Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr, profitez de la livraison gratuite dès 49€ d'achat ! Boutique
donner un os à son chien

Bienvenue sur Nosamisleschiens.fr ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sous doute lire mon livre OFFERT qui vous donne 7 exercices pour éduquer votre chien (même les plus turbulents) : Cliquez-ici pour télécharger le livre Merci de votre visite et bonne lecture !

Peut-on donner des os à son chien ?

On a tous en tête le cliché du chien qui mâchouille des os et les enterre dans le jardin, tel un trésor qu’il met à l’abri pour plus tard. Mais est-ce que manger des os présente des avantages nutritionnels pour le meilleur ami de l’homme ? Ou au contraire, est-ce que cela peut comporter des risques ?

Mastiquer des os crus, un comportement sain et naturel

Dans la nature, les chiens aiment rogner les os frais de leurs proies. C’est d’une part une bonne source de nutriments, qui proviennent principalement de la moelle et de la viande attachée à l’os. Et d’autre part, la mastication des os crus – qui sont élastiques – présente un certain nombre d’avantages.

Tout d’abord, les chiens, qu’ils soient sauvages ou domestiques, ressentent le besoin naturel de mâcher quelque chose. Cela leur procure du plaisir. S’ils ne peuvent pas assouvir ce besoin de mastication avec un os, ils risqueront de le faire avec le pied d’un meuble, ou bien un vêtement. Ensuite, la mastication régulière est bénéfique pour la santé des dents. Cela permet de prévenir la formation du tartre, et réduit les risques de troubles paradontaux. Comme les propriétaires de chiens brossent rarement les dents de leur animal, la mastication d’un os est souvent bénéfique pour la santé de leurs dents.

Attention aux os cuits et aux petits os

Si la mastication des os crus présente un certain nombre de bénéfices, ce n’est pas forcément le cas des os cuits, qui peuvent même représenter des risques importants. En effet, une fois cuit, les os perdent leur propriété élastique. Ils deviennent cassants, et leur mastication peut alors les fragmenter en morceaux coupants, qui risquent de perforer le tube digestif. Il ne faut donc jamais donner d’os cuit à un chien. Donc si jamais vous avez l’habitude de donner à votre compagnon les restes d’un poulet rôti par exemple, sachez qu’il faut arrêter tout de suite cette pratique.

Le danger des os cuits pour les chiens

Mais même lorsqu’ils sont crus, les os peuvent comporter des dangers pour le système gastrointestinal, notamment lorsqu’ils sont de trop petite taille, car ils pourront être avalés. Le plus souvent, les petits os comme les os de poulet ou de dinde seront dissous une fois qu’ils arrivent dans l’estomac. Mais eux-aussi peuvent casser et causer des perforations.


En effet, les fragments d’os peuvent s’enfoncer dans le palais ou bien au niveau des gencives. Ils peuvent aussi entraîner des plaies au niveau de la langue. C’est douloureux pour l’animal, et il est souvent compliquer d’enlever ces bouts d’os. Il y a aussi le risque qu’en avalant un petit os, celui-ci se coince dans la gorge et obstrue les voies respiratoires. Le chien va alors se mettre à tousser fortement ou présenter des difficultés à respirer. Dans ce cas, il s’agit d’une urgence immédiate qui requiert une intervention rapide.

Par ailleurs, des bouts d’os peuvent s’accumuler dans l’estomac ou les intestins et provoquer une occlusion (c’est-à-dire un blocage) partielle, voire totale, qui va empêcher les aliments, les liquides et même les gaz de circuler normalement dans le système digestif. Il faudra alors une intervention médicale (chirurgie ou endoscopie) pour éliminer les morceaux d’os responsable de l’obstruction. Enfin, de façon similaire, les matières osseuses peuvent rester coincer au niveau du rectum, et provoquer une obstruction qui gênera l’animal lorsqu’il essaiera de faire ses besoins, lui causant de vives douleurs, et risquant d’entraîner une hémorragie.

Comment donner un os à son chien ?

Pour éviter tous ces problèmes, il convient de ne donner que des gros os à son chien, qu’il ne risquera pas de casser ou d’avaler. Mais comment savoir si l’os est suffisamment gros ou non ? D’autant que la taille d’un chien est très variable : un os qui paraît gros pour un Chihuahua sera considéré comme minuscule pour un chien de race géante comme un Patou ou un Saint-Bernard.

L’astuce, c’est de donner à son chien un os qui fait au moins la taille de sa tête. Ils seront alors suffisamment gros pour permettre à l’animal de le ronger sans risquer de le casser et d’avaler un morceau tranchant (un os ne sera jamais trop gros pour un chien, par contre l’inverse n’est pas vrai).

L’idéal, ce sont les gros os crus de bœuf, bien charnus (c’est-à-dire avec de la chair encore attachée à l’os). Vous pouvez en trouver cher votre boucher, ou au rayon boucherie d’une grande surface. Si le boucher est sympathique, il peut vous en donner gratuitement (car c’est difficilement vendable). Et si vous récupérez plusieurs os à moelle en même temps, n’hésitez pas à en congeler certains, dans des sachets individuels. Vous pourrez ainsi les décongeler ultérieurement, un à la fois.

Gardez également un tête qu’un os cru ne doit pas être conservé plus de 12 heures à température ambiante. Au-delà, il faut le jeter, car les bactéries vont commencer à se développer, et votre chien risque alors d’être contaminé par des agents pathogènes, et de contracter des maladies comme la salmonellose.

donner un os cuit à son chiot

Des bénéfices nutritionnels, mais attention aux excès en minéraux

Quand chien ronge un os cru, il peut en tirer différents éléments nutritifs intéressants. Mais ceux-ci proviennent essentiellement des tissus mous qui sont attachés aux os, tels que la viande, les cartilages, la graisse. La moelle osseuse, située à l’intérieur des os, contient de la matière grasse et des cellules sanguines ; il s’agit là aussi d’une excellente source de nutriments de très bonne qualité, et les chiens en raffolent. Par contre, les os en eux-mêmes ne sont pas intéressant sur le plan nutritionnel, et il ne doivent pas être avalés.

En effet, les os sont constitués à 35% de matières organiques, qui correspondent en immense majorité à du collagène. Or, le collagène est une protéine qui a un intérêt nutritionnel médiocre, et qui est très mal digérée par les chiens. Les 65% qui restent sont des constituants inorganiques, c’est-à-dire des minéraux, comme le calcium et le phosphore. Et lorsqu’ils sont consommés en grande quantité, ces minéraux sont néfastes pour les chiens. Cela peut favoriser les problèmes rénaux, et chez les chiots, l’excès de calcium peut même bloquer la croissance.

Au final : pas plus d’un os par semaine

Vous l’aurez compris, ronger un os présente des bénéfices pour un chien, mais cela peut aussi comporter des risques. On considère généralement qu’il est tout à fait acceptable de donner à son chien un (gros) os cru une fois par semaine, un peu comme une friandise qu’il pourra mastiquer. Mais il vaut mieux éviter de lui en donner plus régulièrement. Et il est fortement recommandé de ne pas en donner du tout à un chiot, tant qu’il n’a pas terminé sa croissance osseuse, au risque de déséquilibrer son apport en calcium.

Quoiqu’il en soit, il est important de surveiller votre fidèle compagnon de très près lorsqu’il mâche un os. Car certains animaux peuvent être ce qu’on appelle des mâcheurs agressifs : ils auront du mal à se réfréner et vont vouloir ingérer l’os plus tôt que le rogner. Dans ce cas-là, le risque de fragmentation de l’os est très grand, même s’il est suffisamment gros. Il faut alors le retirer immédiatement.

En remplacement (ou pour éviter tout risque), pour satisfaire le besoin de mastication de votre chien, vous pouvez vous tourner vers des jouets adaptés, comme les jouets fabriqués à partir de fibres de corde torsadées, ou bien les faux os en caoutchouc dense. Il y a également les jouets KONG, qui sont très réputés, notamment aux Etats-Unis. Il s’agit de jouets en caoutchouc très résistants, et rebondissants, parfaitement sécurisés et adaptés pour le jeu. L’autre avantage qu’ils présentent, c’est qu’ils sont creux à l’intérieur. Il est ainsi possible de les garnir de friandises. Ces jouets se déclinent en plusieurs versions, plus ou moins faciles à mâcher pour convenir à tous les types de chiens.

En outre, pour préserver l’hygiène dentaire de votre animal, il est conseillé de lui brosser les dents quotidiennement, ou bien lui donner des aliments ou friandises spécifiquement conçus pour favoriser un nettoyage bucco-dentaire.

Même dans les croquettes pour chien, il faut éviter qu’il y ait trop d’os

Même si c’est rarement mis en avant sur les paquets, les os font généralement partie des ingrédients que l’on retrouve dans les croquettes pour chien. Tout simplement parce que pour apporter des protéines animales, les fabricants de croquettes utilisent des sous-produits animaux qui sont des déchets d’abattoirs. Bien sûr, on peut avoir des morceaux de chair et des abats. Mais pour diminuer les coûts, on retrouve souvent des morceaux de carcasses, et donc des os, en plus ou moins grande proportion.

des os dans les croquettes pour chien

Une bonne croquette pour chien doit en contenir le moins possible, et privilégier les sous-produits riches en viandes et abats nobles, plus coûteux. Car comme nous l’avons vu précédemment, les protéines apportées par les os (principalement le collagène) sont de qualité nutritive médiocre, et surtout, ils sont une source importante de minéraux, qui sont néfastes lorsqu’ils sont consommés en trop grande quantité.

Ainsi, un bon moyen d’évaluer la qualité d’une croquette pour chien, c’est de calculer le ratio protéines/phosphore, à partir des valeurs indiquées sur l’étiquette. Si ce ratio est inférieur à 25, cela signifie qu’il y a beaucoup de phosphore, et donc beaucoup d’os dans la recette. A l’inverse, un ratio élevé, supérieur à 35, indique une forte proportion de produits carnés de qualité (viande et abats).

Crédits/photos : depositphotos & yayimages

Il vaut mieux prévenir que guérir

Êtes vous suffisamment protégé contre les aléas de la vie ? Pour faire face de la meilleure façon possible à des frais de santé imprévisible, la meilleure solution, c’est l’assurance santé pour chien.

Voici un comparateur d’assurance totalement gratuit qui vous proposera la meilleure offre pour vous et votre chien. Il y a des assurances qui commence à 0,56€/jour.

Noter cet article post
Bienvenue sur mon blog spécialisé dans l'éducation canine. Je m'appelle Paul. Je suis éducateur canin professionnel. Je partage avec vous mes difficultés et mes réussites dans l'éducation de mon chien Freesby. J'ai à cœur de vous transmettre mes expériences, ainsi que des astuces qui vont vous aider à avoir un chien "bien dans ses pattes" !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Panier (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.

Nosamisleschiens.fr

Eduquer son chien ou chiot ensemble !