Inculquer le rappel à son chien, autrement dit lui donner envie de revenir vers vous quand vous l’appelez, est une étape essentielle dans son éducation. Non seulement vous pourrez le lâcher dans la nature pour qu’il puisse se défouler en toute liberté. Mais surtout, cet ordre de base peut lui sauver la vie en toute circonstance ! Même s’il est obligatoire de tenir son compagnon canin en laisse, il peut vous échapper par mégarde. Il est alors rassurant de pouvoir lui signifier de revenir aussitôt, sans humer les odeurs irrésistibles qui le séparent de vous ni courir derrière un chat. Pour y parvenir, suivez mes conseils. Mon article vous aidera à atteindre votre objectif dans une atmosphère ludique, ce qui ne fera que renforcer la confiance entre vous et votre fidèle toutou !

Ne jamais punir le chien en phase de rappel

Avant tout, il faut connaître les erreurs à éviter pour apprendre le rappel à votre adorable boule de poils sans aucune confusion.

Les maîtres sont en effet nombreux à se demander pourquoi leur chien n’a aucune réaction à leurs exigences. C’est tout simplement parce que l’animal n’assimile pas toujours bien l’apprentissage du rappel. Avouez-le : il vous est déjà arrivé de rattacher votre compagnon à quatre pattes pour rentrer à la maison, sans même lui adresser un regard de gratitude alors qu’il est gentiment revenu vers vous. Ou encore, vous l’appelez en criant son nom, estimant que cela suffise pour qu’il revienne. Or, votre chien s’attend à recevoir un ordre précis.

Mais la pire erreur que vous puissiez faire est de vous énerver lorsque votre chien vous rejoint, alors que vous lui avez demandé un nombre incalculable de fois de revenir aux pieds. Bien que tout soit potentiellement distrayant pour votre brave compagnon poilu, la perte de patience de votre part demeure le principal obstacle à l’apprentissage du rappel. Le principal n’est-il pas qu’il soit venu ?

7 exercices pour éduquer son chien

***Votre Livre Offert***

7 Exercices pour éduquer son chien (même les plus turbulents)

Pour télécharger et recevoir votre livre offert, indiquez simplement votre email ci-dessous et cliquez sur "je télécharge".

En agissant de la sorte, vous n’avez malheureusement pas conscience que vous créez un malentendu qui se transforme en une véritable frustration. Le résultat ne se fera pas attendre : votre toutou ne trouvera naturellement aucun intérêt de revenir auprès de vous.

La seule et unique façon de s’assurer qu’il arrive à chaque fois que vous l’appelez est de lui offrir quelque chose d’intéressant en échange. Revenir vers son maître doit effectivement être plaisant pour lui. Si vous lui demandez de revenir pour le gronder, il sera de moins en moins enclin à vous obéir. Certes, la balade doit bien se finir un jour, mais avant de lui remettre la laisse, vous pouvez lui donner davantage de friandises que lors d’un simple rappel. Félicitez-le dès son retour, peu importe que vous l’attendiez depuis un moment. Même si vous le rattachez, cela reste très positif pour votre brave compagnon ! Donnez-lui éventuellement des friandises plus petites et montrez votre satisfaction de manière modérée, afin de lui faire comprendre que vous êtes content qu’il vous ait obéi, mais qu’il peut mieux faire.

Une chose est sûre, votre canidé n’a aucune idée de la raison pour laquelle vous lui hurlez après. Pire encore, il associera votre fureur à son retour et non pas au fait qu’il ait tardé à répondre favorablement à votre demande.

Les bonnes conditions pour apprendre le rappel à son chien

Pour bien démarrer l’entraînement, il est nécessaire de s’équiper d’une longe d’environ 10 mètres et de s’installer dans un endroit clos, si possible, et calme. Vous penserez néanmoins à varier les lieux où vous effectuez vos exercices, ou votre toutou aura vite fait d’associer l’ordre à un emplacement spécifique. Munissez-vous de ses friandises préférées et d’un jouet, sans oublier une bonne dose de patience et de bonne humeur !

Ne commencez pas sans que votre gentille boule de poils n’ait pu évacuer son trop plein d’énergie. Une récréation de quelques minutes s’impose, ce qui lui permettra dans le même temps de faire ses besoins. Votre chien sera ainsi concentré sur vous et sur rien d’autre.

Un chien qui connaît son nom

Vous ne pouvez pas espérer apprendre correctement à votre chiot de revenir vers vous s’il ne sait pas comment il s’appelle. Pour vous en assurer, prononcez son nom et s’il tourne la tête en votre direction, vous pouvez commencer l’apprentissage. Sinon, répétez-le régulièrement chez vous, puis à l’extérieur pour être certain qu’il réagisse à son nom malgré les stimuli. Exprimez votre joie à chaque fois qu’il vous regarde, le but n’étant pas à ce stade de le faire revenir. Puis, appelez-le lorsqu’il est occupé à jouer. Évitez simplement de le déranger quand il mange ou dort. S’il s’agit d’un adulte dont vous ignorez son nom d’origine et que vous avez dû rebaptiser, n’hésitez pas à associer sa réaction positive à une fête, un morceau de jambon, etc., bref, à quelque chose d’absolument merveilleux.

Donner un ordre précis au chien

Choisissez le mot qui vous servira pour le rappel. Soyez original si vous en avez envie, cela ne dérangera pas votre fidèle compagnon. Si vous êtes plutôt classique, vous pouvez opter à votre guise pour « ici », « viens là », « aux pieds », etc. Ce qui est fondamental est de s’y tenir et de ne pas utiliser de variante. Ainsi, l’ordre « viens là » ne doit pas devenir « viens ici », « viens » ou « viens là tout de suite ». De même, vous devez accorder la plus grande importance à votre langage gestuel. Votre attitude ne doit pas être en contradiction avec vos mots, car l’animal n’écoute véritablement que les gestes. N’allez pas le chercher pour le ramener par le collier et ne haussez pas le ton. Tout signe d’énervement, que ce soit dans votre comportement ou dans votre voix, sera mal interprété par votre chien. Il sera persuadé que vous êtes furieux et il n’osera plus revenir. Vous constaterez que l’appeler de façon énergique et enthousiaste sera bien plus efficace !

Une récompense systématique

Il est fondamental que le rappel ne soit jamais perçu comme une contrainte. Vous rejoindre doit être l’action la plus agréable et la plus amusante qui existe. Et quoi de plus irrésistible que sa friandise favorite ? Gardez à l’esprit que votre doux compagnon reviendra vers vous uniquement si c’est intéressant pour lui. Au début de l’apprentissage, les récompenses sont systématiques. Distribuez en l’espace de 30 secondes une vingtaine de morceaux de fromage, de bouts de saucisse, de dés de jambon, le principal étant que ce soit une gourmandise dont il raffole. Dites l’ordre tout en donnant une friandise. Puis, progressivement, celle-ci sera réduite pour devenir aléatoire. Si votre chien est très joueur, lancez-lui la balle pour le féliciter d’être revenu vers vous. Dans le cas contraire, ignorez-le. Il fera vite l’association que vous rejoindre signifie courir après son jouet de prédilection.

Les distractions étant nombreuses et variées, et bien souvent plus intéressantes que de vous obéir, il est recommandé de commencer à apprendre le rappel dès l’arrivée de votre chien au sein du foyer. L’apprentissage doit se poursuivre à vie pour renforcer sans cesse cet ordre de façon positive. Au début, répétez l’ordre deux fois par jour pendant une semaine. Votre fidèle compagnon se familiarisera rapidement avec ce mot-clé, synonyme de friandise et de jeu ! Poursuivez encore quelques jours et vous constaterez que « viens » deviendra son mot préféré. À ce stade, votre chien doit simplement se tenir près de vous, peu importe qu’il soit debout, assis ou couché. Ne soyez pas trop exigeant, ne lui demandez pas d’être aux pieds, au sens propre du terme.

Capter l’attention de votre chien

Avant d’effectuer un rappel, il faut avant tout que vous soyez dans le champ de vision de votre fidèle canidé. Approchez-vous de lui pour qu’il vous remarque et citez son nom, suivi de votre signal d’appel.

Pour capter à tous les coups son attention, n’hésitez pas à frapper dans vos mains, à siffler et à vous baisser en ouvrant grand les bras pour l’accueillir dans la joie. Courir dans le sens opposé est également une astuce qui marche bien, car l’espèce canine adore chasser. Une fois que votre chien vous a rejoint, félicitez-le et donnez-lui sa récompense. Ne le rattachez surtout pas à la moindre distraction intéressante dans le but de mettre un terme à la sortie ! En effet, il apprécie ces moments de liberté, et ceci est d’autant plus vrai s’il s’ébroue avec d’autres congénères. Il vous verra alors comme la personne qui vient interrompre ces moments de bonheur et n’aura aucune envie de vous écouter. Dans ce cas, plutôt que de l’appeler, attendez patiemment une phase de calme. Il en est de même lorsque votre chien renifle le sol. Il est si concentré sur l’odeur qu’il ne vous entend pas. Dès qu’il relève la tête, vous pouvez lui donner l’ordre de revenir.

Sachez que rappeler votre compagnon à quatre pattes à plusieurs reprises ne fait qu’empirer la situation. En effet, celui-ci retient tout simplement qu’il n’a pas à vous rejoindre ; il est auto-récompensé pour vous avoir ignoré. Et dans le meilleur des cas, s’il finit par revenir, il recevra une punition alors qu’il vous a écouté malgré le fait qu’il s’amusait en toute liberté.

Avant de passer aux exercices, vérifiez que votre chien ait bien assimilé votre signal d’appel. Attendez qu’il s’éloigne de vous et ne vous prête aucune attention. Prononcez son nom, suivi de votre mot-clé. S’il tourne la tête en votre direction ou vous rejoint, félicitez-le, donnez-lui une friandise et faites-lui plein de caresses. Il a en effet compris que votre ordre vaut véritablement de l’or ! Le voilà prêt à participer à des jeux un peu plus compliqués afin de lui inculquer le rappel en s’amusant.

Méthode avec le chien attaché

Si vous ne pouvez pas détacher votre brave canidé, vous pouvez lui apprendre à revenir aux pieds avec une longe ou une laisse, à l’exclusion de la laisse enrouleur. Cette technique est très simple : marchez et marquez un arrêt sans tenir compte que votre chien soit devant ou derrière vous. Prononcez son nom et une fois qu’il s’est approché de vous, ordonnez-lui de venir (vous dites le mot-clé uniquement lorsque votre chien a le comportement souhaité). Félicitez-le pour lui montrer que son action en valait la peine. Il est tout à fait possible d’ajouter un geste à l’ordre, comme pointer le doigt vers vos pieds ou encore vous accroupir. Progressivement, vous réduirez la fréquence de ce geste pour ne plus le faire du tout.

Votre chiot ne bouge pas ? Tirez légèrement sur la longe pour le ramener doucement vers vous, tout en lui disant de venir pour qu’il comprenne bien ce que vous attendez de lui. Une fois près de vous, gratifiez-le sans modération ! Il doit être content de revenir, ne le forcez jamais. En obtenant sa coopération, l’apprentissage fonctionnera nettement mieux. Il en va de sa sécurité… Imaginez à l’avenir que votre boule de poils se mette à courir à proximité d’une route fréquentée… Votre toutou doit savoir que se tenir à vos côtés est le meilleur moyen pour lui de recevoir sa récompense préférée.

Méthode avec le chien détaché

Le rappel peut être appris directement en liberté, à condition de disposer d’un espace clôturé. C’est l’opportunité rêvée de transformer les sessions en jeu, et quoi de plus agréable pour un chien que d’apprendre en s’amusant ?

Pour inciter un chiot qui reste sur place à venir vers vous, brandissez une friandise ou courez en vous éloignant de lui. Dites-lui le signal de rappel une fois qu’il est à vos pieds (l’ordre est donné lorsque votre boule de poils exécute le bon comportement). Petit à petit, augmentez la distance qui vous sépare de votre compagnon à quatre pattes. Lorsqu’il sera plus à l’aise, vous pouvez vous cacher derrière un mur, puis reproduire la séance dans un espace plus vaste mais toujours fermé. Ainsi, vous n’aurez pas peur de le perdre. Lorsque l’exercice est réussi, corsez la situation en passant à un endroit non clos, mais où vous pouvez avoir un œil sur lui en permanence. Un pré sans arbre et éloigné de la route fera parfaitement l’affaire, avant de vous entraîner dans une forêt où votre chien peut passer derrière les arbres et répondre tout de même à votre ordre. Rappelez-le fréquemment afin de vous assurer qu’il reste à votre écoute quel que soit le contexte. Si votre chien accourt malgré les sources de distraction, le rappel est bien acquis.

Il est primordial d’y aller petit à petit, sans brûler les étapes. L’apprentissage sera alors complet !

Des jeux efficaces pour apprendre le rappel en s’amusant

Il existe de nombreuses activités ludiques qui permettent d’apprendre le rappel rapidement. N’oubliez jamais que si vous désirez que votre chien délaisse ce qu’il est en train de faire pour venir vers vous, l’ordre doit impérativement être associé à un acte positif.

Le jeu du cache-cache

Les règles sont identiques à celles que vous connaissez. Commencez par une cachette facile, puis prononcez le nom de votre chien, suivi du signal d’appel. Vous allez voir qu’il va adorer cette activité qui stimule son instinct de chercheur ! Rendez la partie plus difficile en jouant avec plusieurs personnes. Tout le monde se cache et vous l’appelez chacun votre tour, en ne formulant le mot-clé qu’une seule fois. Lorsqu’il vous a trouvé, faites-lui la fête à volonté ! Ce jeu est à pratiquer le plus souvent possible et ce, tout au long de l’existence de votre fidèle compagnon qui en redemandera.

Le jeu du ping-pong

Avec un proche, installez-vous chacun d’un côté, éloignés de quelques mètres. Appelez votre chien une seule et unique fois. Lorsqu’il vient, félicitez-le et récompensez-le avec des friandises. Puis, c’est au tour de l’autre personne de l’appeler. Dans le cas où votre compagnon à quatre pattes ne bouge pas, usez de patience jusqu’à ce qu’il décide de venir de manière spontanée. Votre ami doit l’ignorer afin de ne pas détourner son attention.

Le rappel retenu

Demandez à une personne de tenir votre compagnon poilu. Agitez une friandise ou un jouet devant lui et éloignez-vous en courant, tout en gardant une distance raisonnable. Appelez-le, c’est le moment pour votre complice de libérer votre chien, qui ne tardera pas à se lancer à votre poursuite ! Ce jeu peut se pratiquer seul, si votre chien connaît l’ordre « assis ». Ordonnez-lui de s’asseoir, éloignez-vous de quelques mètres pas plus car votre objectif est qu’il réussisse. Puis, appelez-le avec enthousiasme et récompensez-le généreusement quand il est vers vous. N’hésitez pas à accroître la difficulté en disposant des distractions entre vous deux. Si votre fidèle compagnon vous rejoint sans détourner le regard vers les lamelles de jambon qui jonchent le sol, vous n’avez aucun doute : le rappel est maîtrisé à la perfection !

Attention toutefois, il est conseillé de commencer par les bases si vous démarrer l’apprentissage. En effet, ce jeu se destine aux chiens qui connaissent bien le rappel. Pour autant, vous serez amusé de voir que même si cet ordre n’a plus de secret pour lui, il aura parfois tendance à hésiter entre vous et son jouet fétiche qui le captive tant !

En résumé : 

À faire :

  • Vérifiez que votre chien vous voit lorsque vous lui dites de revenir ;
  • Prononcez son nom, suivi d’un ordre précis ;
  • Faites preuve d’enthousiasme pendant qu’il revient vers vous ;
  • Donnez-lui une récompense dès qu’il est à vos côtés ;
  • Mettez en place des jeux réguliers à la maison pour l’habituer au rappel dans la bonne humeur ;
  • S’il renifle des odeurs ou joue avec un copain, Attendez qu’il soit disposé à vous écouter ;
  • Dans le cas où votre chien ne revient pas, tournez-lui le dos et faites mine de vous en aller ;
  • Prolongez la promenade avant de retourner à la maison ;
  • Montrez-vous très patient et apprenez le rappel de manière progressive.

À ne pas faire :

  • Vous énerver lorsque vous appelez votre adorable compagnon à quatre pattes, même s’il ne revient pas dans l’immédiat. Changez simplement de ton pour donner un ordre plus autoritaire ;
  • Le sévir pour son retard, ou il ne prendra aucun plaisir à revenir vers vous ;
  • Se limiter à prononcer son nom pour le faire venir ;
  • Changer d’expression pour appeler votre tendre boule de poils ;
  • Répéter plusieurs fois votre signal d’appel ;
  • L’appeler alors qu’il est occupé à courir en liberté ou à s’amuser avec ses congénères. Le rappel ne sera pas agréable pour lui et il n’obtempérera pas ;
  • Lui demander de revenir pour une chose négative, comme la fin de la balade ou le bain. Dans le cas où vous ne pouvez pas faire autrement, félicitez-le de manière encore plus exaltée qu’habituellement ;
  • Courir après votre toutou s’il ne revient pas spontanément. Il pensera que vous voulez jouer et l’attraper sera peine perdue ;
  • Négliger la récompense ;
  • Se rendre dans un lieu trop riche en stimuli ;
  • Croire que le rappel est acquis. Entraînez-vous régulièrement !

Apprendre le rappel exige une grande motivation et une rigueur constante. L’idéal sera de commencer dès les 6 à 8 semaines de votre chien. Lorsqu’il aura compris que le rappel est un ordre positif, les promenades se métamorphoseront en un merveilleux moment de complicité !

Guide complet : Apprendre le rappel à son chien
5 (100%) 3 vote[s]

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
close

**Livre Offert**

7 exercices pour éduquer son chien

(même les plus turbulents)

7 exercices pour éduquer son chien

​​Indiquez ​votre email ci-dessous