Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr, profitez de la livraison gratuite dès 49€ d'achat ! Boutique

Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sous doute lire mon livre OFFERT qui vous donne 7 exercices pour éduquer votre chien (même les plus turbulents) : Cliquez-ici pour télécharger le livre Merci de votre visite et bonne lecture !

Combien de temps dure une grossesse chez les chiens ?

Lorsqu’on est propriétaire d’une chienne, il peut être tentant de vouloir la faire reproduire. Cependant, bien que cet acte soit naturel, il est important de bien s’informer afin d’être prêt à accompagner son animal durant les quelques mois qui sépareront le début de la gestation de l’adoption des chiots.

grossesse chez les chiens : Avant la saillie

Si bien entendu on ne parle pas d’une grossesse non désirée, alors il y a quelques précautions à prendre avant même de faire saillir sa chienne.

Tout d’abord, il est recommandé d’attendre qu’elle ait 2 ans environ. En effet, la chienne doit être en mesure à la fois de tomber enceinte, mais également d’avoir les capacités physiques pour supporter une gestation. Inversement, il ne faut pas non plus qu’elle soit trop âgée, un maximum de 6 à 7 ans est préconisé.

La chienne doit être en bonne santé et à jour de vaccins. Il sera par ailleurs indispensable de la vermifuger à différents moments de la grossesse : avant la saillie, à 45 jours de gestation, et ensuite 15 jours après la mise bas et toutes les 2 semaines jusqu’aux deux mois des chiots.

Le mâle reproducteur choisi doit également être en bon état de santé. Il est essentiel de s’informer de la possibilité de coupler la chienne avec cet étalon (absence de problèmes génétiques, compatibilité de tailles…) afin de limiter les risques.


L’aspect financier est très important, car les besoins de la chienne gestante vont être considérables. Par ailleurs, il faudra aussi subvenir à ceux des chiots une fois nés, et aux éventuelles complications liées à la gestation et la mise bas.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Un peu de biologie

Le cycle sexuel de la chienne se répète une à deux fois par an. Il composé de 4 phases principales dont les deux premières correspondent aux chaleurs. Celles-ci durent approximativement 18 jours. Pendant cette période, la femelle attire les mâles, sa vulve grossit, et des écoulements de sang apparaissent.

L’ovulation a lieu environ 11 jours après le début des chaleurs, le pic de fertilité étant entre 12 et 14 jours.

La durée de la gestation chez la chienne est d’une soixantaine de jours.

Les symptômes de la grossesse chez la chienne

Avant la fin du premier mois de gestation, il est complexe de confirmer avec exactitude que la chienne est pleine. Cependant au bout d’une trentaine de jours, elle peut présenter un écoulement vaginal et ses mamelles commencent quelques fois à gonfler.

Son appétit va également varier. Elle va avoir de plus en plus faim et ses besoins en nourriture vont être plus importants. Son comportement peut dans certains cas changer : elle peut devenir plus calme, ou plus câline par exemple.

À la fin de la gestation, la chienne va chercher à faire son nid pour préparer une zone pour mettre bas. Son appétit va chuter, elle va dormir plus, avoir des pertes de lait et ses mamelles et son ventre vont grossir considérablement.

À l’approche de la mise bas, elle va présenter des signes d’agitation et une forte baisse de sa température, ainsi que des contractions et des écoulements vaginaux.

En cas de suspicion de gestation, le plus simple est d’emmener sa chienne chez le vétérinaire pour qu’il puisse l’examiner.


Faut-il faire un suivi vétérinaire de gestation?

Le suivi vétérinaire n’est pas forcément nécessaire. Mais l’avantage de le pratiquer est tout d’abord de vérifier la gestation et son bon déroulement. Il peut par exemple permettre de rassurer le propriétaire ou faire suite à une précédente grossesse qui s’est mal passée.

Avant 21 jours de gestation, il est compliqué de faire un diagnostic. Mais après ce délai, le praticien peut procéder à différents examens, notamment pour confirmer la grossesse.

  • Dès 21 jours, il est possible pour le vétérinaire de sentir les ampoules fœtales à la palpation, mais cela reste une opération très délicate pouvant entrainer des fausses-couches.
  • Dès 21 jours également et jusqu’au 45ème jour de gestation, il peut analyser le taux de relaxine dans le sang pour démontrer que la chienne est pleine.
  • Dès 25 jours de gestation, une échographie peut être réalisée pour confirmer que la chienne est enceinte. Bien qu’elle ne montre pas forcément le nombre exact de chiots, c’est une pratique très courante. On peut d’ailleurs procéder à plusieurs échographies pour suivre l’évolution de la grossesse.
  • Enfin à partir de 45 jours de gestation, il est envisageable de faire une radiographie, souvent utilisée pour compter le nombre de chiots attendus.

Améliorer la gestation et préparer la mise bas

Une alimentation adaptée

Il est important de revoir l’alimentation de la chienne pour lui proposer une nourriture riche et adaptée durant la gestation et l’allaitement.

Dès 5 semaines de gestation, les rations peuvent être progressivement augmentées de 10 à 20  % en prenant soin de fournir aussi plus de protéines, élément essentiel lors de la gestation. On peut lui donner ses croquettes habituelles, en rajoutant différents aliments comme de l’œuf, des abats ou encore des produits laitiers, ou au contraire choisir une nourriture complète spécialement prévue pour la chienne gestante. Il est également possible de lui apporter des compléments alimentaires pour prévenir les carences en minéraux.

Lire notre article sur les croquettes ici  : Comment choisir les meilleurs croquettes pour son chien ? 

La ration peut être augmentée jusqu’à 50 % en fin de gestation, d’ailleurs, le besoin en protéines à l’approche de la mise bas va être multiplié par 4. Il est donc préférable de répartir son repas en plusieurs fois durant la journée.

Par conséquent en cas d’absence, il est possible d’opter pour un distributeur programmable comme celui-ci:

Disponible ici :

Promo
Trixie Distributeur Automatique de Nourriture Noir/Granit 27 × 7 × 24 cm pour Chien
  • Le distributeur automatique est un moyen facile pour distribuer 2 repas de 300 ml, 1 pack cool pour garder les aliments frais
  • Fabrication en plastique adapté à la nourriture humide - Pieds en caoutchouc anti dérapants
  • Il est doté d'un timer de 48 heures, en garantissant l'ouverture à l'heure prévue

Par ailleurs, il est important de veiller à ce que la chienne dispose d’eau fraiche et propre en abondance, par exemple grâce à ce type de fontaine:

Disponible ici :

Promo
PetSafe – Fontaine à eau en Cascade Drinkwell Platinum 5 L pour Chien et Chat – Distributeur...
  • FAVORISE L'HYDRATATION: Avec une capacité d'eau de 5 L, un réservoir intégré, la cascade oxygène l'eau et incite les animaux à boire davantage ce qui permet d’éviter les maladies de reins ou de vessie
  • DOUBLE FILTRATION: Le préfiltre remplaçable élimine la saleté et les poils d'animaux. Le filtre à charbon actif élimine les goûts et les odeurs désagréables et maintient l'eau fraîche
  • NETTOYAGE FACILE: Sans BPA (à l'exception de la pompe), seule la fontaine peut être placée dans le panier supérieur du lave-vaisselle pour un nettoyage très facile

Un lieu de mise bas sécurisé, calme et propre

Quelques jours avant l’arrivée des chiots, il est important de préparer un coin pour la chienne, afin qu’elle puisse mettre bas tranquillement. Il faut choisir un endroit isolé et au calme et placer une caisse de mise bas qui puisse l’accueillir elle et les futurs chiots, avec des barres anti-écrasement (pour éviter que la chienne ne se couche sur ses petits).

Une bonne hygiène est essentielle pour prévenir les risques d’infections, mieux vaut préférer un lieu facile à nettoyer et de nombreuses serviettes pour changer sa couche régulièrement.

Disponible ici :

Elmato 10926 Caisse de Mise Bas 170 x 170 cm
  • En panneau Multiplex lavable et résistant aux intempéries.
  • Accès divisé en 3 parties.
  • Avec protection pour les chiots (de forme carrée).

Enfin, investir dans une lampe infrarouge peut être utile pour éviter que les petits n’aient froid :

Disponible ici :

Kerbl 2207626 Protecteur de Lampe Infrarouge avec Câble de 5 m
  • Protecteur de lampe infrarouge
  • Avec six fentes d'aération pour une meilleure circulation d'air
  • Protecteur en alu ø 21 cm chaîne de suspension (charge max. 20 kg)

L’homéopathie pour faciliter certaines phases

L’homéopathie peut tout à fait être utilisée dans le cadre de la gestation.

Cependant, il est essentiel de tenir compte de l’animal, de son caractère, de sa sensibilité pour définir un traitement. Certaines substances comme Pulsatilla ou encore Belladonna ont montré de nombreux effets positifs que ce soit sur les anomalies du cycle sexuel ou sur les pathologies que peuvent rencontrer les chiennes durant la gestation.

En tout état de cause, il convient de consulter un vétérinaire homéopathe qui pourra déterminer le traitement en fonction de la chienne.

Les étapes de la mise bas chez la chienne

grossesse chez les chiens : Le début du travail et la mise bas

Quelques heures avant la mise bas, la chienne est très agitée, elle halète beaucoup. Les premières contractions sont là. Sa température baisse considérablement.

Puis les contractions s’intensifient. Des écoulements vaginaux vont apparaitre, de clair à vert foncé : le placenta s’est détaché, les chiots sont sur le point de naitre.

La naissance du premier bébé doit avoir lieu dans l’heure qui suit le détachement du placenta. Les chiots naissent toutes les 30 minutes en général. Si le délai est trop long, il faut impérativement appeler le vétérinaire : un chiot est peut-être coincé.

Souvent, les mères sont capables de se débrouiller seules, elles aident les chiots à sortir, déchirent la poche fœtale pour qu’ils puissent respirer et les nettoient. Lorsque tous les petits sont sortis, elle expulse les annexes fœtales.

Si elle a besoin d’aide ou qu’elle ne s’occupe pas de ses chiots, il faut prévoir des serviettes pour les nettoyer, éventuellement un ciseau, du fil de suture et de la Bétadine pour couper les cordons, et surtout avoir le numéro d’une clinique vétérinaire de garde qu’il ne faut pas hésiter à appeler en cas de doute.

Il est impératif de se renseigner correctement auprès de son vétérinaire avant la gestation, la mise bas étant souvent très stressante pour le maitre.

Après la mise bas

Après la mise bas, il est important de laisser la chienne seule avec ses petits, pour qu’elle s’occupe d’eux, les allaite et se repose. Les jours suivants, il faut simplement vérifier que tout va bien (que ce soit pour la mère ou les petits), et que les chiots prennent du poids en les pesant régulièrement.

Il faut également prévoir avec le vétérinaire de les identifier, de les vermifuger et de les vacciner.

Les problèmes liés à la gestation

Les maladies les plus courantes lors de la gestation et de la mise bas

Comme pour l’humain, la gestation et la mise bas chez la chienne peuvent comporter certains risques.

Avant la naissance, les problèmes les plus courants sont :

  • les avortements spontanés,
  • les infections,
  • la torsion utérine (nécessitant une intervention chirurgicale d’urgence),
  • la hernie de l’utérus (requérant une césarienne),
  • la rupture de l’utérus (qui peut entrainer une infection et la mort des petits),
  • la super-gestation (la femelle a deux portées en même temps).

Après la naissance des chiots, on peut citer :

  • les mammites et les métrites : des infections des mamelles et de l’utérus suite à la mise bas,
  • l’éclampsie : un état de faiblesse et de troubles nerveux nécessitant une consultation en urgence.

Certaines races sont également plus prédisposées à la césarienne, comme le chihuahua, le bulldog anglais, ou encore le pékinois.

Il est par conséquent conseillé en cas de gestation de se rapprocher de son vétérinaire afin de prévenir les risques et de surveiller certains facteurs essentiels.

Interrompre la gestation d’une chienne

Il est possible d’interrompre la grossesse d’une chienne avant 45 jours de gestation. Dans la majorité des cas, cette demande est formulée pour empêcher les risques pour l’animal ou éviter une portée non désirée.

Le vétérinaire peut procéder à l’avortement :

  • soit par injection,
  • soit par intervention chirurgicale (avec stérilisation de l’animal).

La grossesse nerveuse, ou lactation de pseudo-gestation

Certaines chiennes entières peuvent développer ce que l’on appelle une grossesse nerveuse ou lactation de pseudo-gestation. Bien loin d’un problème de nerfs, il s’agit en réalité d’un syndrome hormonal qui va toucher une chienne sur deux et qui peut devenir récurrent.

La chienne présentant une grossesse nerveuse a les mêmes symptômes qu’une chienne pleine, à tel point qu’il peut être recommandé de s’assurer auprès d’un vétérinaire qu’elle ne soit pas gestante.  Elle expose à quelques risques tels que des infections, des douleurs dans les mamelles, mais aussi beaucoup de stress. La chienne se fait un nid, et choisit des jouets, dont elle s’occupe comme ses bébés.

La grossesse nerveuse passe toute seule au bout d’une à trois semaines, mais peut réellement être éprouvante pour la chienne. Si elle présente trop de douleurs, le vétérinaire pourra proposer un  traitement médical pour stopper la lactation.

Il est essentiel de la distraire et de l’éloigner de ses « bébés », ce qui peut être très difficile à supporter. On peut aussi l’aider avec l’homéopathie, certaines substances telles que Pulsatilla ou Belladonna pouvant être appropriées.

Si la chienne est régulièrement sujette aux grossesses nerveuses et/ou qu’elle n’a pas de but reproductif, il est préférable de la faire stériliser pour son confort.

Conclusion

L’arrivée de chiots au sein d’un foyer est un moment exaltant, mais tout n’est pas terminé ! Les premières semaines des chiots sont absolument déterminantes dans leur éducation. En effet, c’est au contact de leur mère, du reste de la portée et de leur éleveur qu’ils vont débuter certains apprentissages indispensables, ainsi que leur socialisation, ce qui permettra à chaque chiot de devenir un chien équilibré. Il ne faut donc pas ôter les petits de leur mère trop rapidement, pour qu’ils puissent profiter pleinement de ces moments essentiels.

N’hésitez pas à comparer les différentes mutuelles pour chien : ce type d’assurance peut vous permettre d’alléger les factures du vétérinaire pour ne pas être pris au dépourvu si votre compagnon tombe malade.

Comparateur : Mutuelle pour chien

Crédit/Photo : Par Emily – Stock Adobe

Il vaut mieux prévenir que guérir

Êtes vous suffisamment protégé contre les aléas de la vie ? Pour faire face de la meilleure façon possible à des frais de santé imprévisible, la meilleure solution, c’est l’assurance santé pour chien.

Voici un comparateur d’assurance totalement gratuit qui vous proposera la meilleure offre pour vous et votre chien. Il y a des assurances qui commence à 0,56€/jour.

5/5 - (2 votes)
Bienvenue sur mon blog spécialisé dans l'éducation canine. Je m'appelle Paul. Je suis éducateur canin professionnel. Je partage avec vous mes difficultés et mes réussites dans l'éducation de mon chien Freesby. J'ai à cœur de vous transmettre mes expériences, ainsi que des astuces qui vont vous aider à avoir un chien "bien dans ses pattes" !

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.

Nosamisleschiens.fr

Eduquer son chien ou chiot ensemble !