Bien calculer les rations et quantités de chaque ingrédient ;
  • Surveiller attentivement son chien et les éventuelles répercussions sur sa santé ;
  • Se faire épauler par un professionnel comme un vétérinaire en cas de besoin.

Quelles alternatives au BARF fait maison ?

La préparation des repas, qu’il s’agisse des calculs, de la conservation ou du temps à allouer à la cuisine, peut être un véritable frein pour le propriétaire. Aussi, d’autres possibilités s’offrent à vous si vous souhaitez nourrir votre chien au BARF en évitant ses contraintes. 

Acheter du BARF tout fait

Vous pouvez par exemple passer par un prestataire spécialisé en BARF et vous faire livrer directement chez vous la nourriture de votre chien. Parmi ces professionnels de l’alimentation canine, on peut citer :

  • Easy Barf, qui propose à la fois des recettes étudiées pour les chiens, mais aussi un large choix de produits de base pour cuisiner chez soi ;
  • Atavik, qui offre un menu BARF surgelé en petites boulettes complètes.

Ce type de service vous permet de vous faire livrer les repas de votre compagnon, et de les stocker à votre guise : il n’aura plus qu’à les déguster.

Cela fait gagner beaucoup de temps, mais par contre il n’est pas possible d’adapter la composition des plats selon votre animal.

Et la ration ménagère ?

Si le BARF vous intéresse, mais que les risques sanitaires vous préoccupent, il est envisageable de passer sur une alimentation quasi similaire, mais à base d’ingrédients cuits : la ration ménagère pour chien. 

Il s’agit d’une nourriture qui se rapproche aussi d’une alimentation naturelle, qui contient les mêmes ingrédients que le BARF, mais cuits, afin de limiter la prolifération de parasites. La ration ménagère est complétée par du CMV (Complément Minéral-Vitaminique) pour éviter les carences. 

Là encore, si vous n’avez pas forcément le temps de cuisiner pour votre compagnon, il est possible de passer par un prestataire spécialisé, comme Elmut ou encore Dog Chef. Si vous souhaitez plus informations à ce sujet, je vous invite à lire nos précédents articles consacrés à la ration ménagère et à ces deux traiteurs pour chiens. Nous bénéficions également de codes promo (-30% pour toute première commande) si vous voulez essayer.

Articles complémentaires : Ration ménagère pour chien & Comparatif Dog Chef et Elmut

Il vaut mieux prévenir que guérir

Êtes vous suffisamment protégé contre les aléas de la vie ? Pour faire face de la meilleure façon possible à des frais de santé imprévisible, la meilleure solution, c’est l’assurance santé pour chien.

Voici un comparateur d’assurance totalement gratuit qui vous proposera la meilleure offre pour vous et votre chien. Il y a des assurances qui commence à 0,56€/jour.

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans l'éducation canine. Je m'appelle Paul. Je suis éducateur canin professionnel. Je partage avec vous mes difficultés et mes réussites dans l'éducation de mon chien Freesby. J'ai à cœur de vous transmettre mes expériences, ainsi que des astuces qui vont vous aider à avoir un chien "bien dans ses pattes" !

Commentaires (42)

  1. Bonjour

    Ma chienne de 6 mois est nourrie au BARF depuis qu’elle a 3 mois et demi, après 1 mois et demi de croquettes. Le passage des croquettes au BARF s’est fait sans problème.
    Elle est en pleine forme, n’a plus aucun problème de gaz, de mauvaise haleine, boit beaucoup moins alors qu’elle buvait 2 gamelles par jour. Son poids est parfait d’après la véto.

    On nous renvoie souvent au prix de revient = entre 15 et 20€ par semaine (on pourrait sûrement trouver moins cher, mais on se contente d’acheter dans notre supermarché). Avec des croquettes de très bonnes qualités et adaptées au chien on est à plus de 50€ par semaine (79.9€ les 13.5kgs).

    Et puis on préfère savoir ce que contient la gamelle de notre chienne plutôt que croire les arguments des industriels qui pensent à leurs bénéfices au détriment de la santé des animaux !!!

    Bonne journée
    Elisabeth

  2. Désolée j’ai fait une erreur dans mes calculs concernant les prix de revient… On dépense plutôt 10-12€/semaine de viande et os charnus. Pour les croquettes cela nous reviendrait à 9€ environ/semaine.
    Voilà qui est plus juste ! Et qui me conforte dans l’idée de continuer l’alimentation BARF…
    Elisabeth

      1. En fait j’ai changé de vétérinaire depuis peu, je ne l’ai vu qu’une fois et je ne lui ai pas encore parlé de l’alimentation de ma chienne. Elle est beaucoup plus à l’écoute que la première, qui était pro-croquettes et trouvait que le régime BARF n’apportait pas tout ce qu’il fallait à un chien. Elle se plaçait en professionnel qui a le savoir et non à l’écoute. C’est compliqué d’avoir une relation de confiance ensuite.

        Je vous dirai comment la nouvelle vétérinaire a réagi.

        A bientôt

        1. Super j’ai hâte d’avoir votre retour.

          Mon premier vétérinaire voulais absolument me vendre ses croquettes ! C’était mon premier rendez vous, je n’avais pas du tout aimé ses arguments et voulais vraiment que j’achète chez lui.

          Depuis j’ai un autre vétérinaire :p. Ils ne sont pas tous comme ça heureusement !

          Paul

      2. Bonjour,J’ai un BA de 4ans1/2 nourrit omme beaucoup aux croquettes RC Adultes. On vient de me proposer des croquettes de la marque ENA que je ne connais pas (c’est par l’intermédiaire d’un groupement de chasseurs). J’ai bien comparé la composition avec celle des RC mais je suis encore réticente pour le changement à par le fait que ces croquettes nous sont proposées à 20€ le sac de 20kgs au lieu des 65€ pour RC ????. Nous en sommes à notre 3ème BA les 2 premiers je les ai nourrit à base de viande de boeuf que je faisais pocher dans la cuisson du riz ou des pâtes et légumes. Le pochage était peut-être une erreur ? le 1er est mort à 6ans d’un cancer du pancréas et la 2ème à 14 ans malgré un lupus. Je vais revoir pour le BARF. Merci pour tous les avis sur ce site.

        1. Sachez que RC subventionne les combats ours/chiens
          (je dis cela comme ça)
          Nous allons passez au BARF avec notre loulou (chien croisé créole) car les croquettes le rende amorphe, et développe des problèmes gastriques qu’il avait déjà un peu de base

  3. Bonjour,

    J’ai nourri ma chienne BA plusieurs mois au Barf : résultat beau poil, dents saines et un appétit qu’elle n’a jamais eu pour des croquettes….jusqu’à ce que je retouve, à plusieurs reprises, de gros éclats d’os sur le dessus de ses selles, avec un peu de sang, et quels que soient les os charnus utilisés (cuisses-pilons-cous…)
    J’ai donc arrété ce mode d’alimentation, et maintenant elle est aux croquettes, ce qui n’est pas la panacée car elle est trés sensible niveau digestif et peau, et pour corser le tout elle n’aime pas grand chose…

    1. Bonjour Gaelle,

      En avez-vous parlé a votre vétérinaire concernant les traces de sang ? J’aimerais bien son opinion sur cette alimentation.

      Les BA sont de plus en plus sensible. J’ai de nombreux témoignages qui affirme la même chose. Grosse caresse à votre Belle.

      Peut on nourrir son chien au Barf sans les os ? Uniquement du muscle ?

      Paul

      1. Bonjour,

        oui j’en ai parlé au véto qui m’a passé un savon en me disant qu ‘il ne fallait jamais donner d’os à son chien charnu ou pas, qu’il y avait quand meme un risque de perforation, traumatisme du tube digestif, occlusion… et il m’a vendu au passage un paquet de H***’s, qui a donné de terribles flatulences à ma chienne, comme d’hab. il y a encore deux semaines elle était aux PP saumon et ça lui allait plutot bien, sauf qu’elle a fini par refuser de les manger, résultat grève de la faim pendant cinq jours – le véto : il ne faut pas céder. résultat j’ai fini chez un autre véto samedi dernier avec ma toutounne qui avait perdu 3 kilos, elle a été perfusée, dimanche égalemment, et j’ai eu pour consigne d’arreter les croquettes, car selon lui pour de rares chiens ça ne passe pas, et pour la mienne il faut arretter d’insiter. je lui donne donc depuis dimanche des boites de select gold et real nature (1200g/jour) qui lui filent la diarhée, meme mélangées à du riz, j’éspère que ça va se tasser car je ne sais plus quoi faire… en tout cas c’est vrai que les BA sont délicats niveau santé – pour ce qui est de mon expérience perso – à tous les niveaux…

        1. juste une petite précision, avant de passer aux patées, j’ai testé de multiples marques de croquettes (toujours avec une transition de quinze jours), y compris des sans céréales, hyppoallergéniques et j’en passe, sans qu’elle les supportent vraiment (diarhées, vomissements, gaz…au choix), ou alors elle n’en voulait pas.
          ce qui me fait penser que meme si des chiens les supportent, il y a quelque chose dans ce mode d’alimentation tout croquette qui ne correspond peut etre pas au sytème digestif du chien… je pense que les rations maison équilibrées sont sans doute le mieux, mais malheureusement le cout est prohibitif quand on a un gros chien, rien qu’en viande (muscle) il faudrait à la mienne 500g/jour, plus du riz, des légumes, du yaourt, et des compléments…c’est juste pas possible, d’ou mon problème vu que le barf n’a pas été concluant avec elle….franchement c’est déséspérant

          1. moi j’ais 1 ba de 8ans et demi nourris au barf et mix legumes ,plus de problemes de santé ,plus de demangeaison ,plus de perte de poils autre que pendant la mue et surtout pleine de jois de vivre ,je lui fais egalement des biscuit maison

        2. bonjour

          je me permets de vous répondre car je possède également un BA.

          Pour votre problème d os, je vous conseillerai de lui donner par exemple des os de cote de porc, le miens les broye complètement et donc aucun risque de petit éclat, les os de poulet sont assez dangereux.Je ne connais pas l alimentation barf, pour l instant le miens mange des croquettes mélangées avec des restes, car il ne veut absolument pas des croquettes seules. je pense donc m orienter vers le barf mais j hésite encore…

      2. Bonjour,
        Je me permet de répondre, ayant pratiqué le BARF pas loin de 6 mois avec mes 2 poilus. Un problème non encore résolu m’a obligé d’arrêter. Mais je compte bien reprendre dès que possible.

        Je pense qu’on peut nourrir son chien au BARF, avec des os en les broyant.
        Ca permettrai de réduire les risques (si effectivement le sang, vient des os blessant la paroi intestinale) tout en continuant le BARF. Les apports sont maintenus et pour avoir l’hygiène bucco dentaire, des oreilles de porc/bœuf ou tout autre friandises du genre (panse, tendon, etc…) 1 à 2 fois par semaine ferai l’affaire…

  4. Bonsoir, je m’intéresse depuis peut à cette alimentation, mais je n’ai pas encore sauté le pas. Comment dosez-vous tout ça ? à qu’elle fréquence ? Et combien de kg par de poids/age/santé ?

    J’aime de moins en moins les croquettes surtout que mon chien fait de plus en plus le difficile comme si il n’aimait pas sa.

    Merci pour vos futures réponses, Angie.

  5. Bonjour,

    Je découvre ce site grâce au lien de Jérémy Anso, et je vais m’employer à le visiter en détail car il me paraît passionnant.

    Voici mon recul au sujet des os :
    J’ai un petit lévrier italien qui a un broyeur en guise de système digestif.
    C’est impressionnant.
    La première fois que je lui ai donné une aile de poulet, elle a été engloutie si vite que je me voyais déjà filer chez le vétérinaire.
    Je me suis tenue prête tout l’après-midi.
    Il ne s’est rien passé, et il ne se passe toujours rien.

    En revanche, j’ai un podenco espagnol qui a un système digestif moins performant.
    Contrairement au PLI qui produit au moins trois crottes par jour, il lui arrive de ne pas déféquer certains jours.
    Je leur ai donné des queues de bœuf, elle couinait car cela coinçait au passage.

    Ils ont maintenant des queues de veau qui ont des os tendres et riches en cartilage, et des ailes de poulet (ils pèsent 6 et 12 kilos) ce qui semble bien leur réussir.

    Pour le reste, légumes crus réduits en purée, viande crue, huile de lin ou de chanvre (mon véto trouve que je ferais mieux de le fumer!) parfois algues en poudre, ou foie de bœuf, ou un peu de levure en poudre, et depuis quelques temps du psyllium qui aide réellement la podenca (mais je ne sais pas si c’est indiqué pour les carnivores).

    Voici ma petite contribution, et merci de votre patience à me lire.

    Danielle

  6. Bonjour Paul Laurent,

    Pour en avoir discuté longuement avec un ami vétérinaire, je suis convaincu que le BARF est une bonne solution pour bien nourrir son chien et cela pour plusieurs raisons.

    La première et pas des moindres, c’est le côté appétent pour le chien qui va prendre beaucoup plus de plaisir à déguster une alimentation saine et fraîche plutôt que des croquettes (je n’ai rien contre les croquettes à condition que ce soit des croquettes prenium).

    Deuxième raison, l’aspect du chien si je peux le qualifier de la sorte. Je m’explique, il aura des dents sans tartre, il n’aura pas mauvaise haleine, son poil sera plus brillant…

    Et dernière raison, ce n’est pas la plus charmante c’est pour cela que je l’ai gardée pour la fin 🙂 les selles qui seront mieux moulées, plus petites et adieu par la même occasion aux flatulences.

    Au plaisir de lire vos articles de qualité et de venir donner mon avis sur d’autres sujets de votre site.

  7. Il faut toutefois faire attention aux normes sanitaires : la viande utilisée doit pouvoir être utilisée à des fins de commercialisation « humaine ».

    Au Québec, il y a plusieurs producteurs de viande crue pour chiens. Ceux-ci vendent des produits congelés très bien équilibrés et facile d’utilisation : le maître n’a qu’à faire décongeler un « cube-repas » pour son chien à l’heure du repas et le tour est joué!

    Cela pourrait être une bonne idée à exploiter en France !

    1. Bonjour Simonne,

      Oui c’est une bonne idée ! Il faut effectivement que la viande provienne d’une production pour l’homme. Mon bouché me donne souvent des restes.

      Paul

    2. Bonjour Simonne,

      En tant que propriétaire de chiens, je nourris mes chiens au BARF depuis quelques années et je suis très satisfait du résultat. C’est pourquoi, j’ai décidé avec un autre propriétaire de chiens tout aussi convaincu que moi de proposer ce type de produit en France. Un petit site internet temporaire existe déjà afin de nous faire connaitre. Nous espérons commercialiser notre produit à partir de début septembre.

      Gabriel

  8. J’aimerais tenter le BARF pour mes deux petits chiens parce que je n’arrive pas à trouver des croquettes qui leur convient. Ils ont des allergies alimentaires, boivent beaucoup, mauvaise haleine et une des deux est obèse… Je ne sais pas du tout comment faire pour nourrir mes chiens au BARF. Pouvez-vous m’orienter vers un ouvrage explicatifs? je ne veux pas les rendre malade avec des aliments qui ne conviennent pas aux chiens! Merci!

  9. Bonjour
    Vers chez moi une boutique a ouvert récemment, ils ont même un site internet, si ça peut intéresser des personnes ils s’appellent Dixi et compagnie, ils m’ont plutôt bien conseillé pour mon cocker de 8 mois, j’ai essayé plusieurs produits et tout se passe bien jusque là.
    J’ai pris connaissance du Barf sur barf.com, on y trouve pas mal d’info et les membres sont à l’écoute
    En espérant que les vétérinaires soient moins coincés dans l’avenir … De mon côté j’en consulte un qui pratique la médecine naturelle et il n’a aucun problème avec le barf au contraire
    En tout cas ce que je peux dire c’est que mon chien à l’air de se régaler à chaque fois !
    Sandra

  10. Bonjour

    suite aux conseils de nombreux de mes amis je me suis dirigée vers le cru et particulièrement vers l’alimentation la maison du barf et tout se passe pourle mieux. aussi bien pour mon chat, un bengal, que mon chien, un dogue argentin.

    En plus c’est beaucoup mions contraignant que le faire soit même, c’est prêt à l’emploi !
    Eva

  11. Sur le site barf.fr la personne explique qu’on peut nourrir son chien sans os grâce à la viande de boeuf et l extrait de moules vertes (conseils, barf os et calcium, le mythe du calcium). Moi je rajoute quand même des coquilles d oeufs et du dogador de temps en temps.

    ma chienne de 20 ans est au barf depuis quelques mois mais je m’inquiète car depuis une semaine elle ne fait des selles que tous les 2 jours, çet elles sont petites Ca me parait peu quand même. auparavant elle en faisait au moins 3 par jours.

    Est-ce la panse verte d’agneau qui provoque ça. je lui en donne car on en dit tellmment de bien ( bon rapport phosphocalcique entre autres.

  12. Bonjour,
    Je vis à Madagascar et j’ai deux chiots de type boerboel (je sais qu’en France, la race est interdite). Je les ai élevés aux croquettes mais un jour, par accident, ils ont mangé un de nos poulets 🙂 J’ai eu peur pendant un certain temps mais j’ai remarqué que cela leur faisait du bien. Très bonnes selles (je veux dire visuellement :)plus que normales 🙂 Quelques semaines après j’ai pris connaissances du régime BARF par un ami. J’ai compris et j’ai adopté. Aucun problème jusqu’à maintenant. Sauf qu’il faut faire attention pour les abats (modérer, ne pas trop donner).

  13. Bonjour,
    Depuis quelques années je nourrissais mes chiens aux croquettes toujours des problèmes, il y a deux ans je suis passée aux croquettes sans céréales, j’ai pu constater quelques améliorations mais en octobre 2014 mes chiens se sont mis à boire d’énormes quantités d’eau et a uriner. De plus une chienne de 11 ans et demi s’était paralysée pendant une heure et ensuite la deuxième 10 ans et demi) a commencé à faire de violents spasmes et à avoir des difficultés à perdre l’équilibre, à se tenir debout et l’arrière-train qui se paralysait). C’est à ce moment-là que j’ai pris la décision de passer au barf (j’achète sur le site dogfresh tout est broyé !!) et j’ajoute huile de poisson d’olive et colza en alternance de la spiruline des coquilles d’oeufs broyées un jaune d’oeuf une fois par semaine et une cuillère yaourt au chèvre une fois par semaine. Le résultat : les chiens ne réclament plus sans arrêt à manger le poil est plus beau et les traces marrons foncées sur la tête de la première chienne sont presque disparues, elles ne boivent pratiquement plus, beaucoup moins de selles, n’ont plus mauvaise haleine et les dents sont redevenues propres et pour la chienne qui n’avait plus de stabilité elle a encore quelques spasmes de temps à autre et quelquefois une perte de l’équilibre mais rien à comparer avec le début et de plus le véto ostéopathe que j’ai contacté à l’époque lui a donné un traitement avec des plantes (elle a 11 ans et demi). J’ai commencé début avril l’alimentation barf et en comparant les prix ça me revient un peu moins cher ou équivalent aux croquettes. Je pense continuer et voir l’évolution dans le temps

  14. Bonjour,

    Comme promis des nouvelles de la chienne : tout va beaucoup mieux de temps à autre encore quelques petites pertes d’équilibre mais après avoir revu le véto on arrête l’homéopathie on fera une cure de temps à autre, il m’a recommandé de lui faire une cure de glucosamines et chondroitine surtout l’hiver. De ce fait j’en profite d’en donner également à la plus âgée qui elle aussi a repris de la vivacité. Les chaleurs de la dernière chienne de 2 ans ont été beaucoup plus marquées, j’ai tenté une saillie mais je pense qu’il faut attendre la prochaine fois pour qu’elle soit au top

  15. bonjour
    je suis passée au Barf car mon chien atteint de Leishmaniose avait beaucoup maigrit . Depuis il a repris 5kg et demi (setter Gordon) Il est en pleine forme reçoit 800grammes en deux repas avec un jaune d’œuf de temps en temps de l’huile du yoghourt parfois des fruits et légumes 1 cuillère par dix kilo Par la mm occasion ma dalmatienne est passée au mm régime elle était en surpoids avantage du Barf pas de surpoids Dans la nature il n’y a pas de loup obèse . Le chien est carnivore pas « croquetivore » pensez y . Les os passent très bien du moment que tout est cru aucuns soucis l’acidité de l’estomac du chien est conçu pour ca.
    bonne journée aux Wouaf
    Danielle

  16. Bonjour,
    je suis éleveur pro de chiens de race boxer,une race particuliérement sensible en digestion….
    j’ai utilisé des croquettes **** pendant prés de 10 ans pour nourrir tout mes chiens,suite a une mauvaise cuisson d’un sac,une mauvaise protéine est passé dans les reins de deux de mes chiennes (nourrit avec le meme sac !!!) suite a de nombreux ,traitement j’ai fini par perdre mes deux chiennes…avec l’aide de mon véto et une amie éleveuse de la meme race,j’ai changé de marque pour E…..,j’ai nourrit mes chiens 4ans avec ,j’étais trés satisfaite de cette marque et je la recommande a mes clients rétissant au barf…
    car oui,je suis passé au barf depuis plusieurs mois,car mes chiens devenaient difficile a nourrir et refusés réguliérement leurs gamelles ….car cette marque ne contient pas additif ni conservateur ni exausteur de gout !!!
    Mes chiens sont vif,un poil brillant ,mangent leurs gamelle avec plaisir,meme les bbs des l’age de 3 semaines commence le barf,et mangent sans rien laisser !!!!
    les mamans ont bcp plus de lait et nourrissent leurs petits sans aide,alors qu’avant je biberonné sans cesse ….
    je ne parle meme pas de leurs santés ….impeccable,le véto nous voit uniquement pour les vaccins ou accident….
    oui c’est un peut plus contraignant…..mais la qualité de vie de nos compagnons est aussi importante donc un petit effort pour eux….
    Nous,nous aimons les aliments de qualités, nos compagnons méritent bien ça eux aussi !!!

    Si des élevages sont capable de nourrir leurs animaux aux barf…..un particulier doit en etre capable aussi !!!

  17. Bonjour,
    Pour ma part après avoir nourri mes chiens pendant 5 ou 6 ans à la viande j’étais passé aux croquettes pour plus de rapidité et après avoir utilisé plusieurs marques de croquettes pendant 18 ans je suis revenue au barf depuis mai 2015. Mes chiens ont moins de problèmes sauf encore un peu de diarrhées de temps à autre mais j’ai trouvé le problème : les barquettes de viande que j’achetai contiennent pour certaine du boeuf et le cavalier king charles ne supporte pas le boeuf. Mais je pense continuer cette nourriture, à vboir également au niveau reproduction car j’avais des problèmes de reproduction : chiennes vides ou chiot mort dans l’utérus au bout d’un mois de gestation ou à terme mort dans l’utérus. Au niveau contrainte pour la préparation des repas je n’en ai pas sauf pour le stockage des viandes qui nécessite l’achat d’un congélateur. Et c’est vrai que les chiens raffolent de la viande bien que je n’ai jamais eu de chiens qui ont refusé les croquettes.

  18. Bonjour,

    Je souhaite savoir quelles genres de viandes et de morceaux sont à privilégier?
    Si je peux acheter de la viande spécifique pour chien ou si je vais directement voir mon boucher?

    Merci pour vos conseils car je souhaite passer mon american staff de + de 6ans en alimentation BARF.
    Bien à vous,
    Alexandra

    1. L’idée est de prendre différent morceaux de viande pour le BARF de vos chien de façon à avoir des apports variés et à compenser des morceaux couteux par des morceaux moins chez pour avoir un prix de revient correct. L’idéal est d’avoir un os charnu par repas comme une cuisse de poulet et de compléter par un peu de viande pur (éventuellement broyé) comme de la viande de boeuf ou de volaille et par quelques abats (foie, panse notamment).

  19. Bonjour,

    Je me permet de commenter cet article. Nous avions il y a quelques années, un cavalier king charles, qui était atteint de la maladie valvulaire dégénérative (MVD), mal trop courant malheureusement chez cette race.

    Je ne me rappelle plus exactement comment, mais nous avons fini par nous tourner vers la nourriture BARF. Ayant été toujours nourris aux croquettes, nous ne savions pas comment elle allait réagir à ce changement. Mais elle s’est très vite habituée.

    Les inconvénients pourraient être le temps de préparation (bien qu’en congelant les légumes, on gagne du temps, dans les bacs à glaçons pour avoir les bonnes proportions), moins facile lors des déplacements et le risque que les petits os causent des problèmes. Nous avons du aller une fois chez le vétérinaire pour ce type de problème qui s’est résolu sans soucis.

    Par contre, le gros point positif, c’est que dans le cas de ma chienne cela l’a reboostée, et nous avons pu gagner un peu plus de 6 mois sur la maladie grâce à ce changement de nourriture.

    Nous aurions eu connaissance plus tôt du BARF, nous aurions pu encore partager quelques mois de plus avec elle.

    Heureusement, nous sommes tombés sur un vétérinaire très ouvert et très intéressé par notre retour.

    Merci pour cet article qui fait découvrir un peu plus ce mode d’alimentation.

  20. Bonjour Paul,
    je viens de lire votre article, que je trouve très intéressant et enrichissant. Personnellement si je devais choisir des croquettes adaptées au régime alimentaire de mes chiennes, avec lesquelles je travaille je choisirait le lot B, qui, si j’ai bien lu et compris votre article, semble le plus adapté au régime alimentaire de nos chiens. Mais je ne connais pas de marque produisant de tels croquettes. Pourriez vous m’en indiquer?

    Bien cordialement.

  21. BONJOUR
    Suite à des gastrites à répétition , à une gastroscopie et à une biopsie, mon vétérinaire m’a informé que je dois changer les croquettes de mon chien(actuellement ORIJEN) et lui donner der croquettes hypo allergène. Que pouvez vous me conseiller à part le BARF, assez contraignant !
    c’est un petit basset griffon vendéen, et à force de manger toutes crottes et autres qu’il trouvait lors de sa promenade à abimé son tube digestif !
    Merci pour votre conseil
    Cordialement

  22. Bonjour,

    Suite à pancreatite aigue, vomissements, gastrite, foie et vésicule atteints et 8 jours en clinique, j’ai totalement arrêté les croquettes et suis venue à une nourriture plus traditionnelle proche du barf mais pas tout à fait en raison de la pancreatite impossible de donner du cru. J’achète des sachets de filets de poulet de la marque Applaws (uniquement sur internet), rajoute légumes, riz, ça existe aussi avec légumes, pratique en voyage, ou je lui fait steak haché un peu cuit et vitamines. Il ne mangeait plus, depuis ce nouveau régime a repris des forces, n’a plus mauvaise haleine, ne vomit plus, je soigne son pancreas avec produits naturels, on a retrouvé notre petit chien qu’on croyait perdu.

  23. Bonjour,
    J’ai moi-même un élevage de cavalier king charles nourri au BARF. J’y suis venue suite à l’achat de deux petites chiennes achetées dans un gros élevage et qui étaient malades (maladie découvertes quelque temps après l’achat). Elles refusaient les croquettes , restaient petites… Je mes suis dit que j’allais essayer le BARF. Elles ont grossi et grandi. Du coup tous mes chiens sont au BARF à présent. Leur poil est plus beau et brillant, les selles sont moins nombreuses et surtout ils mangent sans rechigner ce qui n’était pas toujours le cas avec les croquettes où il fallait ruser avec certains chiens pour qu’ils magent. J’avoue que ma vétérinaire n’est pas trop pour et elle m’agite souvent le spectre de l’occlusion intestinale sous le nez mais en même temps elle est surprise de se trouver face à des chiens sans surcharge pondérale, vifs et en bonne santé puisqu’elle ne les voit qu’une fois par an pour les vaccins. Ils mangent toutes sortes de viande et poissons décongelés (la surgélation tue certaines bactéries néfastes) y compris le boeuf. J’ai aussi un chien atteint de la MVD depuis qu’il a 3 ans (stade 3) Il a aujourd’hui 6 ans et est toujours parmi nous sans traitement et son état n’a pas changé depuis qu’il est au BARF.
    Pour les personnes qui ont peur de donner des os charnus, il existe une alternative. En effet sur le site easy barf vous pouvez trouver des os charnus déjà broyés. C’est peut-être moins efficace parce qu’il n’y a pas d’activité masticatoire mais on retrouve les éléments contenus dans les os à savoir calcium et phosphore.
    Voilà pour mon expérience. Désolée d’être aussi bavarde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.

Nosamisleschiens.fr

Eduquer son chien ou chiot ensemble !