Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr, profitez de la livraison gratuite dès 49€ d'achat ! Boutique
chien qui aboie

Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sous doute lire mon livre OFFERT qui vous donne 7 exercices pour éduquer votre chien (même les plus turbulents) : Cliquez-ici pour télécharger le livre Merci de votre visite et bonne lecture !

Collier anti-aboiement : quand et comment l’utiliser ?

Doit-on utiliser un collier anti-aboiement ? Aboyer est un instinct naturel chez le chien. Ils aboient pour communiquer avec d’autres chiens, pour prévenir, pour signaler qu’ils sont contents ou excités, par frustration ou quand ils ont peur. Aboyer est normal. Si votre chien aboie excessivement, c’est que quelque chose le perturbe dans sa vie et que c’est le seul moyen qu’il a trouvé pour le dire.

Toutefois, l’aboiement excessif n’est pas normal et doit être freiné si le chien est domestiqué. Il peut aussi poser des problèmes avec les voisins ou créer un fossé entre vous et votre chien et ainsi détruire le lien que vous aviez créé avec lui. Il y a un moyen de résoudre cela grâce aux colliers anti-aboiement.

Principe et précautions d’emploi du collier anti-aboiement

Les colliers anti-aboiement envoient un signal désagréable au chien quand il aboie, et si le chien l’ignore, ce signal est répété plusieurs fois. Ainsi, le chien sera découragé d’aboyer et apprendra à rester tranquille.

Un collier anti-aboiement aidera votre chien à arrêter d’aboyer mais ne doit être utilisé que sur le chien aboyant excessivement. Ils doivent être considérés comme une méthode corrective et doivent être retirés régulièrement en accord avec les instructions recommandées par les fabricants. Ils ne doivent en aucun cas être laissés sur le chien en permanence.

Dans ce cadre d’utilisation, ils sont sans danger et efficace pour les chiens de toutes races et de toutes tailles (ils peuvent toutefois s’avérer encombrant pour les petits chiens de moins de 4 kg).


Généralement un collier anti aboiements ne doit être utilisé qu’avec des animaux âgés de plus de 1 an. En effet votre chien doit déjà obéir aux ordres de base tels qu’ « Assis » ou « Debout ».

Si votre animal est blessé ou éprouve des difficultés à se déplacer, veuillez contacter votre vétérinaire, ou un dresseur professionnel, avant toute utilisation d’un collier anti aboiements.

Les différents types de colliers anti-aboiement

  1. Les colliers vaporisateurs : ils vaporisent une brume de citronnelle autour du museau du chien lorsqu’il aboie. Cette odeur est désagréable pour le chien. En général, ce type de collier émet également un son désagréable juste avant la vaporisation. Le chien associe ces sensations déplaisantes avec l’aboiement et va commencer à apprendre à éviter d’aboyer. Plus tard, on pourra utiliser uniquement le signal sonore lorsque le chien aura compris.
  2. Les colliers électrostatiques : ils envoient une petite décharge électrique sur le chien à chaque fois qu’il commence à aboyer. Cette décharge est désagréable mais non dangereuse. En général ce type de collier émet une sonorité en même temps que la décharge. Le chien associe ces sensations déplaisantes avec l’aboiement et va commencer à apprendre à éviter d’aboyer. Plus tard, on pourra utiliser uniquement le signal sonore lorsque le chien aura compris.
  3. Les colliers vibratoires : ils produisent une sensation désagréable pour le chien autour de ses cordes vocales lorsqu’il aboie. Cette vibration est désagréable mais non dangereuse. En général ce type de collier émet une sonorité en même temps que la vibration. Le chien associe ces sensations déplaisantes avec l’aboiement et va commencer à apprendre à éviter d’aboyer. Plus tard, on pourra utiliser uniquement le signal sonore lorsque le chien aura compris.
  4. Les colliers sonores : ils sont les moins déplaisants comparés aux autres types de colliers anti-aboiement. Ils émettent un son dans une fréquence que seul le chien peut entendre et cela suffit à dissuader le chien d’aboyer.

Les colliers vaporisateurs et les colliers sonores correspondent aux chiens de petites tailles avec un bon caractère et qui ne nécessitent qu’une correction mineure pour réduire l’aboiement.

Les colliers électrostatiques et vibratoires correspondent aux chiens de grande taille et de caractère têtu, nécessitant un plus grand effort de correction pour réduire l’aboiement. Vous trouverez une sélection de modèles efficaces sur les gros chiens sur cette page.

La plupart des colliers anti-aboiement possèdent plusieurs niveaux de correction que l’on pourra incrémenter si le chien continue d’aboyer. Tous ces colliers ont été conçus avec des caractéristiques de sécurité qui garantissent que le chien ne peut pas être blessé. Même si le chien continue d’aboyer, le collier s’arrêtera de fonctionner au bout de quelques minutes.

Comment choisir le collier anti-aboiement ?

Voici quelques questions à se poser avant d’acheter un collier anti-aboiements :

  • Quelle sorte de chien avez-vous et quel est son tempérament ?
  • Est-ce que votre chien aboie beaucoup ou juste un peu ?
  • Quelle est la taille de votre chien ? Assurez-vous que le collier correspond bien à sa taille et à son poids
  • Votre chien va-t-il dans l’eau et avez-vous besoin d’un collier étanche ou juste résistant à la pluie ?

Lorsque vous décidez d’utiliser un collier anti-aboiement, vérifiez bien que ce que vous faites est cohérent, que vous choisissez le collier correctement pour qu’il soit le plus efficace possible, assurez-vous que vous n’utiliserez plus le collier lorsque le chien aura cessé d’aboyer excessivement et donner à votre chien beaucoup d’attention et d’amour. Utilisés correctement, les colliers anti-aboiement peuvent marcher alors que d’autres méthodes ont échoué.

Avant de décider d’acheter un collier anti-aboiement pour votre chien, vous devez vous assurer qu’il est mentalement apte à porter ce type de collier. Comme il va apporter des sensations désagréables à votre chien, il pourrait causer plus de mal que de bien sur un chien nerveux ou exagérément inquiet. Dans ce cas il provoquerait de la détresse ou des blessures s’il essaye de se l’arracher. Si vous n’êtes pas sûr de l’aptitude de votre chien, consultez un vétérinaire pour avoir l’avis d’un professionnel.

La première fois que vous placerez un collier anti-aboiement sur votre chien, il pourrait réagir négativement, pour cela vous devez le faire dans un endroit réduit loin des gens et autres distractions. Le chien peut ne pas comprendre pourquoi il est puni. Même si c’est rare, le collier pourrait provoquer du stress chez le chien lorsqu’il entame son cycle de punition par rapport à l’aboiement. Si cela se produit, vous devez calmer et rassurer le chien dès qu’il arrête d’aboyer.

Le collier anti-aboiements est-il sans danger et sans cruauté ?

Oui. Le collier anti-aboiements est conçu pour retenir l’attention du chien, et non pas pour le punir. La toute première correction statique pourra toutefois le surprendre.

La plupart des chiens comprennent très vite que le collier devient gênant lorsqu’ils aboient, et ils se détendent alors et cessent d’aboyer. La correction statique crée tout d’abord un effet de surprise et certains chiens se mettront peut-être à aboyer davantage la première fois qu’ils en font l’expérience.

Attention : Il est possible mais rare qu’un chien entre dans un cycle aboiements-correction-aboiements-correction. Si tel est le cas avec votre chien, rassurez-le calmement d’une voix chaleureuse. Il se détendra alors et comprendra que s’il cesse d’aboyer, il ne recevra plus de correction statique. La petite minorité de chiens qui ont cette réaction ne l’ont que la première fois qu’ils portent le collier anti-aboiements.

Pourquoi mon chien aboie-t-il ?

Les chiens aboient pour diverses raisons, certaines sont bonnes, d’autres moins. Quelquefois, aboyer est un signe de bienvenue, d’autres fois pas du tout. Parfois les chiens aboient brièvement, d’autres fois ils ne savent plus s’arrêter, et là ça peut poser problème.

Par nature, certaines races aboient plus que d’autres. Les Beagles et les Shetland par exemple ont tendance à être bruyants. Les Greyhounds et Basenjis au contraire aboient rarement.

Afin de résoudre les problèmes d’aboiement avec un collier, vous devez d’abord comprendre pourquoi votre chien aboie. Il y a en général quatre raisons majeures qui expliquent pourquoi les chiens aboient.

Collier anti-aboiement

1. Pour attirer l’attention

La plupart des gens n’apprécient pas que le chien de la famille aboie et fasse ce qu’il veut. Ces chiens veulent pousser leurs maîtres qui ne s’occupent pas assez d’eux à leur accorder plus d’attention. Ce type de chien ne se contente pas de s’assoir tranquillement et d’attendre. Au contraire, il aboie pour demander une balle, pour venir sur les genoux, pour qu’on lui donne à manger à table…

Que pousse un chien à devenir comme cela ? En un mot, le conditionnement. Même si nous ne le réalisons pas, nous entraînons nos chiens à travers nos actions. Aucun chien ne persiste dans une stratégie si elle ne marche pas, même si cette stratégie est d’aboyer, piauler ou pleurer. Seul ce qui obtient un résultat est renforcé.

Un chien qui aboie pour attirer l’attention a été entraîné à ce que cela marche, même d’une manière aléatoire. L’aboiement pour attirer l’attention, s’il est ignoré, augmente dans un premier temps avant de décroître parce que le chien veut être le plus fort. Voici quelques conseils pour négocier avec un aboyeur de cette catégorie :

  • Le manque d’attention. Ignorer le mauvais comportement et ne répondre en donnant son attention que lorsque le chien est tranquille. Vous ne devez pas avoir de contact visuel direct avec lui, ne pas lui parler ou le toucher lorsqu’il aboie. Pour un chien de cette catégorie, toute attention est meilleure que pas d’attention du tout, même si c’est une réprimande.
  • Faire diversion avec une stimulation. Si le manque d’attention se révèle fastidieux, faire diversion avec une stimulation peut accélérer le processus. La stimulation peut être un son neutre, comme un cri de canard ou même un claquement qui doit être donné dès que le chien commence sa tirade. Ceci va lui signaler que vous refusez votre attention. Cette stratégie peut provoquer un meilleur résultat que le fait d’ignorer simplement l’aboiement du chien car cela va attirer son attention comme étant une conséquence de son action.
  • La punition. Punir peut être dissuasif. Pour pouvez le faire en combinant l’ordre « arête d’aboyer ! » associé à un fort claquement de vos mains si le chien n’obéit pas immédiatement. Cette technique peut marcher parfois mais les punitions sonores ne sont réellement efficaces que chez certains chiens plus sensibles.
  • Le contre conditionnement. Ceci implique d’entraîner le chien à faire quelque chose qui soit incompatible avec son précédent comportement conditionné, dans le cas présent l’aboiement. Par exemple pour pouvez entraîner votre chien à se coucher, là il recevra des éloges de votre part ainsi qu’une gourmandise, alors que le stimuli qui causait précédemment l’aboiement correspondait par exemple à l’heure du repas ou au fait que vous parliez avec quelqu’un au téléphone. Le nouveau comportement (manger et se coucher tranquillement) va remplacer et sera incompatible avec celui qui consistait à aboyer pour attirer l’attention.

2. L’aboiement dû à l’anxiété de la séparation

Ensuite, il y a l’aboiement dû à l’anxiété de la séparation, qui apparaît lorsque vous vous apprêtez à partir ou lorsque vous n’êtes pas là. Il y a deux types d’aboiements dus à l’anxiété de la séparation :

  • L’aboiement de détresse importante qui survient quelques minutes après le départ du maître et qui représente la panique, l’appel au secours.
  • L’aboiement de détresse plus monotone exprimé par les chiens qui ne savent pas quoi faire devant une situation difficile pour eux.

Ces deux sortes d’aboiement ont la même cause mais ne produisent pas le même son et ne suivent pas les mêmes étapes. Dans un cas, il s’agit de périodes d’aboiements intermittentes qui expriment l’attente de quelque chose, parfois entrecoupées de piaulements destinés à attirer l’attention du maître (ou d’autres personnes) sur la situation désespérée du chien. Trop de maîtres refusent de reconnaître la souffrance de leur chien quand les voisins irrités viennent se plaindre de leurs aboiements incessants. Au lieu de considérer le problème comme étant un problème pour leur chien, ils considèrent que c’est un problème pour eux. La punition pour résoudre ce comportement est trop souvent la mauvaise solution. La punition physique, principalement après les faits, n’est pas seulement inutile mais est contre-productive et inhumaine.

L’aboiement chronique, monotone et en apparence irréfléchi, est également le fruit de l’anxiété due à la séparation. Il se produit une fois l’aboiement est devenu un simple moyen d’évacuer l’énergie due au stress, c’est alors un comportement déplacé. Ce type d’aboiement est le signe que le chien est laissé seul pendant de longues périodes depuis des années et qu’il a perdu la foi dans le fait que quelqu’un va faire attention à lui. Dans ce cas, l’aboiement chronique est le baromètre d’une souffrance de longue date. La solution humaine à cette situation est d’éviter que le chien se trouve dans ce type de situation d’isolement. Essayer de l’empêcher d’aboyer ne résout pas le problème et la punition est inhumaine. La seule solution est de ne pas laisser le chien seul, c’est cela qu’il faut résoudre.

3. L’aboiement lié à la défense du territoire

L’un des devoirs du chien vis à vis de sa maison est d’aboyer pour mettre en garde les étrangers et alerter les membres de la famille qu’un intrus approche. Cette attitude est très appréciée par la plupart des maîtres et a ainsi évité de nombreux cambriolages. Avoir un chien à la maison est une bonne chose, souvent plus efficace qu’un système d’alarme électronique. Mais les problèmes surviennent lorsque le chien aboie plus que nécessaire.

La ruse est d’entraîner le chien à arrêter d’aboyer dès que l’alerte a été comprise par le maître. Un « bon chien » ou « merci » est parfois suffisant à faire comprendre au chien qu’il a rempli son devoir. C’est également important de remercier le chien qui a bien fait son devoir.

Si les aboiements persistent malgré cela, l’ordre d’arrêter du type « ça suffit maintenant » peut être donné pour lui signifier le signal de la fin.

Pour entraîner le chien à obéir à l’ordre « ça suffit » il faut utiliser l’encouragement positif. L’encouragement doit être fourni quand le chien a arrêté d’aboyer depuis au moins 3 secondes. Vous aurez peut-être à attendre un peu plus au début mais le chien comprendra le message si la récompense est significative. Il sera plus facile d’effectuer l’entraînement avec un visiteur fictif qui aura la patience de poursuivre l’exercice.

chien qui aboie

Une autre technique consiste au « contre » conditionnement, ce qui veut dire entraîner votre chien à faire quelque chose d’incompatible avec le comportement en question. Par exemple, entraîner le chien à aller et venir autour de la maison et à se relaxer quand des visiteurs apparaissent. Il faudra à ce moment-là le récompenser extrêmement bien s’il s’exécute correctement.

Mise en garde : le problème que les propriétaires vont alors rencontrer est d’avoir à gérer plusieurs tâches au même moment : contrôler le chien, ouvrir la porte, accueillir et faire entrer les visiteurs, Pour un succès maximum, faites les entraînements avec des visiteurs volontaires afin de n’avoir à vous concentrer uniquement sur votre chien.

Le chien territorial qui réagit par peur est dans une situation légèrement différente. Ces chiens sont anxieux et effrayés par les visiteurs et il se peut qu’ils ne veuillent jamais s’asseoir une fois les intrus sur les lieux. Dans ce cas, vous devez confier votre chien à un professionnel qui travaillera à réduire son anxiété.

4. L’aboiement réactif

Certains chiens aboient lorsque quelqu’un s’approche, ou lorsque quelque chose bouge dans leur environnement : une voiture qui passé, une feuille qui tombe, de la glace qui se brise… Ils sont tout le temps en alerte. Il est difficile de vivre avec ce type de chien, en particulier si vous n’avez pas besoin d’une telle protection. Les chiens très réactifs prennent leur rôle de défenseur et de gardien trop au sérieux. Que ce soit par nature ou par formation, ils ne font confiance en personne et considèrent tout changement dans leur environnement comme un danger.

Comment faire pour persuader le chien que sa mission est inutile sans en renforcer le comportement ? La réponse n’est pas du tout évidente. Fournir les exercices adéquates, assurer la nourriture appropriée, et tenter d’avoir le meilleur contrôle physique peut aider. L’utilisation de dispositifs tels que les colliers anti aboiement peuvent décourager le chien mais veillez à l’utiliser correctement, comme décrit ci-dessus. Par-dessus tout il est important d’enrichir la vie des chiens réactifs afin qu’ils comprennent pourquoi ils doivent aboyer ou pas.

Le moteur inné que peut être l’aboiement pour un chien + un mauvais management de notre part peut conduire à un comportement si enraciné qu’il faudra une médication (associée à une thérapie) pour avoir une amélioration ne serait-ce que marginale. Il est préférable d’agir à temps pour prévenir une telle dérive.

Il vaut mieux prévenir que guérir

Êtes vous suffisamment protégé contre les aléas de la vie ? Pour faire face de la meilleure façon possible à des frais de santé imprévisible, la meilleure solution, c’est l’assurance santé pour chien.

Voici un comparateur d’assurance totalement gratuit qui vous proposera la meilleure offre pour vous et votre chien. Il y a des assurances qui commence à 0,56€/jour.

5/5 - (3 votes)
Bienvenue sur mon blog spécialisé dans l'éducation canine. Je m'appelle Paul. Je suis éducateur canin professionnel. Je partage avec vous mes difficultés et mes réussites dans l'éducation de mon chien Freesby. J'ai à cœur de vous transmettre mes expériences, ainsi que des astuces qui vont vous aider à avoir un chien "bien dans ses pattes" !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.

Nosamisleschiens.fr

Eduquer son chien ou chiot ensemble !