Se développant à l’âge adulte, la cardiomyopathie dilatée du chien est une pathologie cardiaque, souvent génétique. Pouvant avoir de lourdes conséquences, elle est incurable mais il est possible de traiter ses symptômes. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette pathologie canine :



La cardiomyopathie dilatée du chien : qu’est-ce que c’est ?

La cardiomyopathie dilatée canine (ou CMD) est une affection du muscle cardiaque. Elle diminue la capacité du cœur à générer assez de pression pour envoyer le sang dans le système vasculaire. En d’autres termes, le cœur pompe de manière insuffisante pour irriguer correctement tout le système sanguin.

Par ailleurs, la CMD peut être lésionnelle ou fonctionnelle :

  • ​Dans le premier cas, la structure du muscle cardiaque est touchée par des lésions qui réduisent ses capacités. Soigner ces lésions permet alors de retrouver une bonne pression sanguine.
  • ​Dans le second cas, le cœur n’a pas de lésion, mais il ne fonctionne pas correctement. Ce dysfonctionnement est souvent dû à un manque d’énergie, dont il faut identifier la cause. Et généralement, d’autres troubles fonctionnels peuvent aussi être observés chez le chien.

Les facteurs de risques

Comme pour de multiples maladies, certains facteurs augmentent les risques de développer une cardiomyopathie dilatée. Parmi eux : les prédispositions génétiques, les carences nutritionnelles et les infections.

Tout d’abord, certaines races de chiens sont davantage touchées par la CMD. C’est notamment le cas des races de grande taille, comme le dogue, le bullmastiff, le terre neuve, le berger allemand, le golden retriever, le doberman pinscher, le lévrier irlandais, le labrador, le grand danois et le boxer. Le caniche et le cocker spaniel sont également prédisposés. D’ailleurs, certaines formes de la maladie portent même le nom de la race prédisposée. Il s’agit alors d’une forme classique de cardiomyopathie dilatée, avec quelques anomalies spécifiques à des mutations génétiques de la race. Il existe par exemple les formes doberman, boxer ou encore lévrier irlandais de la CMD.

7 exercices pour éduquer son chien

***Votre Livre Offert***

7 Exercices pour éduquer son chien (même les plus turbulents)

Pour télécharger et recevoir votre livre offert, indiquez simplement votre email ci-dessous et cliquez sur "je télécharge".

Cette prédisposition à la maladie semble donc liée à une composante génétique héréditaire, même si d’autres facteurs sont potentiellement en cause. Notamment, les mâles sont davantage touchés que les femelles.

En outre, une carence alimentaire en carnitine peut également augmenter les risques de cardiomyopathie dilatée, notamment chez les boxers. Cette molécule est synthétisée par l’organisme à partir d’acides aminés présents dans la viande – surtout la viande rouge – et les produits laitiers. Elle est cruciale pour le bon fonctionnement des muscles et du cœur, auxquels elle apporte de l’énergie. Si votre chien manque de carnitine, son cœur s’affaiblit et risque de ne plus être capable de produire assez de pression sanguine.

Dans la même idée, une carence en taurine est aussi un facteur de risque de CMD (particulièrement chez les cockers). Dérivée d’un acide aminé, elle joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement des systèmes cardiaques et musculaires, car elle réduit l’effet néfaste des toxines – notamment durant l’effort. D’ailleurs, les chiens souffrant de problèmes cardiaques doivent généralement avoir une alimentation enrichie en taurine. Si besoin, le vétérinaire conseille même des compléments alimentaires à base de taurine.

Enfin, des affections virales ou inflammatoires peuvent également augmenter les risques de cardiomyopathie dilatée. Il s’agit alors surtout de formes lésionnelles de la maladie.

Reconnaître les symptômes d’une CMD

Ensuite, la cardiomyopathie dilatée du chien se manifeste de différentes façons. Dans 90% des cas, il s’agit d’une maladie primaire (ou primitive). Cela signifie qu’elle est la source initiale d’autres problèmes de santé. Ainsi, un chien souffrant de CMD peut présenter divers symptômes attribués à tort à une autre pathologie. Pour le soigner correctement, il faut alors identifier la cause sous-jacente, c’est-à-dire déceler la cardiomyopathie dilatée.

Les signes cliniques de la cardiomyopathie dilatée du chien

Concrètement, la cardiomyopathie dilatée canine se manifeste par plusieurs signes cliniques. Pour les repérer, divers examens médicaux sont nécessaires : échocardiographie, radiographie thoracique, électrocardiographie, électrocardiogramme, etc.

La CMD du chien se caractérise surtout par une dilatation des ventricules du cœur, avec un amincissement de leurs parois. Dans de nombreux cas, on observe cette dilatation sur les quatre cavités du cœur. La capacité du muscle cardiaque à servir de pompe est alors diminuée, ce qui a plusieurs conséquences :

  • ​  ​Réduction de l’apport de sang oxygéné dans le corps.
  • ​  ​Potentielle congestion du sang dans les poumons.
  • ​ ​Fréquence cardiaque élevée, qui augmente le besoin en oxygène. Or, ce besoin reste insatisfait à cause de la faiblesse du cœur dilaté.

Cumulées ou isolées, ces conséquences expliquent les symptômes visibles chez le chien malade.

De plus, elles peuvent également prédisposer le chien aux arythmies cardiaques dans les oreillettes du cœur (fibrillation auriculaire, tachycardie supraventriculaire) ou dans les ventricules (complexes prématurés ventriculaires, tachycardie). Or les arythmies sont des problèmes médicaux très sérieux, qui peuvent notamment entraîner une mort subite.

Les symptômes qui doivent vous inquiéter

Avant de réaliser des examens cliniques pour identifier une cardiomyopathie dilatée canine, vous pouvez repérer certains signes. Voici les principaux symptômes qui doivent vous alerter chez votre compagnon :

  • Grand faiblesse, fatigue, léthargie.
  • ​Perte de poids, amaigrissement, manque d’appétit.
  • ​Malaise, évanouissement, perte de connaissance.
  • ​Toux.
  • ​Difficultés respiratoires, respiration accélérée et/ou saccadée, essoufflement.
  • ​Ventre distendu, lié à une ascite (accumulation de liquide dans l’abdomen).
  • ​Dégradation de l’état de santé général.

Si votre chien présente certains de ces symptômes, consultez un vétérinaire rapidement. CMD ou pas, il faut le soigner sans tarder.

Comment soigner la cardiomyopathie dilatée ?

Lorsqu’un chien est atteint de cardiomyopathie dilatée, aucun traitement ne permet de le guérir. Il s’agit alors d’améliorer sa condition.

La première étape est le traitement d’urgence, surtout en cas d’insuffisance cardiaque aiguë congestive. Selon la situation du chien, le vétérinaire envisagera une vasodilatation, une tranquillisation, une diurèse forcée ou encore de l’oxygénation.

Deuxièmement, il faut améliorer la fonction systolique du cœur (c’est-à-dire son rôle de pompe) et dilater les vaisseaux sanguins périphériques. L’objectif est de réduire la charge de travail des ventricules, d’éliminer la congestion pulmonaire et de contrôler la fréquence cardiaque (et des arythmies, le cas échéant). À cet effet, le vétérinaire administre des médicaments pour le cœur, par injection dans les situations d’urgence ou par voie orale chez les chiens stabilisés. La durée du traitement et la posologie seront adaptées en fonction de l’évolution de la maladie.

En complément, il est recommandé d’adopter une alimentation à base de viande fraîche, cuite à moins de 196°C. Au-delà, les nutriments perdent leurs propriétés nutritives. Cela garantira un apport suffisant en taurine et en carnitine, mais aussi en viande et en lipides de qualité. Un tel régime est également idéal en prévention de la cardiomyopathie dilatée.

Les pronostics en cas de CDM

La CMD canine peut être une maladie dévastatrice, et le pronostic est variable selon la race du chien et son état général au moment où elle se déclare. Par exemple, le pronostic pour un doberman est moins favorable que pour les autres races. Tandis que la cardiomyopathie dilatée évolue beaucoup plus lentement chez les cockers. De même, le pronostic est généralement plus sombre chez les chiens ayant une insuffisance cardiaque congestive.

Heureusement, le traitement médical peut grandement améliorer la durée et la qualité de vie des chiens atteints de cardiomyopathie dilatée. Alors mieux vaut entamer le traitement dès les premiers signes !

Crédit Photo : Alexas_Fotos

Cardiomyopathie dilatée du chien (CMD) : symptômes et traitements
4.7 (93.33%) 3 vote[s]

Pin It on Pinterest

Shares
Share This
close

**Livre Offert**

7 exercices pour éduquer son chien

(même les plus turbulents)

7 exercices pour éduquer son chien

​​Indiquez ​votre email ci-dessous