Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr, profitez de la livraison gratuite dès 49€ d'achat ! Boutique
Anthropomorphisme et chien

Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sous doute lire mon livre OFFERT qui vous donne 7 exercices pour éduquer votre chien (même les plus turbulents) : Cliquez-ici pour télécharger le livre Merci de votre visite et bonne lecture !

Anthropomorphisme et chien : bien-être ou mal-être pour nos compagnons?

Dans notre société actuelle, le chien a une place toute particulière. Bien loin de l’animal de travail, il fait désormais partie intégrante de la famille, et c’est un véritable compagnon de vie. En raison de cette proximité, les propriétaires ont tendance à prêter à tort à leur compagnon des sentiments, des attitudes et des comportements humains…  C’est ce que l’on appelle l’anthropomorphisme. Mais cette humanisation de l’animal n’est pas forcément bénéfique pour lui.

Définition de l’anthropomorphisme

L’anthropomorphisme, c’est le fait de vouloir humaniser un animal ou un objet, afin de lui prêter des sentiments ou des réactions que pourrait ressentir l’Homme. 

En raison du statut d’animal de compagnie, on a vu naitre et s’accroitre l’anthropomorphisme dans la relation maître / chien. On le retrouve dans notre vie de tous les jours, dans les conseils éducatifs que certaines personnes donnent, et les faux savoirs qui se transmettent de génération en génération. Mais on le voit également dans certains films ou livres qui peuvent tendre à prêter à l’animal des comportements et actions qui ne leur sont pas naturels.

Même s’il est très souvent lié à un excès d’amour du propriétaire, au besoin de savoir que son chien est heureux, l’anthropomorphisme peut avoir de lourdes conséquences sur le bien-être des animaux.

L’anthropomorphisme dans la vie quotidienne

Si vous possédez un chien, vous avez très probablement déjà vécu des situations anthropomorphiques. On en trouve en effet un nombre incalculable dans la vie de tous les jours ! 


Les petites marques anthropomorphiques

L’anthropomorphisme débute dès lors que l’animal est élevé à un autre statut que celui de simple chien. C’est assez récurrent lorsque celui-ci est un membre à part entière de la famille. 

C’est par exemple le cas si :

  • Vous lui donnez un prénom humain, 
  • Vous parlez avec lui,
  • Vous fêtez son anniversaire ou que vous lui offrez un présent à Noël.

Ce ne sont pas des actes catastrophiques bien sûr, mais certaines fois cela peut donner suite à des situations plus compliquées.

Quelques situations anthropomorphiques plus complexes

L’anthropomorphisme peut pousser à des situations bien plus complexes, qui peuvent potentiellement gêner l’animal, voire être dangereuses pour lui. 

Prêter à son chien des réactions humaines

« Il sait quand il a fait une bêtise »


« Il se venge ! » 

« Mon chien est jaloux ! »

« Mon chien n’a rien à faire de ses journées, quelle chance de pouvoir se reposer ! »

« Il aime regarder la TV »

Qui n’a jamais entendu ou prononcé ces phrases ? Ce sont des principes très courants dans le langage des propriétaires, mais en réalité ils ne sont pas du tout fondés : en effet les chiens ne sont pas doués de réflexions humaines. Ils ne connaissent pas la jalousie ou la vengeance. Ils n’ont pas non plus de sens moral.

Lorsqu’on prend une posture anthropomorphique avec son chien, on ne cherche pas à comprendre sa véritable nature et les raisons de ses comportements. 

Par exemple, lorsqu’on est confronté à des problèmes de destructions, cela provient souvent d’un manque dans un ou plusieurs besoins fondamentaux (l’activité physique, le contact avec ses congénères ou encore la mastication). Penser qu’il s’agit d’une vengeance accroit en réalité le phénomène, car on ne résout pas le souci. 

Ce type d’opinion nuit considérablement à la relation entre le maître et son chien, et cause un défaut de compréhension allant quelques fois jusqu’à des abandons ! En ignorant tout simplement les véritables raisons de leur comportement, on se rapproche d’une forme de maltraitance.

Dans certains cas, l’anthropomorphisme peut réellement compromettre la bonne santé ou le bien-être de l’animal. Les propriétaires qui ne veulent pas prodiguer certains soins vétérinaires car « leur chien n’aime pas ça », ou qui refusent la stérilisation, notamment pour les mâles, perçue comme une mutilation en sont quelques exemples.

La place de la nourriture dans la relation maitre / chien 

L’alimentation pour l’Homme est une notion essentielle. On sait à quel point il est important de manger sainement, de façon équilibrée, et surtout de bonnes choses. En France notamment, le principe de « bien manger » est très présent en raison de notre patrimoine culinaire. 

Chez certains maîtres, il peut devenir primordial que le chien mange « à sa faim », qu’il ne manque pas de nourriture, qu’il aime ses repas, qu’il puisse avoir de bons petits plats, éventuellement à volonté, afin de procurer à son animal un maximum de « plaisir ». 

C’est un point de vue entièrement humain et cela peut avoir de lourdes répercussions sur la santé du chien. Car dans ce genre de situation, celui-ci a vite fait de se retrouver avec des rations trop importantes, une nourriture trop riche, voire totalement inappropriée.

La suralimentation et la « malbouffe » canine sont de véritables dangers pour le chien. Lorsqu’on recherche un mode alimentaire et que l’on nourrit son compagnon, il est essentiel de prendre en considération ses besoins, si l’on ne souhaite pas que son chien soit victime de surpoids (comme 25% des chiens !), d’obésité, voire de problèmes de diabète , intestinaux ou cardiaques ! 

La place du chien au sein du foyer

Dormir dans le lit, manger à table, avoir sa propre chaise, squatter le canapé… Dans de nombreuses relations anthropomorphiques, le chien est porté à un rang d’humain, qui n’est pas nécessaire pour lui et son véritable bien-être, et qui peut même entrainer des problèmes de comportement. 

Aussi l’animal peut avoir du mal à trouver sa place au sein du foyer, car celle qu’on lui propose ne correspond pas à ses besoins primaires.

Modification de l’apparence du chien et sociabilisation

Lorsque son chien vit en permanence dans la maison, le maître peut être plus à cheval sur l’hygiène, et sur l’odeur corporelle de son compagnon, d’autant plus s’ils dorment dans le même lit. 

Il peut donc avoir tendance à vouloir le laver très fréquemment, le parfumer, ou encore lui mettre du déodorant. Ce type de contraintes sur les poils et la peau des chiens peuvent entrainer des problèmes dermatologiques et le développement de maladies.

De plus, certains propriétaires vont traiter leur animal comme une poupée : coiffage, barrettes, nœuds, teinture, vêtements, vernis pour les ongles : il existe une multitude d’accessoires pour apprêter son chien. Au-delà d’aller à l’encontre de sa véritable nature, cela peut réellement être problématique dans leur relation avec leurs congénères. En effet, ces animaux ne sont plus « au naturel » et quelques fois ils ne peuvent pas être facilement reconnus par les autres chiens. Cela peut causer des difficultés de sociabilisation, comme de l’agressivité ou la peur des autres.

Dans le même sens, le fait de porter trop souvent son chien, et notamment pour les races miniatures, va aussi créer des soucis de sociabilisation importants. Les chiens ainsi placés dans les bras ne sont plus au contact direct de leurs congénères, ce qui peut entrainer un vrai manque et donc des troubles comportementaux.

Conclusion

L’animal et l’Homme perçoivent leur environnement en fonction de leurs capacités propres : c’est ce qu’on appelle l’Umwelt . 

Le chien se sert de son odorat hyper développé (30 fois plus que le nôtre), et de son ouïe : il entend d’ailleurs des bruits inaudibles pour l’Homme. Dans notre cas, c’est la vue, et surtout le langage et la communication verbale qui sont primordiaux dans notre relation avec notre environnement. 

Chiens et Hommes ne perçoivent par conséquent pas le monde sous le même angle, et donc leur proposer une vision « humaine » n’est absolument pas adaptée à leurs besoins fondamentaux.

En raison de l’anthropomorphisme, les propriétaires sont en général plus à l’écoute de leur animal. Même s’ils font mal, ils ne le font pas avec une mauvaise intention. Il est cependant essentiel de réfléchir et de toujours essayer de prendre en considération les véritables besoins de votre chien et non ce que vous pensez être le meilleur pour lui, de votre point de vue d’humain.

Toutes les situations mentionnées ne sont que quelques exemples parmi tant d’autres, et l’anthropomorphisme n’est pas toujours simple à distinguer. Si vous recherchez des conseils, n’hésitez pas à en parler avec votre vétérinaire ou un éducateur comportementaliste. Ces professionnels sauront vous aiguiller sur les faux pas à éviter avec votre animal. N’oubliez pas qu’un chien bien équilibré est plus heureux, et que cet équilibre réside entre autres dans le respect de ses besoins fondamentaux… qui ne sont pas forcément en adéquation avec ce que l’on souhaite en tant qu’humain !

Si vous craignez que la relation anthropomorphique avec votre chien n’entraine quelques problèmes de santé, vous pouvez souscrire une mutuelle spécifique pour lui, afin de vous aider à régler les frais vétérinaires. N’hésitez pas à faire une simulation sur notre comparateur d’assurances ! Disponible ici : Mutuelle pour chien

Il vaut mieux prévenir que guérir

Êtes vous suffisamment protégé contre les aléas de la vie ? Pour faire face de la meilleure façon possible à des frais de santé imprévisible, la meilleure solution, c’est l’assurance santé pour chien.

Voici un comparateur d’assurance totalement gratuit qui vous proposera la meilleure offre pour vous et votre chien. Il y a des assurances qui commence à 0,56€/jour.

Bienvenue sur mon blog spécialisé dans l'éducation canine. Je m'appelle Paul. Je suis éducateur canin professionnel. Je partage avec vous mes difficultés et mes réussites dans l'éducation de mon chien Freesby. J'ai à cœur de vous transmettre mes expériences, ainsi que des astuces qui vont vous aider à avoir un chien "bien dans ses pattes" !

Commentaires (5)

  1. Encore un article super intéressant ! Oui, laissons nos chiens à leur place de chien, c’est là qu’ils se sentent le mieux, et ça n’altère nullement l’amour qu’ils nous portent

  2. Mon m’arrive est un peu gaga avec notre chien, heureusement je n’ai pas la même attite que lui, malgré ça je pense que notre bullmastiff de 14 mois s’ennuie lorsqu’il n’es pas là que faire ?Merci car vos conseils sont super.

  3. À ma façon : faut le traiter comme un être vivant et effectivement arrêter de le voir comme humain mais cela ne signifie pas qu’il est moins développé et pas du tout humain. J’avais un chien et je connais bien les animaux. Faut juste se renseigner sur l’alimentation etc mais après le mien dormait avec moi, regardait la télé (documentaires sur arte et films), faisait des blagues, jouait, etc. Il pouvait ressentir comme un humain différentes sortes de joie, de peine, colère, culpabilité, honte, regret et bien d’autres. Il adorait les discussions, était très empathique et bon, il me guidait dans mes relations et plus globalement dans ma vie. En plus il me prévenait quand c’était l’heure de manger (j’ai tendance à oublier ou décaler) en lisant l’heure (en plus il comprenait très bien le français). Ma chatte est pareille bien que sa personnalité soit très différente et qu’elle ait des activités différentes. J’ai des comportements et de petits indices (expressions par exemple) qui prouvent que j’ai raison et d’ailleurs au zoo etc ça va aussi les animaux m’adorent et on se comprend. Bref j’ai pas mené une étude mais j’ai des résultats concrets et des années de preuves. Honnêtement ça pourrait être révolutionnaire si j’avais assez de preuves (vidéos etc) qu’on me prenait au sérieux. Mais pour moi c’est normal d’avoir le même genre de liens sans les traiter comme humains. Un humain peut être mauvais très facilement et même sans raison et ils sont généralement peureux et faibles et je suis pas zoophile donc oui pas humain mais comme (à peu près).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.

Nosamisleschiens.fr

Eduquer son chien ou chiot ensemble !